• Accueil
  • > Libre débat
  • > « Votre fils a fait une école privée, on ne peut pas le prendre »

« Votre fils a fait une école privée, on ne peut pas le prendre »

prive.jpgBoukhalfa pour « Algérie Politique »

 

C’est vrai que la qualité de l’éducation en Algérie laisse à désirer. On peut juger l’efficacité d’un système éducatif, si un élève à 15 ans, en quittant l’école, a appris quelque chose: il peut écrire une lettre sans fautes, lire le journal. Déchiffrer un texte. Calculer. Malheureusement, non, les enfants ne maîtrisent ni l’arabe, ni le français, même des licencié(es). C’est normal, des gens ont passé 4 ou 5 fois le Bac, deviennent éducateurs de nos enfants. C’est une ironie.
D’ailleurs, certaines institutions ne reconnaissent ces diplômes ou certificat de scolarité, par abus de pouvoir.
Moi, personnellement, j’ai un fils. Je l’ai mis dans un lycée privé. J’ai du payer avec la peau des fesses sa scolarité, car j’ai un seul fils. Il a le niveau de 2ème AS. Je voulais l’insérer dan la gendarmerie à Boukhalfa (Tizi-Ouzou). J’ai fait le dossier. Tout est bon. A la dernière minute, le gendarme-recruteur a rejeté le dossier avec l’argument: « Votre fils a fait une école privée. On ne peut pas le prendre ». Allez-y comprendre quelque chose dans ce pays de tout est possible.
A-t-il le droit de refuser le dossier ? Je ne crois pas. Mais qu’est-ce-qu’il faut faire contre cette Hogra, je ne sais pas. C’est cela l’Education et l’Algerie. Chacun fait la loi.

Commentaires

  1. Mohand dit :

    Il faut prouver que l’Ecole est reconnue par l’académie et que l’enseignement est le même que celui de l’école publique.
    Deux organismes peuvent attester cela, l’école elle même et le Ministère de l’Education.
    Ce gendarme recruteur commet un déni de droit et un abus de pouvoir.
    Comme dans ce genre de comportement abusif il faut prouver le délit, n’omettez pas de demander à la gendarmerie le motif du rejet par écrit.
    Vérifiez avant d’agir que l’Ecole privée en question est belle et bien reconnue par l’académie d’où elle dépend. Puis introduisez un recours administratif au Chef d’établissement de la Gendarmerie et au niveau central (gendarmerie Nationale)

    C’est ce genre d’acte parfois anodin mais tout à fait déstabilisant et malveillant qu’il faut combattre. Il faut démonter tous le système et les arguments qui parfois cachent des velléités personnelles et des comportements bureaucratiques dont les conséquences sont trop importantes pour ne pas dénoncer.
    Dans chaque situation, il y a des solutions et des voies de recours pour casser le comportement de ceux, fonctionnaires au service du public, veulent transformer les services publics où les fonctionnaires sont les maîtres et les citoyens leurs serviteurs. La vérité pourtant c’est l’inverse.
    Bon courage à ce père de famille.

    Mohand

  2. fess dit :

    ALLAH aime ton fils,car comme tout le monde sait la gendarmerie,est un corps malsain.Ton fils n’aura jamais a obeir a des ordres contraires aux principes de justice et droit de l’homme.
    Remercie ALLAH.

  3. Vivadz dit :

    1. Si c’est votre fils unique et vous voulez qu’il soit gendarme ?
    2. Quand les écoles privées commencait a etre fermé pour non conformité (histoire de langues) une seule est resté ouverte, celle ou le frère de Boutef scolarisait son fils a Cheraga.

    NO COMMENT

  4. Boukhalfa dit :

    @ Mohand,
    Merci Mohand pour votre gentillesse.
    Le lycee prive est un lycee agrée. Aucun problème. J’avais demande au Monsieur, en question, de me formuler ce refus par ecrit, date et signe. Je me suis accroche avec lui. Il m’a jeté le dossier, et il m’a foutu dehors. Ils sont plus vicieux det malins que cela. Ils ne mettent pas le refus sous forme de correspondance ecrite. Et c’est le bled

  5. akakane dit :

    je ne pense pas que vous ayez perdu au change.Dites vous que ce fils pour qui vous avez payé des etudes dans un lycée privé vaut mieux qu’une Ecole de Gendarmerie pour preparer son avenir.
    Cherchez plutot dans d’autres domaines de la vie civile, pour votre bien et celui de votre fils.Mais cela etant dit suivez les conseils de Mohand et utilisez vos droits pour denoncer ce gendarme.
    Moi,il y’a quelques jour de ça, une dame a voulu me rejeter un dossier, sous le pretexte , que la photocopie legalisée de la CNI que j’ai remis expirera le 24/05/2010.
    C’est vous dire la mechanceté et la bêtise de l’administration.
    V

  6. Fatima dit :

    Mes deux neveux et nièce ont redoublé trois fois le 1ere année secondaire. Ma belle soeur gangne très bien sa vie, quand ils ont atteint chacun son tour 18 ans , elle les a placé dans un institut de commerce privé à Hydra, chacun avec une polo, de l’argent et des nanas, ils n’ont jamais assisté au cours, le 1er a reçu un diplome d’ingénieur commercial, le 2eme un diplome de téchnicien supérieur en commerce et la nièce est entrain de chercher un autre institut privé pour acheter un diplome dans une autre fillière. les 3 savent à peine écrire leurs noms, prénoms et leurs adresses!!!! Je crois que l’institut s’appelle l’INCIM à Hydra

  7. Fatima dit :

    Veuillez trouver ci dessous LA PUBLICITE SUR INTERNET DE CET INSTITUT/ Mois je suis prête a montré à qui veut, les originaux des diplomes de mes deux neuveux!leurs parents ne leur ont pas rendu service mais que voulez – vous, c’est la frime , ils doivent se vanter chez leurs amis pour dire que leurs enfants ont reussi leurs études supérieures! Ils ont meme payé pour acquérir un vrai – faux mémoire de fin d’études, avec la complicité de leur profs et leur directeur.

    INSIM Institut International de Management -Hydra-

    L’INSIM est un établissement privé de renommée nationale et internationale. Il dispense un enseignement de qualité inégalable. Les cours sont dispensés par une équipe d’auteurs chercheurs, en majorité des docteurs d’état en sciences de gestion, qui ont une grande expérience d’enseignement et de conseil, aux USA, en Europe et en Algérie.
    Adresse : 25, CHEMIN DU RÉSERVOIR HYDRA Alger Algérie

    Tel : 021 60.80.15
    Fax : 021 60.60.16
    Site Internet : http://insim-dz.com
    Contact Email: Contact@INSIM-DZ.COM

  8. alouk dit :

    pourquoi tu veut mettre ton fils a lagendarmerie et tu te plaint de la hogra, c’est incroyable comme mentalité si il etait rentrer parler tu de la hogra .Tant mieux pour ton gosse et tant pis pour toi

  9. M. Farah 35 dit :

    En clair, il vous dit si votre fils a fréquenté l’école privée, il doit donc avoir l’esprit ouvert. Ce gendarme recruteur ne vous dit pas clairement qu’il fallait mettre votre fils dans une école où il apprendra une biographie religieuse comme ça, il sortira malade psychologiquement et mentalement. Pour ma part, je pense pas que la gendarmerie de ce pays n’est une bonne carrière pour votre fils. Bon courage compatriote.
    Salutations

  10. Tharmant dit :

    salam,
    Alors, dans ce pays, rien ne va plus. Tout est faux. L’enseignement prive est du bla-bla: On vend les diplômes. L’enseignement public est une poubelle.
    La gendarmerie n’est pas une institution représentant les valeurs du pays. Quel avenir peut-on offrir a nos enfants? On a un esprit critique très développé, négatif et destructeur. Essayons au moins d’avoir un esprit critique, positif et constructeur. Que peut-on faire? Que peut-on changer? Se plaindre toujours et être victime, cela ne va pas résoudre les problèmes des algériens. Personne ne va le faire, ni In’challah, ni le Bon Dieu. Uniquement, les algériens peuvent le faire, et ils peuvent le faire: Il faut exploser ou imploser la citrouille qui est au top depuis 1962. Tous les maux viennent de cette source pourrie !! En voila, les conséquences, aujourd’hui, pour nous et nos enfants:

  11. KARIMA dit :

    Vous insultez des enseignants ! Mais pour qui vous vous prenez ? Vous dites que votre fils n’a pu décrocher que le secondaire et pourtant dans une école privée ! Posez vous la question pourquoi il a échoué au lieu d’insulter les enseignants c’est mieux pour vous et pour l’intérêt de votre enfant

  12. NEHAR dit :

    pourquoi ne pas faire comme les permis de conduire
    On suit les etudes en prive et on passe les examens dans les institutions de l’etat
    Et a ce moment l’etat lui meme delivrera les diplomes

  13. hamdane dit :

    je suis un nouveau bachelier , et je ne
    peux faire mon choix .Alors je pense
    étudier à titre prive
    est- ce une bonne solution les ecoles prives

  14. ecole privee vous dites dit :

    oui je suis dans le meme cas mais a la difference ,moi j’ai compris!!!!le systeme est fermé pour les competences .ils prennent les abrutis pour en faire ce qu ils veulent ,leur bourrrer le crane et les faire obeir .ils n’en veulent pas d’ecole UNIVERSELLE ouverte sur le monde car ceux là ils ne les mairiseront plus ..c’est pas une question de PRIVE ou PUBLIC .LES ecoles prives sont les bienvenues quand elles sont conformes a leurs strategie.l’abrutissement par l’arabe et l’islam…l’ECOLE SAOUDIENNE EST TOLEREE ET ENCOURAGEE MEME SI ELLE FORME DES INTEGRISTES…9A C4EST POUR LE PEUPLE MAIS POUR LEURS ENFANTS ILS LES ENVOIENT EN EUROPE.AU CANADA.AUX USA …UN JOUR D4AILLEURS IL FAUT SONGER A RECENCER TOUT ça ET PUBLIER POUR QU ILS SACHENT QU4ON EST PAS DUPE….!!!!

  15. N-eddine dit :

    Je viens de scolariser mes deux enfants et je découvre le monde merveilleux de l’école algérienne. Au courant de l’année scolaire écoulée, j’ai introduit les dossiers d’inscriptions de mes enfants qui ont été acceptés. A la rentrée l’acceptation de mon fils âgé d’un peux moins de 5ans n’a pas été de tout repos, en raison du nombre élevé des enfants inscrits .
    Le jour où il rejoint l’école, j’ai eu à relever de mes propres yeux, l’existence de deux classes : l’une pour les privilégiés et la seconde (ou est reçu mon fils) pour les malheureux. Ma protestation auprès du directeur s’est soldée par un « hadha houa lakmach addi oualla khalilli » sans omettre de me signifier qu’il m’a fait une faveur pour scolariser mon fils.
    Au fil des jours, mon fils regarde la télévision et est obligé de faire la sieste quand l’éducatrice le décide. Là le directeur assume et rassure que cela se fait juste le temps de mettre l’organisation en place (…).
    Du coté de la première année, ma fille qui a attendu impatiemment cette rentrée scolaire s’est retrouvé le premier jour de la rentrée traumatisé par un instituteur en âge de la retraite qui a donné une frappe sur la main de chaque enfant.
    Des le premier jour de la rentrée j’ai demandé au directeur de cet établissement de me guider sur la démarche à suivre pour m’insérer dans l’association des parents d’élèves. L’association était bel et bien là avec son président complice du directeur, qui m’a assuré que les parent allaient être convoqués pour une réunion le moment opportun. Avec ce président il n’y avait pas de voie de discussion – tout a été fait l’année passée (élections…) à l’avenir les parents seront sollicités pour leurs contributions financière…
    Pour sa part, l’inspecteur me confirme que l’association a une existence tout a fait légale depuis les années précédentes.
    Elle n’a pas d’agrément, n’a pas d’adresse.
    En attendant une action concrète de ma part, voyez vous qui sont les véritables otages. Et le drame dans tous cela c’est que les enfants s’adaptent aux situations, considérant l’inaction de leurs parents et la jungle dans laquelle ils doivent évoluer.
    La question n’est pas de savoir s’il faut se plaindre, ni à qui se plaindre, mais d’avoir vos avis sur ce qu’il convient de faire pour sauver mes enfants.
    cela se passe à Alger

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER