• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 25 mars 2010

Archive pour le 25 mars, 2010

Le congrès de la LADDH s’est ouvert jeudi à Alger

laddh.gifEl Mouhtarem « Algérie Politique » 

Le 3ème congrès de la LADDH s’est ouvert jeudi à Alger en présence de plusieurs invités nationaux et étrangers. Prévu initialement à la Mutuelle de construction de Zerlada, le congrès s’est tenu à la Maison des syndicats à El Harrach. Et pour cause, les services de la wilaya d’Alger ont opposé un niet catégorique à la demande d’autorisation introduite par les organisateurs en date du 24 février.

Un mois après, c’est-à-dire la veille du rendez-vous, les services de la wilaya d’Alger ont pris attache avec le bureau national de la LADDH (à 20h10 SVP), pour leur demander de se présenter au « guichet » afin de récupérer la réponse de l’administration. Bien que préparés à toute éventualité, les dirigeants de la Ligue étaient « déçus » par le refus des services de Mohamed « Kebir » Abdou de leur octroyer l’autorisation tant attendue. Pourquoi attendre la vielle d’un congrès (20h10!!!) pour répondre à une organisation dans la seule mission est de défendre les droits de l’Homme ? Après la justice de nuit qui avait interdit, en 2004, la tenue du congrès du FLN, c’est au tour de l’administration de nuit d’interdire la tenue d’un congrès de la LADDH. 

(Lire la suite)

Le pouvoir veut faire disparaître la LADDH originelle

laddh.gifNarmotard pour « Algérie Politique »

N’est-ce pas parce qu’il y a deux LADDH en présence ? Elles ont sous le même sigle deux stratégies divergentes. Cette situation voulue rappelle celle d’autres partis ou associations où deux têtes se disputent un même corps, par exemple Benbeïbèche et Ouyahia se disputant le RND, etc.

Je considère que la LADDH où se trouve son créateur, maître Ali Yahia Abdennour, est logiquement plus légitime que l’autre car plus proche de sa mission originelle.
Ainsi, maître Bouchachi Mostefa et maître Ali Yahia Abdennour, respectivement président en exercice et président d’honneur de la LADDH, seront-ils poussés à bout jusqu’à ce qu’ils soient contraints de recourir à l’émeute violente, culture de la gouvernance du pays, type Diar Echems, pour obtenir enfin l’autorisation de tenir leur congrès réglementaire ?
Ou bien résisteront-ils pacifiquement jusqu’à ce que la saisine de la justice tranchera en leur défaveur, de la même manière humiliante et indigne que celle qu’ont subie récemment les syndicats des médecins, enseignants et ouvriers grévistes ?

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER