Communes bloquées de Béjaia: Explications dites vous !

mairiedesoukoufella.jpgOuina pour « Algérie Politique »

Au lendemain des élections locales du 29/11/2007, face à la stratégie visant à discréditer les mandataires du peuple, l’APC de Souk-Oufella à l’instar d’autres communes de la wilaya de Béjaia a vécu une période de (seize 16 mois de blocage) adroitement affublée du subterfuge «pouvoir de substitution». Cette situation de non gérance, à responsabilité indéfinie et sans contrôle, profitait plutôt aux pécheurs en «eaux troubles».

Après l’échec de l’alliance avortée, constituée dans le but d’exhorter le Wali à l’application de la loi régissant la commune, exaspéré par l’indifférence de ce haut responsable de l’Etat et déterminé à mettre un terme a cet ersatz, j’ai résolu de convenir un accord écrit et paraphé avec les instances politiques et les élus du RCD, afin de réhabiliter l’assemblée légitime par- delà restituer notre souveraineté confisquée. Transaction sanctionnée par délibération publique le 21Avril 2009.

Les auteurs qui ont arbitrairement vidé la commune de sa substance démocratique, en prenant favorablement le soin de préserver l’ordonnateur (le maire fraîchement intronisé), dans le but évident de l’isoler, et de faire un instrument docile à leurs injonctions, n’en démordent pas et persistent dans l’intrigue. L’emprise de ces derniers sur l’édile municipal frôle la servilité. Dix (10) mois après son déblocage, malgré la mise en place de tous les organes nécessaires à son fonctionnement, notamment le recrutement d’un secrétaire général en titre qui lui faisait défaut, la commune de Souk-Oufella, demeure ankylosée.

Certes, les contraintes en tout genre et la razzia que subit cette institution populaire de la part des «prédateurs» de l’administration locale ne sont plus à démontrer. Reste que le consentement, voire la conduite du premier magistrat de la commune comme un fonctionnaire aux ordres, dont les décisions sont prises en dehors du cadre légal, avilit le rôle de l’assemblée, exacerbe les dissensions internes de ses membres et participe sciemment à son dysfonctionnement.

Voila un exemplaire grandeur nature des édiles que recherchent les “autorités locales” de la wilaya de Béjaia.

Commentaires

  1. ouina dit :

    Au moderateur!
    Pourquoi avez vous sauté déliberement tout un paragraphe?
    la déclaration perd tout son sens
    je vous prie de lire aprés ersatz.
    « j’ai résolu de convenir un accord écrit et paraphé avec les instances politiques et les élus du RCD, afin de réhabiliter l’assemblée légitime et par- delà restituer notre souveraineté confisquée. Transaction sanctionnée par délibération publique le 21Avril 2009.
    merci …

  2. Benderouiche dit :

    OUINA, je suis vraiment désolé. Je n’ai pas fait attention. Je viens d’ajouter le paragraphe.

  3. ouina dit :

    Merçi Mr Benderouiche , il aurait été dommage qu’un tel espace de libéréte soit egalement sous l’emprise des neo dictateurs…

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER