Un citoyen de Béjaia dénonce la hogra par voie d’affichage

id.jpgAmdan n Soumam pour « Algérie Politique »

 

Tout le monde parle de déni de justice dont sont victimes les citoyens de Béjaia mais tout le monde se tait par peur des représailles. La férocité des « locataires » du palais de justice n’a d’égale que le silence de nombreux avocats qui se soucient beaucoup plus de la préservation de leur statut que de rendre justice aux citoyens ou de dénoncer l’injustice vécue par les faibles au palais de justice de Béjaia.

 

C’est vrai que certains avocats et fonctionnaires en parlent des pratiques abominables de cette maffia mais entre eux ou en catimini. Notre ami « le révolté » (dans un précédent commentaire) a déjà parlé d’un certain Bourahla and co qui ne rendent pas justice mais en plus par des propos désobligeants ils humilient les citoyens en pleine audience. Si un pauvre malheureux place un mot pour refuser leurs insultes et leurs humiliations, il encourt une peine aggravée.
A titre d’illustration, aux lecteurs d’Algérie Politique, je vous fais lire cette déclaration de détresse d’un citoyen courageux, bravant la férocité des maîtres de l’injustice de Béjaia. Elle a été placardée à travers la ville de Béjaia (je l’ai arrachée sur un poteau électrique). Bonne lecture.

Commentaires

  1. Mouhoub dit :

    wlah c la honte a tous les citoyens de bejaia hommage a eux wlah car ils sont deja mort par la corruption

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER