Algérie: Les pensions des victimes du terrorisme maintenues à vie

lamadonedebentalha1202064742.jpgLe président de la cellule d’assistance judiciaire  pour l’application de la charte pour la paix et la réconciliation nationale,  Azzi Merouane, a annoncé dimanche à Alger la mise en oeuvre de nouvelles  mesures prises par le gouvernement en l’occurrence le ministère de l’intérieur concernant le dossier des victimes du terrorisme qui continueront de bénéficier des pensions de l’Etat après l’âge de la retraite ou de la majorité. 

S’exprimant lors d’une conférence organisée par le quotidien El-Moudjahid sur « la justice internationale et son application sur le terrain »  Azzi a indiqué qu’avant cette nouvelle mesure l’Etat indemnisait les victimes  du terrorisme à savoir les veuves, les ascendants (père et mère) et les enfants  mineurs au moyen de pensions mensuelles qui cessaient dès l’âge de la retraite des ascendants et des veuves et à la majorité des enfants ».

Cette nouvelle mesure, a-t-il poursuivi, permet de maintenir les pensions mensuelles pour ces catégories même après l’âge de la retraite ou la majorité des enfants. Azzi a souligné l’existence d’une catégorie de personnes dont les biens ont été détruits du fait du terrorisme, qui ont tout perdu et  qui ont été même poursuivis par les impôts et la banques qui leur avaient octroyé des prêts, précisant que leurs cas sont en cours d’examen après le parachèvement des investigations. Il a déclaré, à ce propos, que ces personnes bénéficieront d’une  pension de l’Etat mais que c’était une question de temps.   

Par ailleurs, le conférencier a insisté sur l’importance de faire le distinguo entre la loi sur la réconciliation nationale de 2006 et la loi  sur les victimes du terrorisme de 1995 amendée en 1997 et revue en 1999.  Pour Azzi la loi sur la réconciliation nationale vise à indemniser les familles qui ont perdu un ou plusieurs de leurs membres ou les familles  de disparus suite au terrorisme tandis que la loi sur les victimes du terrorisme  consiste à identifier les victimes du terrorisme et la constitution du dossier  pour bénéficier des indemnisations.  (APS)         

Commentaires

  1. Anonyme dit :

    nous les victimes du terrorime des elemrntd de dgsn en a rien bénéficier de ses avantage comme je voi dans les journaux je parle de moi meme que je suis victime du terrorisme et la dgsn d’une autre part en fin que j’ai rien bénéficier ni du dgsn ni de l’etat, trente deux aans de service dans le corps de la dgsn main pas j’ai bénéficier d’un logement comme toutes mes collegues, ce que j’ai bénéficier seulement ses des balles des calachinkove et fusies de chasse les balles il son dans mon corps a ce jour qui me laisse pas a domird toutes la nuit par les douleurs que duis entains de soufrait susqu’au ce jour.

  2. ancien policier dit :

    ancien foctinnaire de polce en algerie,victimed’un attentatdepuis en 93 , touche de 7 balles ,abandonnee par la dgsn comme un chien et malgre tout les lois et decrets faite par monsieur le president de la republique la dgsn ne veut rien savoir et comprendre je n’ai toucher le moindre centimes c’est ca la reconciliation nationalet dire que je defendé mon payset j’ai vérse le sang pour mon pays aucune reconnaissanceet je court encore a moin que les choses changent avec l’arrive du nouvelle DG.

  3. victime de terrorisme dit :

    veuve depuis 1995, je toucher une pension mais dés l’age de la retraite de mon défunt mari (garde communal)ont ma enlever cette pension,mère de 04 enfants étrangère en plus vous croyé ça normal d’avoir une retraite comme toutes autre personnes retraité, n’ayant bénéficiée ni de logement ni d’indemnisation, je ne comprend pas quand est ce que l’ont dois percevoir à nouveau cette pension comme nous l’induqe sur plusieurs journaux. ou sont passer les droits des victimes.je constate que toutes ces victimes se sont battus pour le pays mais finalement auncune reconnaissance nous sommes abandonnés par l’éta comparer avec les Moudjahidine ces une garnde différence.

  4. hassane dit :

    jai été dane larmé algerine apellé de 15 sebtembre a 1996 au 15 jein 1998 lors d une mission de patriouges a blida bouinane jai marché sur une mine artisanale jai été bléssé au pied gouche jai gouté tout le gout de la sefrance a lhopitale militaire de bouchaoui ont constaté une défférence de longour entre mon pied gouche ai droite mont presrit une soumelle de compustion sur le pied gouche je change st soumelle chaqe 5 mois plus les médecament enté delhour je suis en france de puis anné 2000 je crois cé le bon chois pour moi hassane 16d te 06 21 84 33 22

  5. hassane dit :

    jai toujer malle eu pied gouche jai bénéfcire de rine &&&&&&&&&&&&

  6. boutoutaou baya dit :

    Que dalle! ce ne sont que des mensonges!
    Personnellement je n’ai bénéficié que d’un capital global dérisoire et ce, en 2002. Depuis plus rien.On parle de pensions à vie, d’effacement des dettes, d’indemnisations. Moi, je n’ai rien vu venir.Où sont ces associations sensées nous représenter? Elles défendent leurs intérêts.Je crie ma colère!

  7. aissam dit :

    j ai rien j ai une balle a mon pied droit on niveau du la cuisse j ai rien du cette etats j ai ca on 2002 et meme j ai une çartafica midical du le hopital militire !!!!! bah walu

  8. dirabdelmalek@yahoo.fr dit :

    malgré les balles que j’ai recu malgré le refus de la dgsn de me delivrée une prise en chargen pour des soins a l’etranger et malgré la loi et les decrets sur la reconciliation national je n’ai droit a rien meme pas au titre de victimes de terrorismes pour constituer mon dossier afin de toucher une pension de la wilaya de mon residance , c’est vraiment un scandale et dire que la france ma soignée gratuitement et humainement malgré que c’est des algeriens qui m’ont tireé dessus , plusieurs courriers a la dgsn mais la reponse arrive toujours en négative de la dgsn etb dire que j’ai des problemes a vie par rapport a ces blessures .

  9. hachemi safia dit :

    je suis veuve depuis 2004 mon defunt mari a était assasiné par le terrorisme brigadier a la police de la part de dgsn je n’est rien recue comme koi il était viré et dire qu’il a était blesser 3 fois par le terrorise la 4 eme fois il l’on eu maintenant je touche une pension de 3900 da. a part ça je n’est rien eu de notre chere état

  10. ange31 dit :

    je ss un militaire victime terroriste ds une mission de travaille que mon accident que g eux et je ss en-putes de la gambe gaudes invalide de 75%. en dit souvent que l’état a donner tt les doit et les biens au militaire et veuf et tt les personne qui en combattus pr que l’algerie soit tjr sur c pies mais c faux!!! et c pr ca que nos avant souvent monte a Alger et fait des manifestation mais malheureusement rien a faire a avant notre derniere montes a Alger en a étais encercler part la polices et y’avez les citerne d’eaux qui nous envoyer de l’eaux pr nous dessouder le groupe c’était le jour ou la police a frapes le journaliste en 2012

  11. ange31 dit :

    la suite :
    le jour ou ils ont frappes la journaliste les médias et la television en parler de ca mais pas des militaire victime terroriste ou bien la cause de cette journaliste qu’asque elle fesais la bas nn c dommage . angenadir@yahoo.fr

  12. redouane dit :

    message trés important de la part d’une victime de térrorisme qui demande a l’ensemble des victimes soit assasinnees , bléssées ou se qui ont perdus des biens pendant la tragédie, de s’unir pour concrétiser les efforts soit en bien morale ou financier.
    car je vois que les victimes sont marginalisées par les autorités alors il faut bouger pour donner un sens a la vie .toute personne consernée prend attache a ce email contactez moi . n’oubliez pas nous sommes une force silenciueuse.

  13. redouane dit :

    SUITE AU MESSAGE DU 07 09 2012 IL FAUT AIDER CETTE FRANGE DE POPULATION PAR LE BIAIS DU MINISTERE DE LA SOLIDARITE
    ERRATUM IL FALLAIT LIRE LES FAMILLES DES GENS ASSASINNEES ALLAH YERHAMHOUM

  14. monk dit :

    je suis victime du térrorisme aussi que vous mais je crois qu’il faut bouger puisque personne ne parle de nous , personne ne se dérrange pour nous alors ou etes vous? maintenant ou jamais MAYHAS BELGEMRA GHIR ELLI KOUATOU .

  15. monk dit :

    en dirait que tout va bien comme disait l’autre tout va tres bien madame la marquise

  16. nouri benyoucef dit :

    ge suis victim d’un acte de terrorisme,invalide actuellement depuis 1998 a ce jour avec un taux assez faible de 8% SOIT 4000 dA QUI RESTE INSSUFISANT POUR FAIRE FACE AUX BESOINS DE MA FAMILLE COMPOSE2 DE 06 PERSSONES JE VEUX UNE INTERVENTION DE LA PART DE L’ONVT POUR AMELIORERE MA SITUATION.
    03 ANS SOUS LES SOINS A AIN ENAAJA
    ACCIDENT SURVENUE L’ORS D’UNATTAQUE TERRORISTE BLUSSURE AU PIED GAUCHE ET YEUX DROIT

  17. DIR abdelmalek dit :

    Vous pouvez m’expliquer comment un fonctionnaire de police ayant travaille durant des années pour combattre ce fléau qui est le terrorismes qui a été blessé dans un attentat par des fanatiques et assassins en recevant plusieurs balles et qui a été abandonner comme un chien par sa hiérarchie de l’époque pour des soins a l’étranger ce dernier est parti avec le peu d’économie qu’il a mis de côté pour se marier se retrouve du jour au lendemain viré comme un mal propre de son travail et la France qui le prend en charge (opération,soins,psychologie et la rééducation) et tout sa pour rien aucun centimes et la question que je me pose pourquoi on m’a refusé les soins et une prise en charge a l’étranger et qui j’étais prêt a donner ma vie pour mon pays et on attribue des prises en charge a des gens riches a constantine pour des cures d’ammaigrissement et des soins a l’étranger de grâce c’est vraiment trop, tout ce que j’ai donné pour mon pays et quand je m’approche de mon employeur qui est la dgsn il veulent pas savoir que j’etais victime d’un attentat en 1993 et il ne veulent rien savoir de la loi sur la réconciliation nationale faite par notre cher président si maintenant la Direction des ressources humaine de la dgsn qui étaient cachés derrière leurs bureaux pendant les années noirs prennent des décisions aussi inhumaine envers ceux qui combattaient ce fléau qui a faillit détruire notre cher pays s’il n avait pas des gens courageux de tout les corps de sécurités et je vous promet que malgré des dizaines de courriers adressé a la dgsn au ministère de l’intérieur a la présidence de la république toujours la drh hydra me bloque mes droits de victimes de terrorismes j’etais blesse en 1993 et nous somme en 2013 et c’est toujours négative mais ceux qui ont pris les armes contre l’Algerie bénéficient d’un salaire et d’une pension alors que moi je n’ai pas droit pourquoi cette injustice et cette hogra et on parle de justice et de réconciliation nationale

  18. babouchecatania dit :

    pas de changement dans la situation des victimes il faut bouger avant qu’il soit trot tard

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER