Bouteflika-Sarkozy: l’hégémonie présidentielle

bouteflikasarkozy.jpgNarmotard pour « Algérie Politique »

Les deux journalistes de l’EXPRESS, auteurs de l’article: ”La guerre des clans en Algérie” publié le 19 mars 2010, messieurs Anis ALLIK et Dominique LAGARDE, n’ont pas, à mon humble avis, étendu leur réflexion, à partir de certains faits déjà constatés. Ils auraient pu, pour être critiques constructifs, faire un parallèle entre les deux gouvernances actuelles des deux pays en question, la française et l’algérienne.

En effet, “l’omniprésident” algérien, A. BOUTEFLIKA, est, comme chacun sait ou ne ne le sait pas, l’héritier du parti unique et de la pensée unique. Sa gouvernance se caractérise par l’adoubement militaire et par le fait d’avoir traficoter la Constitution nationale en faisant main basse sur la représentation parlementaire complice.

Parallèlement, son homologue, non moins “omniprésent” président de la République française, N. SARKOZY, est lui, l’heureux héritier de la Constitution nationale de 1958, laquelle a été taillée comme un costume sur mesure par et pour le général Charles DE GAULLE qui fut adoubé par l’armée et le Comité de salut public du 13 mai 1958. Sa gouvernance se distingue, elle, par la tendance à la centralisation à outrance, très impopulaire en France.

En effet, l’évolution des choses avec le temps, montre que les deux présidents “omnipuissants”, copiant l’un sur l’autre, semblent tout à fait d’accord pour que les pouvoirs des institutions de l”Etat soient concentrés entre leurs mains et celles de leurs favoris (es) personnels (elles). Comme, par exemple, le pouvoir Judiciaire, via le Parquet, qui a révélé cette hégémonie présidentielle, à travers l’assassinat de maître Ali André MECILI, militant du FFS, après le meurtre, quelques années avant, de Mehdi BENBARKA, pour raison d’Etat.

Ces géants présidents aux pieds d’argile, ont apporté la preuve qu’ils doivent retourner à l’école de la véritable démocratie parlementaire, pluraliste, et surtout honnête et transparente par respect pour leurs peuples souverains, avec une justice indépendante dans les faits en plus des textes, afin d’intéresser leurs populations à la vie politique et à la décision engageant leur avenir. Car, déçus politiquement, les deux peuples s’abstiennent de plus en plus d’aller aux élections. Ils refusent de se laisser mener à l’abattoir présidentiel où sont immolés, pour la fumeuse raison d’Etat, les droits naturels légitimes de la personne humaine, l’éthique politique et les valeurs et principes universels de solidarité entre les peuples.

Ainsi, ce succinct parallèle aurait pu faire prendre conscience, aux deux peuples, de l’urgence et de la nécessité de contribuer solidairement à la réalisation d’une Société civile internationale, par les moyens modernes de la politique et de l’économie, afin d’imposer les bienfaits de la démocratie véritable, de la justice sociale, de la liberté, à travers le monde. Les Etats actuels, nécessairement en fin de règne même s’ils se soutiennent entre eux, par l’omerta et le mensonge, semblent avoir l’espoir de se pérenniser malgré leur implication dans des affaires louches ou scandaleuses ou criminelles. Ces Etats-là, auront-ils toujours et encore le droit d’éliminer déloyalement, injustement et dans l’impunité garantie, l’opposition politique et les peuples faibles, sous couvert de la fumeuse lutte contre la corruption et contre le terrorisme?

Peuples du monde réveillez-vous; vous êtes complémentaires sur terre !

Commentaires

  1. AMGHAR AZZAMNI dit :

    Bouteflika-Sarkozy,deux présidents qui tirent leur légitimité de deux personnages fabriqués dans la même pâte.
    Le premier a hérité de la pathologie et de l’école de Boussouf et l’autre de Napoléon Bonaparte.Ils ont donc des points communs et inévitablement mènent les mêmes politiques dans chacun de leur pays!

  2. Aghilas dit :

    Au peuple algérien de retrouver son indépendance!!!!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER