• Accueil
  • > Corruption Algerie
  • > Si tous les Algériens refusent de fermer les yeux sur les agissements des fonctionnaires, l’Algérie se portera mieux

Si tous les Algériens refusent de fermer les yeux sur les agissements des fonctionnaires, l’Algérie se portera mieux

alger1.jpgMohand pour « Algérie Politique »

A condor bonjour, votre pseudo me fait penser que vous êtes un étranger. Si c’est le cas excusez moi de vous dire que si l’Algérie est dans la situation que nous décrivons, tous ici, la faute revient en premier aux Européens corrupteurs qui pourrissent même des “saints”. Si vous êtes un Algérien, je comprends votre appréhension et c’est ainsi en toute chose. Nous compliquons les choses et les situations pour éloigner les curieux et les bonnes volontés.

La gestion c’est le bon sens, et le travail honnête ainsi qu’une bonne dose d’intégrité. Ce n’est pas le poste qui fait l’homme c’est l’homme qui forge le poste et quand cet homme est pourri, la pourriture se propage tellement vite qu’on aboutit à ne pas différencier les saints des diables. Mais il reste que certains hommes ne sont pas si avides qu’on serait tenter de le croire, ils ont une certaine idée du rôle du dirigeant à tous les niveaux. Le contraire de ce que nous constatons dans la vie quotidienne. Je ne suis pas méchant par nature, j’aimerai bien qu’on me prouve le contraire.

Des APC transformées en lieu de partage des richesses, des APW où se rencontrent les clans qui n’arrivent que rarement à se mettre d’accords sur un minimum vital de projets au bénéfice de la population, une APN et un Sénat de retraités sans ambition pour le peuple et leur pays, des Ambassadeurs qui se cachent et se constituent des matelas d’argents que leur solde leur permet pour investir, des ministres aux abois et qui dépensent les budgets de l’Etat sans compter et qui pensent encore au 21ème siècle que plus on dépense mieux on gère, une clique autour du Président qui accapare tous les rôles et toutes les opportunités pour se constituer des fortunes colossales et qui fort heureusement pour eux n’apparaîtront qu’ultérieurement, des soldats du peuple qui oublient d’où ils viennent et qui se constituent en force pour se préserver et faire jaser tout en étant dirigés par des hommes dont on veut bien savoir qu’est ce qu’ils ont de si exceptionnel pour demeurer aussi longtemps dans des postures fatigantes…

Il ne faut pas prêter des intentions déraisonnables à un modeste citoyen, cher ami, même si vous ironisez c’est de mauvais goût ! Les élections ne sont pas une fin en soit ni un objectif raisonnable.
Si je sais des choses, et c’est vrai j’apprends tous les jours, je suis comme beaucoup d’Algériens qui nous intéressons à l’Algérie notre pays. Nous ne revendiquons pas une part du gâteau nous n’en voulons pas. Nous sommes cependant étonnés de voir combien d’étrangers s’intéressent à l’Algérie et à ses cadres pour mieux les embourber et les aligner sur une piste qui mène au déshonneur et à la traîtrise.

Si tous les Algériens pouvaient participer à l’œuvre utile en refusant de fermer les yeux sur les agissements des fonctionnaires désignés ou élus, l’Algérie se portera mieux. Nous n’allons pas faire de ce pays un paradis où les gens se comportent sainement mais nous approcherons. Ce qui est possible pour les Suisses, les scandinaves, les Asiatiques l’est aussi pour les Algériens. Ils ont les chefs qu’il faut et qui donnent l’exemple et nous nous avons les chefs qui harcèlent notre morale et qui nous disent taisez vous, vous ne savez rien pendant qu’ils volent tout ce qui peut l’être.

Si l’Algérie avait des “patrons“ honorables, nous nous inspirerons pour le devenir. Or nous avons les assoiffés de pouvoir, des voleurs, une mafia inculte, et le peuple suit et s’enfonce dans cette voie illogique et désastreuse pour le devenir

Cher Condor, si chaque Algérien qui aime son pays, et qui n’aspire qu’à rendre son pays vivable et fréquentable et dont le droit serait le vecteur commun de l’action de tous, qu’il pourrait contribuer à partager ces connaissances sans en rajouter ni inventer, nous avancerons plus vite et mieux.
Une maladie il faut la diagnostiquer puis la guérir il ne suffit pas de la regarder pour la voir se résoudre à partir… tout est entre nos mains , il suffit de choisir le meilleur remède et pour pouvoir opter il faut en parler clairement. Nous pensons que nous sommes clairs et si nous avançons des faits et des noms , ils sont véridiques et vérifiables malgré la complexité des choses , comme vous dites, il faut cependant reconnaître qu’il faut commencer par le commencement qui est de croire à ce que l’on fait et le faire avec abnégation et courage.

Commentaires

  1. LAHLALI dit :

    Je vous réitère, Mohand, mon soutien et mon estime. Donner des informations, expliquer des situations, dénoncer, au besoin, des agissements, voilà un devoir national dont chaque algérien devrait s’acquitter comme vous le faites. Quant aux étrangers, et bien que le mal est en nous, il y a des gens bien, des chics types comme Mamère et d’autres comme Depardieu qui s’est jeté sur sa proie, l’Algérie, pour, je le cite : « rammasser du pognon ! »
    Mais c’est bien sûr à nous de choisir nos amis.
    Merci à vous Mohand et bonne continuation.

  2. Godsila dit :

    Merci Mohand pour votre texte,
    On n’a pas d’étrangers a nous donner des leçons. L’histoire nous a bien appris des leçons de ces fouteurs de merde. Ils ne cherchent qu’a semer la zizanie et ensuite mettre leur patte dans le beurre. Ce sont tous des champions de morale et surtout de la politique de la tectonique des plaques: Exploration, manipulation et exploitation.
    Si l’Algerie est dans cette situation, ce n’est pas le Bonn Dieu, ni les Occidentaux responsables. Avant, ce nous algeriens endormis et mis dans une cage de canaris. Que le peuple se dresse, et fasse une deuxieme revolution pour chasser ces baathistes du pouvoir, sinon ils ne vont jamais partir: La suite sera assuree par leur progeniture.

  3. langerien dit :

    le syndicat de la radio algérien vient de saisir officiellement le DG Toufik Khelladi, encore une fois, pour attirer son attention sur les menaces de certains directeurs de chaines proférées contre les travailleurs. Ses responsables ont brandis la menace de mise à l’écart, voir de licenciement à la suite des déclarations des employés faites lors de la dernière AG. les intervenants, dont les cachetiers, ont dénoncé la mauvaise gestion, les passes drtoit et la hogra qui sont devenus le mode de gestion par excellence à la radio. les cachetier eux par contre se sont vu menacé carrément de licenciement. Comme si cette radio est devenue la propriété privée des responsables. En tout cas le DG a été saisi pour agir et prendre en même temps ses responsabilités.

  4. hasheickoum dit :

    a condition que l’algérien de base ne soit pas réduit au trabandisme et a la débrouille!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER