• Accueil
  • > Libre débat
  • > En Algérie, la justice est juteuse, mais le client est berné par les véreux

En Algérie, la justice est juteuse, mais le client est berné par les véreux

avocatsalgerie.jpgBalance pour « Algérie Politique »

En Algérie, peut-on déposer une plainte contre des hommes et femmes de Loi malveillants (Magistrats, bâtonnier, notaires, juges, etc…) et surtout contre ces avocats véreux ?

En tant qu’avocat, je ne pouvais pas me permettre de ne pas faire éclabousser certaines manœuvres abusives et malveillantes, de mes confrères, dans de nombreux Tribunaux de grande instance de notre pays, et particulièrement dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Même si le gouvernement a fait preuve de la disponibilité pour moderniser l’appareil judiciaire, les défis à relever sur ces chantiers sont gigantesques. Néanmoins, dans la pratique, les choses n’ont pas tellement évolué.

On assiste avec impuissance à des comportements véreux de certaines personnes représentant la justice de ce pays. Certains avocats gèlent les dépôts d’argent qui reviennent à leurs clients ou de ne pas les reverser du tout. Des comportements délictueux dont se rendent volontiers coupables quelques avocats spécialisés dans les accidents de la circulation où les primes d’assurance sont juteuses. D’autres même utilisent, faux et usage de faux, ou la politique d’influence au niveau du Tribunal pour faire pencher la balance. Et, les juges responsables ne lisent pas en général, le dossier du client. On fait trainer l’affaire d’appel en appel pour des raisons juteuses. Ils ont tous un dénominateur commun: le non-respect de la déontologie professionnelle.

En effet, dans beaucoup de cas, l’avocat abuse de son client, car ce dernier est un néophyte et un ignorant (ou analphabète) du fonctionnement de la justice. Comment le Client, peut-il se débrouiller, face à ses institutions opaques et déposer une plainte contre son avocat, s’il s’avère qu’il n’a pas fait son travail et il est véreux ? Dans certains cas, l’avocat – n’explique pas au client le processus du déroulement des procédures, et parfois, l’avocat ment à son client sur le verdict, ou bien il sabote l’affaire pour la faire trainer pour sucer le Client, – Des fois, l’avocat s’arrange avec la partie adverse sans le consentement du Client, et pour faire perdre la partie, et trainer l’affaire, – En général, les frais du dossier s’élèvent à 20.000DA, et les honnoraires s’échelonnent à 20.000DA.

Le client paie à chaque fois, mais l’avocat ne délivre des quittances de paiement, pour éviter les preuves. Si le client veut changer d’avocat, son avocat le somme de payer, car il n’a pas de quittances pour prouver cela – Et s’il y a une expertise, l’avocat retire le rapport et ne met jamais au courant le Client. Des fois, pour contenter la partie adverse, l’avocat ne suit pas l’affaire et joue sur les délais pour perdre l’affaire. D’autre part, si le Client est perspicace, envoie un courrier recommandé en indiquant qu’il le décharge de la défense du dossier : – L’avocat ne remet pas le dossier ou bien il remet le dossier avec une facture définitive et injustifiée, et avec des pièces maitresses manquantes (rapport d’expertise, proces-verbaux, arrêtés, verdicts, etc….), - Et si le nouveau avocat demande à son confrère de lui transférer le dossier. Celui-ci fera la langue de bois.

Malheureusement, dans ce beau monde de la loi, il y a une avalanche pleine de brebis galeuses. Des voyous existent dans tous les milieux, mais il est malheureux de constater que dans le milieu des, il y en aussi, et que de surcroit, les autres les couvrent par corporatisme et pour ne pas faire de vagues. Cela est également vrai dans le milieu notarial, c’est dommage car déjà peu de monde croit en leur probité, mais arrivera un jour ou les gens en auront marre de leurs combines, et ce sera tant pis pour eux.

Il faudrait que dès qu’une plainte envers un professionnel du Droit est faite, quel qu’il soit magistrat, notaire, avocat etc. on ne soit pas confronté à une hiérarchie issue de la même profession. Il y a aussi, une chose à savoir c’est que les magistrats, juges chargés de gérer un recours sont de la même “classe” que les notaires, avocats. Ils ont pratiquement le même cursus, voire ils étaient peut être dans la même école. Toujours étant qu’il est exact de dire, en Algérie, qu’il n’est pas simple de faire un quelconque recours contre ces gens : Fussent- ils les plus pourris de la bande ? Les barreaux ne font rien pour sévir.

Les pratiques courantes d’avocats peu scrupuleux avec non respect des règles professionnelles ternissent l’image de ce métier nécessaire à la démocratie et à la réforme de la justice. Des mesures disciplinaires devraient être prises à l’encontre de ces Hommes et Femmes (Magistrats, Notaires, Avocats, et juges) pernicieux. Comme sanction, il devrait y avoir selon le degré du délit : radiation, suspension, avertissement, et remboursement des frais au Client usurpé. Une cellule doit être créée où le Client pourrait s’adresser et déposer sa plainte.

Commentaires

  1. eldzayer dit :

    La justice est bonne sauf qu’on en a affaire et c’est partout pareil dans le monde.

  2. naftchez dit :

    merci pour ce temoignage emanant d’un professionnel…il ya des gens qui sont quand meme « les derniers des mohicans  » dans ttes les branches ..QUI NE SAIT QUE LE SECTEUR LE PLUS POURRI EST JUSTEMENT …..LA JUSTICE !!!!!
    les affaires se traitent mnt ,non en millions comme avant, mais a coups de MILLIARDS..car les corrupteurs sont legion et la corruption de magistrats est devenu en algerie,un SPORT NATIONAL..comme au niveau de la gendarmerie…les commissariats…qui ne sait que la plupart des dealers (revendeurs grossistes de drogue ..) sont couverts par justement..des policiers et des juges ….L’Algerie est devenu une vraie jungle….car LE SOMMET DE LA PYRAMIDE EST LA SOURCE DE CETTE PUTREFACTION SOCIALE…qui ne sait que…que …que..

  3. mezigue dit :

    L’auteur de l’article est tout à fait dans le vrai.Et l’exemple relaté ci-dessous confirme ses dires:
    Cette affaire est jugée dans une petite ville du pays.La victime a acquis un véhicule avec une carte grise portant des identifiants bien déterminés.Le véhicule qui lui est livré porte des numéros tous différents de ceux de la carte grise.En se rendant compte de l’arnaque il prend un avocat chèrement payé qui l’informe après plus d’une année qu’il a été débouté et qui voit son véhicule mis en fourrière.Dans cette affaire l’avocat avec la complicité du juge et certainement après arrangement avec le revendeur ,qui n’hésite pas à arroser à droite et à à gauche,ont fait en sorte que la victime dans une affaire claire comme l’eau de roche ,en devienne le coupable.Après avoir saisi un expert qualifié qui a démontré l’arnaque noir sur blanc, la victime à fait appel.
    Y aura-t-il gain de cause?

  4. hakim5 dit :

    nous n avons rien à attendre d un systeme corrompu et corrupteur…ces minables avocats-corrompus ne sont que le prolongement des sous-traitants de la DICTATURE…

  5. sartana dit :

    Ma famille est en litige sur un heritage que mon defunt pere et mes defunts oncles ont laisse et cela depuis trente annees! jusqu’a ce jour la justice n’a pas tranchee, a part a sucer le sang de toutes les personnes concernes! Un vrai bordel! Juges,Greffiers,Avocats!Tous des corrompus jusqu’a l’os! ESPRIT POURRI!

  6. NARMOTARD dit :

     » En Algérie, la justice est juteuse, mais le client est berné par les véreux » dites-vous.
    Je vous remercie de dire tout haut ce l’on pense tout bas.
    Je ne vous apprends rien en vous disant que dans les Etats de droit véritables, cette triste situation est vite jugulée en faveur du citoyen. Grâce à des lois constitutionnelles qui le défendent en le mettant constamment au centre de toute décision du législateur, et en lui accordant les droits et moyens de s’auto défendre, le citoyen est ainsi considéré effectivement comme la source de la souveraineté légitime. Il est ainsi
    traité, non pas comme un moyen irresponsable, mais comme un but, une fin, une valeur universelle.
    Par contre, les Etats autoritaires, car incompétents et sans légitimité ni représentation citoyennes démocratiques, transparentes et honnêtes, n’ont d’autre comportement à offrir comme exemple, que celui d’un système maffieux, corrompu et corrupteur, divisé et diviseur, égoïste et irresponsable.
    Un tel régime perdure depuis 1962 en Algérie et assiste complaisamment à la croissance de la dégradation des mœurs, avec la pollution de tout ce qu’il touche ainsi que la faillite déraisonnable de tout ce qu’il entreprend.
    Sous un tel régime, les nobles professions telles que la justice, la médecine, la politique, le service public, etc. sont dramatiquement altérées. Car, elles sont naturellement fragiles du fait qu’elles sont basées sur un libre contrat de confiance, face à une intégrité, une éthique, un souci de respect de soi et de l’autre, une compétence entretenue et une responsabilité de dignité et d’honneur.
    Chargés théoriquement de défendre et de promouvoir ces professions, les Conseils de l’ordre activent plutôt en faveur du régime au pouvoir. Se constituant comme des organisations de masses frauduleusement élues, satellites de ce dernier, ces Conseils en tirent une rente substantielle. Car ce régime arbitraire ne se gène pas de faire payer cette rente obligatoirement de la poche des professionnels qui cotisent, en usant de la force d’une loi de chantage en la matière, (loi sanitaire modifiée de 1985, en ce qui concerne la médecine, par exemple).
    Ainsi, à l’image du pouvoir en place qui profite outrageusement et indûment de la rente des hydrocarbures entre autres, les soit disant Conseils de l’ordre font de même, à l’instar des parlementaires grassement gavés dans le but d’assumer la façade démocratique du régime de la RADP.
    Vous l’avez souligné, tous tant que vous êtes, que l’alternative à ce régime est inéluctable. Vive la deuxième République algérienne!

  7. spectateur dit :

    On ne fait pas une justice avec ceux qui ont fait l’ecole de Boussaada ou les cours de soir à Alger.
    lA JUSTICE SE CONSTRUIT AVEC LES GENS QUI ONT L’ETOFFE DE LA JUSTICE.

  8. revolté dit :

    notre ami avocat de tizi ouzou expose une situation dramatique que vit le citoyen.Le deni de justice et la corruption sont les lots de l’appareil judiciaire en Algerie.cet appareil est un simple instrument entre les mains des decideurs et de leurs relais locaux « friqués ».ces pratiques commencent de boutef en passant par ouyahia pour arriver en bas comme à Bejaia avec un juge truand dont tout le monde ne parle,il s’agit d’un certain Bourahla du palais de justice de Bejaia.Il suffit de jeter un coup d’oeil aux affaires traitées et les verdicts.

  9. Tharioui dit :

    Merci Maitre d’avoir eu l’audace de denoncer certaines pratiques de vos confreres, car en general, on se sert les dents et les coudes dans l’ordre des avocats. L’evidence que vous venez de porter est malheureusement une realite quotidienne. La question qui emerge, comment un Client peut-il se defendre contre son avocat qu’il juge irresponsable et malhonnete, dans cette jungle. Vous avez mis votre doigt en plein dans l’oeil du disfonctionnement du systeme. Mais c’est le client qui paie un lourd tribut dans une affaire.
    Certaines affaires de justice sont simples et anodines qui peuvent etre traitees tres vite et simplement, mais c’est bien le contraire qui se passe, car il y a des affaires qui durent 20 ans et 30ans, d’appel en appel, expertise en expertise. Mais cela chiffre pour le Client, et cela fait tourner la machine. Vous savezm quand un dossier arrive sur la table d’un juge, il est mal traite. Il ne lit pas de maniere approndie, il le survole. Et, le juge ne prend jamais de decision ou va trancher: Il emet un verdict confus et aleatoire. Comme cela, l’affaire va trainer…et cela que l’on a des affaires simples (solides) qui ne sont pas resolues. Peut-on dire que le juge est incompetent ou vereux? On laisse le lecteur d’en juger lui-meme.
    La meilleure chose est d’eviter tout ce beau monde avec une robe noire, sinon, vous allez perdre les plumes et les cheveux de la tete.

  10. Anonyme dit :

    mon frere nous a trene au tribunal pour l heritage alors que nous etions pas d acort pour la part d heritage alor le tribunal a trancher tre vite tous le monde etait etoner

  11. momo dit :

    c’est sur qu’il vaut ne pas avoir a faire a la justice.mais en algerie on peut pas appelé la justice,mais (de justesse)!!
    ce n’est pas dans les pays que des juges et des procureurs se font soudoyé pour des histoire de voisinage..
    en tout cas au tribunal de dra el mizen(w tizi ouzou) le procureur son adjoint et un juge se vendent pour des broutilles…. j’ai dis tribunal mais en assistant aux audiences j’ai vue que c’etait un cirque..une simple affaire de 20m sur 3m de terrains,notre voisin un medecin,s’approprie le passage que nos maison ont en commun,de plus il a percé mon mur et souder son portail dessus,je lui ai demander gentillement de remettre son portail a sa place d’origine..il a refusé en me disant « faite attention je suis bien placé »nous avions acheter ces terrains a la meme personne.je lui ai repondu ce mur la j’en ai pas besoin je vais le cassé de suite,et c’est ce que j’ai fais.a la final 11jugements et chaques fois les memes questions du procureur,sans oublié qu »au 1er rdv chez le procureur les amies de voisin bien placé son passé dans le bureau du procureur avant moi et devant moi,quand on a fini par m’appelé l’un des ses amie lui a dit tu n’as rien dire tout est reglé avec le proc!! la 1er phrase du proc ma scier sur place  » hada t’bib ja y khdem fi bladek ou barani ou bghitou t’hagrou »" c’est un medecin il est venu d’ailleur travaillé travailler dans ton bled et vous le malmener!! car soit disant je lui fais peur et il a peur pour sa vie..(je suis hadicapé a 80%)meme si je voulais donner mon corps a la science ils en voudrai pas tellement ya rien a recuperé.enfin 11 jugements 1er jugmt 2ans ferme j’en ai fais 2mois et je suis sortis en appel 2eme jugmt re 2ans ferme 3eme jugmt 1an ferme et quand ils on en eu marre de me mettre du ferme ça été les dommages et interets en tous 60 millions..j’ai cassé mon mur 5ans de prison ferme et je dois payé mon voisin pour ne pas lui avoir laissé le mur support qui lui permetais de me voler!!!! ah oui il a pose une question sencé..pourquoi vous ne l’avez pas arréter quand il a poser son portail? on ne vit pas en algerie!! il a vue mes plants mais rien a faire!! au bout de 11 jugements j’ai vue qu’il ya rien a espérer avec ses b……. je suis partis…voila comment des merdes qui s’achetent comme une baguette chez le boulanger vous condamne a ne plus jamais retourner chez vous!!!! et l’algerie se plaint parceque des supporteurs egyptiens on bruler notre drapeau..pffffffff les premiers a chié sur le drapeau sont ceux qui travaillent pour ce meme drapeau……

  12. samir dit :

    Bonjour je suis confronte a une avocate qui veut plus d’argent que il ne faut mon avocat est décédé maître bouabdelah mohamed Arzew avant que il ne décède il s’occupe de mon dossier relatif a un accident de voiture pour que on me désigné un expert jais été victime d’un accident de la voie public la nuit du 30 03 1999 bref jais passe sept longue année a me faire soignée même a se jour je me soigne se n’est pas le plus important le défunt avocat nous as demander au debut de l’affaire que sa serras 30.000.00 DA+2000 DA pour retire le dossier a prendre ou a laisse nous avons accepte car on avais deja passe beaucoup de temps au tribunaux 10 ans avec les tribunaux retart de jugement , erreur dexpertise ,3foix de suite car je ne voulais pas donner d’argent au expert je vous site quelque un le premier a Oran Ahmed Malek reda le deuxième hôpital el mouhgoune Arzew chnika rafik et le troisième expert un cabinet de lexpert mimoun mohamed il sont tous commis la même erreur sur les ITT indemnité total de travail c’est 22 mois de salaire de base 6000 DA qui sont partie en fumée car jais fait la sourde oreille on vas dire même jais fait l’idiot dans le bon sens et malheureusement des avocat très très véreux avant de délibérais sur mon affaire l’avocat nous demande encor 10.000. dix mille dinars de plus par l’intermédiaire de sont assistante au bureaux on as demander des explication sur sa elle nous as dit voyait sa avec l’avocat apparemment votre affaire a prix beaucoup de temps alors que c’est faut c’est est si sa ne vous plaie pas reprenait votre dossier alors que on étais a trois jour de l’audience pour répondre a la partie adverse la SAA est délibérais par la suit je risquai de reportais l’affaire est de la faire traîné est me trouvé un autre avocat que je devais encore payait cela relevait du chantage mais le problème c’est que mon avocat est décédé durant cette période c’est a dire que c’est sont assistante qui as pris le relais chose faite elle as commis une erreur grave a mon encontre car elle na pas mis la somme d’argent des séance de rééducation qui sont totalement remboursable pour que je fasse appelle et la suite je vous laisse le soint d’imaginé la suite .elle ma demander de passe au bureaux pour lui donner le reste de ses honoraire je suis aller la voir est on as fait les compte c’est la que elle ma dit que cetais pas que dix mille dinars que il fallait ajoutais mais 20.000 vingt mille dinars au delà des 40000 .00 milles dinars que il sont empocher au paravent je lui est dit que cetais insensé et que cetais pas sa notre accord elle ma dit que sa c’est les honoraire de la deuxième affaire c’est adire désignation de l’expert cetais une affaire est les indemnité une autre affaire alors que on réalité elle ne fait que une est même si cetais deux affaire dans une seul affaire pourquoi le défunt avocat na rien dit au début il lui as même dit avant sa more que c’est bon l’affaire est presque finie complétait moi mais honoraire mon père est un homme de parole. I ne plaisante jamais avec ces chose la .c’est après que le défunt avocat est empocher le reste des 15000.00 DA sur les 30.000.00 convenue au début. est c’est la que la machine a sucé le sen a commencé a apparaître il Save bien que on ne peut pas marche arrière une Foix arrivé au bout du tunelle c’est sa leurs astuce .pour moi se sont des rapace c’est tous parce que il exploite chaque être humais que il soit criminel ou victime il sont toujours la pour les escroquée en toute l’égalité on vas dire sa pour ne pas avoir l’aire de tout compromettre car les bon avocat existe malgré que moi je considère que le travail d’avocat n’est pas un travail noble digne de l’être.

    Pour plus de détail contacte moi +213 55 1081542 .

    Cordialement

  13. fléche dit :

    c’est vraiment quand-meme bizare qu’il ya encore des gent qui croient aux soit-disant magistrats d’algerie qui sont complétement incomppétents et non rien a voir avec ce genre de métier et en particuliers les juges qui fonctionnent comme des ordinateurs sans aucun d’esprit de créativité ni d’intellegence dans le domaine alore qu’on a pas droit a l’erreur en ce qui conserne les verdicts et les stricts jugement!
    disfonctionnement et fiascos judiciaires font un bon ménages au sein de la magistrature algerienne;les tribunaux les cours ne se font jamais griller en matiere de pourvois en cassation malgré qu’ils savent qu’il ya des sentences arbitrairement établies par les autorités subalternes ils adéherent toujours au décision préalables pourvu qu’il y ait aucune pourquite ni sanctions concernants les erreurs abusives.
    la question qui se pose:y a-il des braves gens dans ce pays qui se battent pour creer au niveau de l’assemblée générale un artice pénal qui pénalise tout jury jugeant une affaires abusivement érronée?

    qaunt un pourvoi en cassation au niveau de la cour supreme s’avere tout le contraire des décisions du trubunal et de la cour ces deux derniers devraient comparaitre a leur tour pour savoir comment ils ont eu leur diplome?

  14. amayas dit :

    mon père a travaillé toute sa vie dans le terrassement pour se construire une maison dans laquelle il comptait finir ses jours tranquillement,étant de la veille génération mon père n’a pas éstimé nécessiare de faire un acte notarial lors de la construction de la maison ds les années 80, il ya 2 ans on’a découvert a notre grande surprise qu’un cousin a établit un acte notarial sur la partie non batie mais cloturée de notre terrain. il a un acte notarial du terrain sur lequel on ‘a construit notre maison mais pas la maison.on a tenté une annulation par le tribunal mais malheureusement, on a perdu en première instance, on a fait appel.si quelqu’un était ds le meme cas que moi, ses conseils seront les bienvenus
    Merci

  15. Victime dit :

    Je vous remercie pour votre cran, et honneteté.
    Par ailleurs, je voudrais savoir si un juge peu donner à la défence plus qu’elle en demande.
    Exemple; condamné par le tribunal à de la prison ferme, après cassation à la cour, l’accusé demande le sursis. Est ce que le juge pour lui donner BARAA? Merci de me répondre

  16. Meziane dit :

    Salam Ailakoume, Lettre ouverte au Ministre de la Justice, aux Bâtonniers, aux Procureurs, à l’Ordre des Avocats. Après tant d’années d’expérience dans ma profession, je pense qu’il est temps à tout un chacun, dans cette profession, de tirer la sonnette d’alarme et non de faire la politique de l’autruche, qu’il y a beaucoup d’abus et d’aberrations dans la justice telle qu’elle est pratiquée. Dans tout le pays, en général, et dans la wilaya de Tizi-ouzou, en particulier, la justice ne fonctionne pas d’une manière sérieuse, adequate, et objective, car il y a trop de manigances, et de manœuvres. Ce qui m’a poussé à écrire cette lettre ouverte, c’est qu’il y a eu plusieurs plaintes déposées à l’encontres d’avocats auprès du bâtonnier, de l’ordre des Avocats, et du Procureur. Aucune suite n’est donnée. C’est la loi du silence. En effet, comme je l’ai pu constater personnellement, en tant qu’avocat moi-même, que dans plusieurs affaires, certains confrères Avocats malveillants abandonnent littéralement la défense dès la 1re audience du procès, laissant le champ libre à la partie adverse. Ainsi, des conclusions bourrées d’erreurs sont produites, et n’utilisant aucun des justificatifs qui leur ont été préalablement fournis. Pire, ces avocats ne donnent aucune explication au client, sans même modifier ces conclusions parfois contestées. Aujourd’hui, à l’instar de tout ce beau monde malhonnête, je ne peux donc que déplorer certaines pratiques auxquelles semblent se prêter certains avocats. Ainsi dans ce cas, ces manquements nuisent gravement à la défense des intérêts du Client, car la démarche dans la garantie de la déontologie au sein du barreau n’est pas respectée. Parlons des juges et des avocats face à leurs responsabilités, sans y tenir compte évidemment de la corruption qui est monnaie courante. Je regrette de le dire et de le redire, certains juges sont incompétents, ne lisent même pas les dossiers. D’autres sont malhonnêtes, et parfois sont influencés par l’avocat pour faire perdre ou gagner telle ou telle partie. Des verdicts sont souvent bâclés, tranchés hâtivement. Les plaidoieries ne sont qu’un theâtre d’amuse-gueules, car les juges ne tiennent pas compte des preuves, ni des faits ou de l’argumentation avancée par l’avocat. Les dés sont déjà pipés d’avance, dans les coulisses ou dans un café. Et ce qui me révolte, c’est de voir des clients novices, des paysans, se faire écrasés et se faire volés injustement par une machine injuste (procédures non respectées, procès-verbaux, expertises fausses, appels abusifs, recours, etc…). Toute cette artillerie n’est que de la poudre aux yeux du néophyte, car tous ces gens ne font pas leur travail correctement. A la fin de la journée, on fait saigner à blanc la bourse du client. Quant à certains avocats, ils ne doivent pas exercer leur profession, car ils sont malhonnêtes dans le sang. Ce qui les intéresse, c’est gagner de l’argent. Ils ne respectent pas la déontologie. Ils cachent les jugements au client, ils ne remettent pas les documents au Tribunal. Ils ne font que mentir au client. Les avocats ou les juges sont soumis à la même déontologie. S’il y a infraction, l’avocat ou le juge doivent t être poursuivis ou devraient rendre des comptes. Que fait la magistrature pour tels individus ? Rien. Parlons des avocats, car normalement, un avocat doit assumer ses responsabilités, sinon il y a des sanctions disciplinaires dans ce corpus de l’Ordre des Avocats. On distingue diverses types de responsabilités : 1) la responsabilité civile devant les tribunaux civils, 2) la responsabilité disciplinaire devant ses pairs, 3) la responsabilité pénale, 4) faute de diligence, etc…… Et surtout, le manque à l’obligation d’information, car l’avocat n’informe pas du tout, cache l’information, ment, ou n’informe pas correctement son client. Il va de soi que pour engager la responsabilité d’un avocat malhonnête, il y a plusieurs critères : 1) Le lien de causalité entre la faute et le prejudice : Il n’y a pas de responsabilité de l’avocat sans préjudice subi par le client. Et s’il ya prejudice, l’avocat sera tenu de le réparer intégralement. Cela peut être aussi un prejudice particulier que l’on appelle la perte de chances : quand à cause de cette faute commise par l’avocat, on a perdu la chance de gagner le procès, alors qu’il y avait des chances sérieuses de gagner le procès. Par exemple, non respect des délais par l’avocat, non remise des documents à la justice, non remise des jugements aux clients, non suivi de l’affaire par l’avocat, etc….

    Dans sa fonction, un avocat a prêté serment de probité et connaît particulièrement bien la loi. Il a dès lors moins d’excuses pour la trangresser. Malheureusement, ce n’est pas le cas. C’est le pain quotidien de beaucoup de mes confrères. Cela est fait de manière volontaire pour arnaquer le Client. En soi, un bon avocat doit exercer sa fonction avec dignité, conscience, independance, probité et humanité, dans le respect des termes de son serment. Il doit respecter , dans sa pratique, les principles d’honneur, de loyauté. Il doit faire prevue à l’égard de ses clients de competence, de transparence, de dévouement, de diligence. Malheureusement, beaucoup d’avocats et juges sont des commerçants aguerris, rompus à tous les stratagèmes. En conclusion, cela mériterait une plate-forme de réflexion et la création de cellules d’écoute, d’aide, de soutien, de suivi, et de tracer la demande de plaintes de la part des Clients, pour une éventuelle demande de poursuite disciplinaire à l’encontre de tous ces avocats et juges malhonnêtes, qui ont gravement manqué aux obligations et aux devoirs de leurs serment, et de dédommager le client lésé. En conclusion, je réitère par cette lettre ouverte la demande de poursuite disciplinaire à l’encontre de tous ces avocats qui ont gravement manqué aux obligations et aux devoirs de leurs serment.

    Maitre A. Meziane, avocat à la Cour du Tribunal d’instance de Blida

  17. malika dit :

    Bonjour,

    j’aimerais savoir si mon avocat pourrait exiger a un jugement de convoquer a la barre d’autres avocats et l’expert dans mon affaire de justice, pour s’expliquer et expliquer leur travail.
    En effet, j’ai une affaire de justice avec un frere. J’ai 2 avocats, et il y a une expertise. Cela n’a rien donne. C’est quand j’ai pris un troisieme avocat que j’ai decouvert la magouille des 2 premiers avocats et une fausse expertise. Mes 2 premiers avocats n’ont pas fait leur travail, ont cache des pieces, et l’expert demande par mon frere, a fait une fausse expertise. Donc, est-ce-que je peux exiger de les traduire au barreau, et eventuellement de les sanctionner (les 2 avocats et l’expert pour non respect de la deontologie et magouilles)
    Merci

  18. tounsi dit :

    Bonjour, j’aimerais savoir comment faire pour deposer une plainte contre mon avocat. Je suis un paysan, et j’avais pris un avocat pour defendre mon affaire. Il m’a roule dans la boue. Une affaire simple, mon avocat me l’a sabotee. C’est quand quelqu’un m’a conseille de prendre un autre avocat que j’ai tout decouvert. Avec mon avocat pas serieux, j’ai gagne l’affaire en 1997, et cela a dure jusqu’en 2006. En 2006, j’avais change d’avocat. Donc, depuis 7 ans , mon avacot m’a tout cache (le jugement de 1999), et en 2006, il y a eu un jugement et il ne m’a pas defendu. J’avais perdu. il m’a cache encore ce jugement de 2006. Donc, il m’avait cache les 2 jugements, et il a fait trainer l’affaire durant 7 ans, et il m’a tenu a l’hamecon. Il n’a pas fait son travail. J’ai gagne en 1999, et il a traine 7 ans…
    Il y ade quoi se tirer les cheveux avec ces gens malades. Ils ont etudie le droit pour se moquer des gens et voler les gens. Que fait la magistrature dans tout cela pour la discipline? rien

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER