• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 21 mars 2010

Archive pour le 21 mars, 2010

DG Algérie Télécom: Le bureau de la section syndicale fermé

 

algerietelecom18.jpgNous apprenons d’une source proche d’Algérie Télecom que les bureaux du conseil syndical de la direction générale de l’entreprise ont été fermés. Notre source ajoute que les travailleurs sont inquiets car ils n’ont jamais fait confiance à l’UGTA. « Il y a une lutte de clans depuis longtemps déjà au sein d’Algerie Telecom entre les différents syndicats. Celui affilié à l’UGTA de la fédération des PTT et celui du siège d’AT à cinq maisons, explique notre source. El Mouhtarem

L’Express: La guerre des clans en Algérie

bouteflikaalgerie235.jpgL’Express, 19 mars 2010

Dans une atmosphère de fin de règne, les luttes d’influence au sommet de l’Etat reprennent de plus belle. Sous couvert de lutte anticorruption.

Y a-t-il un pilote dans l’avion ? Il y a moins d’un an, le 9 avril 2009, Abdelaziz Bouteflika était triomphalement réélu à la présidence de la République algérienne avec un score de plus de 90 %. Non sans avoir été auparavant adoubé par le tout-puissant patron du Département du renseignement et de la sécurité (DRS) – les services secrets – le général Mohamed Médiène, dit « Toufik ».

Mais, depuis quelques semaines, le chef de l’Etat a quasiment disparu des écrans radar. Le 24 février dernier, il a manqué la traditionnelle cérémonie marquant l’anniversaire de la nationalisation (en 1971) des hydrocarbures. Il était aussi absent, deux jours plus tard, lors des funérailles d’Etat du colonel Ali Tounsi, directeur général de la police nationale, assassiné par son plus proche collaborateur dans des circonstances non élucidées.

Quant aux Conseils des ministres, ils se font de plus en plus rares… Une courte séquence télévisée a montré le président, le 3 mars, entouré de ses frères, en compagnie du footballeur français Zinédine Zidane. Des images destinées, de toute évidence, à couper court aux rumeurs qui ont relancé les critiques sur la dérive monarchique du régime.

(Lire la suite)

203 suicides enregistrés en Algérie en 2009

suicide.jpgLes chiffres de la gendarmerie sur le suicide en Algérie indiquent 203 cas en 2009. Ainsi, sur les 203 personnes qui se sont suicidées en 2009, 49 sont de sexe féminin. Il y a lieu de souligner que 432 personnes ont tenté de mettre fin à leurs jours. Le nombre de suicides a augmenté de 60 cas par rapport à l’année 2008 qui a enregistré 372 tentatives de suicide dont 255 étaient l’œuvre des femmes. Le taux de suicide est plus élevé chez les personnes de la tranche 18-30 ans, avec 65 cas enregistrés en 2009.

(Lire la suite)

Le site d’une radio libre bloqué : l’Algérie sur la voie d’une censure d’Internet ?

censure1.jpgReporters sans frontières s’inquiète du blocage du site web de la radio d’informations indépendante Radio Kalima-Algérie, www.kalimadz.com, et de sa diffusion par satellite.

«Nous craignons que cet acte de censure n’inaugure le début d’un contrôle d’Internet dans le pays. Nous demandons aux autorités algériennes de fournir des explications et d’ordonner le déblocage immédiat du site, effectué de manière arbitraire. Il ne faudrait pas que l’Algérie fasse son entrée dans la liste des pays qui censurent la Toile, sans quoi le droit à la liberté d’expression des Algériens en pâtirait», a déclaré l’organisation. Et d’ajouter: «cette affaire soulève également le problème du monopole de l’audiovisuel dans le pays. Nous demandons aux autorités de libéraliser le secteur dans un souci de respect du pluralisme de l’information.»

(Lire la suite)

FLN: Au congrès des cloueurs de bec et suceurs de pétrole

fln.jpgBouyilès (alias Mezigue) pour « Algérie Politique »

C’est une réunion gigantesque qui les a tous regroupés. Dans une coupole, une sorte de soucoupe volante sans ouvertures. Il faut dire qu’elle était gigantesque elle-aussi pour contenir tout ce beau monde. Et du monde il y en a eu, et même beaucoup, et de quel gabarit ! Le parterre était réservé aux personnages importants, tous bedonnants, gros et ventrus, et même moustachus pour certains d’entre eux. Les tribunes du fond étaient réservées aux femmes et aux suceurs de moindre envergure qui n’avaient pas encore atteint le grade de cloueur de bec.

Ils étaient tous là. Il y avait même un cloueur en chef des années noires. Lui, il revient de loin. Aussi il a été placé tout seul, sur une chaise royale, bien en évidence.

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER