Pas de liberté provisoire pour le PDG de la STH

sonatrach.jpgL’affaire STH a été réexaminée, mardi, par la chambre d’accusation, après que la défense de  PDG de la filiale a déposé une demande de liberté provisoire. Aux termes des délibérations, la demande a été rejetée et le mandat de dépôt retenu. Pour rappel, les faits de cette affaire remonte au 26 novembre 2009, lorsque huit mis en cause de cette filiale ont été présentés devant le magistrat instructeur près le tribunal d’Arzew, suite à une plainte déposée par les employés de cette société même, faisant état de graves dépassements de la part de certains responsables.

Les investigations entreprises aboutissent à l’interpellation du PDG de STH, le directeur régional du port d’Arzew, le directeur adjoint, le directeur technique, le chargé des affaires juridiques, le directeur des finances, le DRH et le chargé de la sécurité interne, pour passation de marchés non conformes, dilapidation de deniers publics et trafic d’influences.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER