Les projets de codes communal et de wilaya feront l’objet d’un nouvel examen

zerhouni.jpgLe ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Yazid Zerhouni, a indiqué mardi à Alger  que les projets des nouveaux codes communal et de wilaya feront l’objet d’un  deuxième examen au niveau du gouvernement. Dans une déclaration à la presse à l’issue de la cérémonie d’ouverture  de la session de printemps du Conseil de la nation, M. Zerhouni a rappelé que  les deux projets de codes communal et de wilaya ont déjà été examinés par le gouvernement, ajoutant qu’ils feront l’objet d’un « autre examen ». Il s’agit d’apporter aux deux projets « d’autres retouches », a expliqué le ministre.

Interrogé sur les prérogatives des élus dans la passation de marchés,  le ministre de l’Intérieur a souligné que « les deniers publics ne peuvent être  distribués sans contrôle ».  Dans une précédente déclaration, M. Zerhouni avait indiqué qu’avec le  nouveau code communal, des solutions seront apportées aux problèmes que connaissent certaines Assemblées populaires communales (APC), lesquelles sont actuellement dans « l’impasse », précisant que le nombre de ces APC ne dépasse pas la dizaine.

Commentaires

  1. ucavane dit :

    Une bonne chose, nous attendons surtout la separation de l’administration du politique comme ailleurs.les APC sont devenues des selfs services: »dar khali mouh koul ou rouh!

  2. le kabyle15 dit :

    IL EST VRAI QUE LES DENIERS PUBLICS NE PEUVENT ETRE DISTRIBUES SANS CONTROLE SAUF LORSQU’IL S ‘AGIT DE LA SONATRACH OU AUTRE CHOSE DE PLUS GRAND AUOTOROUTE EST – OUEST PAR EXEMPLE .
    VOULOIR M ‘ETRE TOUTE LA CORRUPTION AUX DOS DES MAIRES EST UNE ABERATION ET UNE INSULTE , CAR ILS SONT SOUMIS QUOTIDIENNEMENT A LA PRESSION
    ENORME DE L ADMINISTRATION QUI CONTROLE TOUT LEUR GESTES.
    LA PREUVE LE MAIRE DE OUAGUENOUNE A ETE REFOULE DE L AEROPORT POUR PARTICIPER A UNE RENCONTRE ORGANISE PAR LE PNUD ALORS QUE LES CORROMPUS FONT DES VA ET VA QUOTIDIENS A L AEROPORT

  3. DAHMINOU dit :

    Un code communal et de wilaya etabli par le parti unique avec une pensée unique qui a ete retouché par une administartion unique pour servir le s uniques.
    L’incoherence un ministre ou un administrateur malgré issu de l’ENA ne peut apporter un code correct s’il n’emane pas de des elus de la collctivité ou le Wali delegué gere pas le P/APC.
    A mon avis il faudra mieux organisé des assises des elus locaux pou debattre de ces codes mais pas avec les personnes professionnelles des mains levées.
    ce sera un debat pationnant à faire participer toutes les tendances politiques pour au moins avoir une concertation sur qlq chose.

  4. Amghar azzamni dit :

    Tout compte fait,avec ce projet de code communal,nous nous acheminons droit vers la disparition de la souveraineté populaire et donc vers une gestion des communes par uniquement l’administration.Au lieu d’instituer un controle rigoureux dans les mouvements des deniers publiques,le pouvoir va,par le biais de ce code comunal,supprimer carrément la fonction d’élu du citoyen.Sa souverainté,encore une fois est remise en cause par l’usage de lois scélérates qui asseoient définitivement la supprématie d’un pouvoir et d’une pensée uniques dans le pays!Dorénavent,si ce projet de code est amené à etre validé par les deux chambres,il serait inutile d’organser des consultations pour faire élire un maire car ce dernier ne disposera d’aucune prérogative lui permettant de soulager le citoyen de ses difficultés quotidiennes.Nous reviendrons donc de plain piend aux pratiques éculées du parti unique où les décisions se prenaient dans les coulisses de l’Administration Centrale!
    La corruption se dédoublera car elle trouvera un terrain propice du fait que notre sort sera étroitement lié à la volonté d’un administrateur de la commune!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER