• Accueil
  • > Libre débat
  • > Mr Zehouane, cessez de servir le népotisme pour des privilèges insipides !

Mr Zehouane, cessez de servir le népotisme pour des privilèges insipides !

zeh.jpgAmghar Azemni pour « Algérie Politique »

Hocine Zahouane n’est, de notre avis, qu’un des tentacules utilisé par le pouvoir algérien pour occire d’une manière définitive et irréversible, toutes les libertés démocratiques dans le pays. Il agit par diversion et discorde sur tous les porteurs de valeurs démocratiques. Il use de diatribes envers tous les opposants et notamment sur une figure emblématique de l’histoire universelle des droits de l’Homme, le Dr Hocine Aït-Ahmed. Pour Zehouane, ceci constitue une revanche sur ce personnage situé à une hauteur si élevée qu’il n’arrive plus à atteindre. Hocine Aït-Ahmed a pris beaucoup d’avance sur vous Monsieur Zehouane. Il est déjà trop loin, il vous est impossible de le rattraper…

Aït-Ahmed est réellement une sommité internationale, reconnue à travers toutes les tribunes de défense de la personne humaine: sa voix est lointainement audible et respectée de tous, contrairement à celle de notre homme âgé dont la langue ne secrète que du venin.
Mr Zahouane, vous êtes un homme pourtant âgé; au lieu de tenter de vous racheter en essayant de moraliser la politique du pays, vous continuez sans vous fatiguer à faire dans le dénigrement destructif l’invective outrancière. Faites votre mea-culpa,vous êtes à la fin de votre vie: cessez de servir le népotisme pour des privilèges insipides !

Commentaires

  1. syphax dit :

    Il y a cette regrettable attitude chez les gens du FFS de clouer au pilori des membres de la famille qui osent afficher leur divergence. Je ne voudrais pas défendre Zehouane: avec tous mes respects, il n’a pas été un modèle pour moi, et il doit avoir dans son entourage des admirateurs zélés pour le faire. Je voudrais simplement attirer l’attention des lecteurs sur le fait que vous n’avez vu en lui « un des tentacules utilisés par le pouvoir algérien pour occire ’une manière définitive et irréversible, toutes les libertés démocratiques dans le pays » que lorsqu’il a cessé d’être un ami du parti. Cette attitude ne rend pas service au FFS dont les militants, ou sympathisants, qui usent de cette sémantique reconnaissent implicitement qu’à un moment donné, ils ont cotoyé, voire aidé, des individus que le pouvoir aurait utilisé pour étouffer l’expression démocratique. Ainsi, Zehouane, qui a même présidé la LADDH suite à un soutien massif des militans du FFS, et dont on connait les sympathies pour le parti d’Ait Ahmed, est « un tentacule » criminel. De grâce, laissez les gens vous dire qu’à un moment ils ont le droit de ne plus être d’accord avec vous!
    Je ne sais pas sur quelle base vous proclamez Hocine Ait Ahmed « une figure emblématique de l’histoire universelle des droits de l’Homme ». Cela s’appellent de l’égocentrisme, simplement. Et c’est avoir un regard posé sur son propre nez que de prononcer des propos pareils. De l’histoire algérienne, maghrebine…oui, mais universelle, c’est se donner une dimension qu’on ne possède malheureusement pas. J’aurais aimé, en tout cas, qu’on ait des Algériens de cette carrure, mais dommage! Il nous faudra cesser de nous entredéchirer afin de permettre leur émergence. Ils étouffent sous le diktat des « anciens » auxquels il faut tout de même rendre hommage pour tout ce qu’ils ont fait. Je pense à tous ceux qui sont morts, qui ont été malmenés, torturés, marginalisé…les ait ahmed, Laimeche, Mecili, Bessaoud, Sadi, Ferhat… Ils osnt nombreux à subir l’ingratitude des Kabyles!
    Un « Amghar Azemni » devrait s’émouvoir du fait qu’un personnage âgé, quelque soit son degré de rapprochement avec lui, soit « situé à une hauteur si élevée » qu’un autre algérien, plus jeune, ne peut jamais atteindre. A bien vous suivre, l’Algérie républicaine a atteint son pic avec Ait Ahmed. N’est-ce pas désolant ay Amghar? On ne pourra plus jamais esperer à mieux? ces gueux qui nous gouvernent sont rassurés de n’avoir plus jamais des hommes plus élevés face à eux. Car, de toute les manières, il faudrait regretter le fait qu’Ait Ahmed n’ait pas pu se poser en alternative à ces monstres.
    Un Amghar Azemni pèse ses mots: lorsqu’il est interpellé, ou appelé à arbitrer, il fait de sorte à ce que sa démarche de soit pas un autre facteur diviseur. Dommage que pour les Kabyles ça a toujours été ainsi: toutes les « voix audibles » et qui « porte(nt) loin » contribuent à entretenir la division.

    Fraternellement

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER