• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 8 mars 2010

Archive pour le 8 mars, 2010

Nouveau report du jugement de l’affaire de pêche illicite de thon rouge

thon.jpgLe procès de l’affaire de la pêche et du  transbordement illicite de 210 tonnes de thon rouge dans les eaux territoriales algériennes a été reporté au 24 mars prochain par le tribunal correctionnel de Annaba. Ce troisième report a été décidé à la suite d’une requête de la défense qui a sollicité du tribunal la convocation des cinq prévenus de nationalité turque mis en cause dans cette affaire. Cette affaire qui implique neuf personnes poursuivies  pour « contrebande, pêche non autorisée dans les eaux territoriales algériennes, trafic d’influence et évasion fiscale », avait été mise au jour fin juin dernier lorsque les Gardes-côtes avaient arraisonné, à 3 miles au large de Annaba, un  bateau de pêche turc et deux remorqueurs équipés pour la pêche au thon. L’enquête aussitôt diligentée par les services concernés avait révélé  que les mis en cause pratiquaient la pêche au thon rouge sans autorisation,  forts de la complicité d’un armateur algérien.

Algérie: 11ème année de lutte des mères, soeurs et épouses de disparus

disparus.jpgA l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, ce lundi 8 mars, à l’appel de l’association SOS Disparus, les mères de disparus se réuniront devant le ministère de la justice à Alger. Cette journée sera une nouvelle fois l’occasion de saluer la persévérance et le chemin parcouru par les nombreuses mères, grands-mères, épouses, filles, et sœurs de personnes disparues qui, depuis des années, luttent courageusement pour que leur droit de savoir, leur droit à la justice et leur droit à réparation soient entendus et respectés.

En Algérie, des milliers de personnes ont été victimes de disparitions forcées. Cette pratique odieuse a des conséquences psychologiques et économiques terribles pour les familles de disparus. Les femmes, victimes de la disparition forcée, se retrouvent dans une situation de grande vulnérabilité. Du jour au lendemain, elles sont contraintes d’assumer seule la fonction de chef de famille.

(Lire la suite)

Orascom débouté en Algérie pour une affaire fiscale

djezzylogo.jpgLes autorités algériennes ont débouté Orascom Telecom qui avait déposé un recours dans une affaire d’arriérés d’impôt et de pénalités réclamés à sa filiale Djezzy sur la période 2004-2007.  Orascom a précisé dimanche qu’il ferait à nouveau appel de cette décision. Il devra pour cela régler 20% des arriérés d’impôt et pénalités que réclame le gouvernement algérien, soit 110 millions de dollars environ. Il a dit qu’il s’exécuterait rapidement. Orascom avait payé $120 millions en décembre pour pouvoir interjeter appel face à Alger qui réclame $597 millions d’arriérés à Djezzy, sur une période allant de 2005 à 2007, ainsi que $50 millions sur 2004. Le rejet de l’appel porte sur les deux périodes. Orascom a levé plus de $790 millions sur le marché, en prévision, notamment, d’un contentieux long avec Alger. Reuters

Le plagiat de Dilem

dilem.jpgdil.jpg

Samir Larabi journaliste à El Bahdja: « L’ère des khemassine est révolue »

travaille.jpg«La radio El Bahdja, véritable succès story, réalise à elle seule plus de 65% de l’audimat et capte plus de 45% des recettes publicitaires de la Radio nationale. Au cours de l’exercice 2009, ladite chaîne s’est même permis le luxe de reverser au Trésor public plus 54 milliards de centimes, résidus non consommés de la dotation publique » , déclare Samir Larabi, journaliste à El Bahdja et présentateur du journal de 18h à El Watan. Pour lui, «l’argument financier» ne peut aucunement servir de prétexte au maintien du statu quo dommageable aux personnels des rédactions. « L’ère des khemassine (serfs) est révolue. Nous voulons des CDI (contrat à durée indéterminée) en bonne et due forme, pas un statut de la honte comme celui que nous octroie la radio. » Larabi a vu, depuis 2002, année de son entrée à la radio El Bahdja, défiler les vagues de «titularisations». Aucune d’elle ne l’a atteint. Nombreux sont les journalistes comme lui à ne pas avoir la tête de l’emploi.

Grève à la radio: « Une action illégale »

khelladi.jpgLe mouvement de grève initié dimanche par une quarantaine de collaborateurs rémunérés au cachet à Radio Bahdja, a été qualifié d’ »action illégale » par la direction générale de la Radio algérienne qui affirme avoir agi « conformément à la loi » pour rétablir la situation. « Cette action illégale, entamée au mépris de toutes les règles, avait pour objectif de perturber le travail de service public accompli par Radio  Bahdja », indique la DG de la Radio algérienne dans un communiqué.  « Cette situation a conduit la direction de la Radio algérienne à agir, conformément à la loi, pour rétablir le climat et les conditions de travail au sein de cette radio de proximité », souligne la même source.  Pour rappel, Toufik Khelladi, ancien cadre de l’APS et ex-directeur de la communication au niveau de la présidence de la République en 2006, a été installé  le 17 novembre 2008, dans ses fonctions de directeur général de l’ENRS, en remplacement de Azzeddine Mihoubi, nommé secrétaire d’Etat chargé de la communication auprès du Premier ministre.

Grève à la radio: l’UGTA se démarque

radio.jpgLa section syndicale-UGTA (Union générale des travailleurs algériens) de la Radio algérienne s’est démarquée de l’action de  contestation initiée dimanche par des collaborateurs rémunérés au cachet à radio Bahdja. « La section syndicale de la Radio se démarque de l’action de contestation initiée par certains cachetiers de la radio Bahdja, pour non conformité à la  réglementation », note la section syndicale dans un communiqué.

Bouteflika adresse un message à Moubarak

bouteflikamoubarak.jpgLe président Abdelaziz Bouteflika  a adressé un message à son homologue égyptien, Mohamed Hosni Moubarak, suite au succès de l’intervention chirurgicale qu’il a subie. « Ayant appris la nouvelle de l’intervention chirurgicale que vous  avez subie avec succès, je vous souhaite un prompt rétablissement », écrit le président Bouteflika dans son message.  « Tout en vous exprimant ma compassion, je prie Dieu Tout puissant de vous accorder santé et bien-être et de vous préserver contre tout malheur »,  conclut le message.

Aït-Ahmed « Pour une bonne préparation de la Conférence d’évaluation du FFS »

ait.jpg « Nous abordons une étape nouvelle:

-Dans le monde, des transformations sont à l’œuvre, et il est encore trop tôt pour en mesurer l’ampleur et les implications.

-Dans le pays, nous devons desserrer l’étau et nous libérer de l’étreinte d’un pouvoir qui cherche à nous étouffer .

-Dans le parti, nous devons revisiter nos perspectives, nos stratégies et nos modes d’organisation.

La Conférence Nationale d’Evaluation Démocratique et Transparente, telle que prévue par nos statuts, est l’occasion idoine pour faire le point. L’opportunité de trouver les moyens de travailler plus intelligemment, plus lucidement et plus efficacement. Je me propose de vous transmettre un projet d’évaluation à la prochaine session du Conseil national.

(Lire la suite)

Aït-Ahmed: « Survivre pour survivre n’est pas l’ambition du FFS »

ahmed.jpgLa situation actuelle de notre pays est la résultante de la conjonction de la situation internationale et de la crise interne qui perdure.

La vie publique est en voie d’extinction; les espaces publics se rétrécissent en peau de chagrin; aucune place n’est laissée à une expression libre de la société, encore moins à son organisation. Il n’y a pas d’élections libres, il y a crise de légitimité et de représentation politique et sociale. Ne demeure plus qu’une gangue institutionnelle. La répression et la corruption sont le seul ciment de l’Etat.

Les institutions, la sphère médiatique et l’essentiel des organisations politiques, associatives et syndicales sont dévoyées de leurs missions et responsabilités, réduites à n’être qu’un outil de contrôle et de corruption politique et sociale.

(Lire la suite)

12

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER