• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 28 mars 2010

Archive pour le 28 mars, 2010

Consulat d’Algérie à Vitry-sur-Seine: Symbole de Lutte…administrative…

consulat.jpgEl Mouwatene el Djazairi pour « Algérie Politique »

Citoyen Algérien résidant en France depuis près de 10 ans, j’ai été amené cette semaine à me présenter au consulat d’Algérie à Vitry-sur-Seine (94) pour un renouvellement de passeport. Je me suis présenté tout d’abord en semaine à 07h du matin. A mon arrivée j’ai été stupéfait par le monde déjà présent à cette heure-ci. C’est donc dans la matinée que j’apprends comment l’entrée au consulat est organisée. Je vous en dévoile les détails.

Une liste de passage est établie par les gens eux-mêmes et c’est bien le problème !! Cette liste est établie la veille de la date de passage, vers 18 h…Bref, j’apprends que ma venue à ce consulat après avoir parcouru près de 200 km est une cause perdue.

(Lire la suite)

20ème anniversaire du Jeune Indépendant…de sa volonté

logo1.jpgLe quotidien Le Jeune indépendant (LJI) fête aujourd’hui son 20ème anniversaire. Dirigé par un ancien machiniste de l’imprimerie d’El Moudjahid, LJI, premier journal privé en Algérie, a une drôle de façon de faire du journalisme. En réponse au Premier secrétaire du FFS, Karim Tabbou, qui s’est refusé à tout commentaire sur l’anniversaire « d’un journal qui boude les activités du parti », la rédaction, pour expliquer son attitude, a évoqué de multiples raisons  objectives. « Il est arrivé au Jeune indépendant de faire l’impasse sur certaines activités du parti de Hocine Aït Ahmed pour de multiples raisons objectives(…)», a écrit le journal. Le lecteur a-t-il le droit de savoir quelles sont «ces raisons objectives» ? La mission d’un journal n’est-elle pas d’informer ? El Mouhtarem

 

Béjaia: Les explications des élus des APC bloquées

wilaya.jpgBéni M’likèche: l’ex-président d’APC est suspendu en application de l’article 32 du Code communal. (La Cour suprême n’a pas encore examiné l’affaire). L’intérimaire désigné tarde à installer les commissions. L’opposition se trouve, de facto, exclue de l’assemblée.

Chemini: bien qu’un jugement définitif ait été rendu par la cour de Béjaïa après le renvoi de l’affaire par la Cour suprême, le président d’APC est toujours en poste. (En notre possession tous les documents qui l’attestent: N° de l’affaire, dates, peine prononcée…).

Tinebdar: sur les sept sièges que compte l’APC, la liste du maire en a obtenu 3. Par simple calcul arithmétique, les 4 restants ne constituant pas les 2/3, ils ne peuvent, à eux seuls, voter une motion de défiance. Quand le retrait de confiance vient, y compris de son «camp», il ne peut souffrir d’aucune ambiguïté. Quant aux «comités de village qui apportent implicitement leur soutien au maire actuel», comme rapporté par votre journaliste, il aurait dû vérifier leur emprise sociale réelle, quand bien même il ne s’agit là que de loi.

(Lire la suite)

SNTF: Un préjudice de près de 2 000 milliards de centimes

train1.jpgC’est une nouvelle affaire de dilapidation de deniers publics, de faux et usage de faux, ainsi que de signatures de contrats illégaux, avec infractions au code des marchés et recours illégal au gré à gré, qui vient d’être découverte dans la gestion de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF). Cette affaire a causé, selon l’instruction judiciaire, un préjudice à l’Etat et au Trésor estimé à près de 2 000 milliards de centimes. Cette nouvelle affaire a trait au projet de conception et de réalisation des travaux de renouvellement et de modernisation de la ligne ferroviaire Tabia-Redjem Demmouche, dans la wilaya de Sidi Bel Abbès, avec élaboration du cahier des charges relatif au lancement de l’appel d’offres national et international restreint concernant les travaux de renouvellement de la voie et du ballast de cette ligne sur un linéaire de 76 km, rapporte Le Jeune indépendant.

Zerhouni invite la LADDH à régler ses problèmes internes

zer.jpgLe ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Yazid Zerhouni, a affirmé samedi à Oran, qu’ « il n’y a pas d’objection »  à la tenue d’un congrès de la Ligue algérienne pour la défense des droits de  l’Homme (LADDH), « sauf qu’elle doit d’abord régler ses problèmes internes ».  « Nous respectons les juristes MM. Mustapha Bouchachi et Hocine Zahouane,  mais il faut régler les problèmes internes de la ligue », a indiqué Noureddine Yazid Zerhouni avant l’ouverture des travaux d’une réunion régionale d’explication  des mesures d’application pour moderniser les documents de l’état civil, la carte d’identité nationale et le passeport biométriques. 

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER