• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 7 avril 2010

Archive pour le 7 avril, 2010

أوقفوا العنصرية !؟

ghardaia.jpgغرداية يوم :07 أفريل 2010

      شهدت ولاية غرداية  مؤخرا حملة لتهديم البناءات الفوضوية، فقد قامت لجنة ولائية، على رأسها رئيس الديوان ممثلا للوالي، صحبة الدرك الوطني – وفي أول عملية للهدم، هل هي مقصودة ؟ هل هي الصدفة ؟-  بتهديم مسجد تابع للإباضية بمنطقة « بنورة » دون سابق إنذار أو قرار للهدم في استفزاز صارخ لمشاعر الآلاف من المواطنين الذين لم يصدقوا الأمر نظرا لخطورته وفداحة هذه السابقة العنصرية، خاصة لما علم الجميع عن تغاضي نفس اللجنة المذكورة أعلاه  وفي نفس اليوم عن بنايات فوضوية قام بها مواطنون ينتمون لطائفة أخرى !! حيث عند انتقال الفرقة إلى مدينة مليكة، أين استولى مواطنون « شعانبة » على أرض تابعة للمقبرة الإباضية « الشيخ أبي مهدي عيسى » حيث قاموا وبكل اطمئنان ببناءات فوضوية عليها!! رغم تنديد واستنكار مواطنو « مليكة » وبعض أعضاء المجلس البلدي في عدة مناسبات، وبالرغم من وجود قرارين بالهدم من طرف الوالي ورئيس المجلس الشعبي البلدي!!

(Lire la suite)

L’affaire Ali Mécili – CANAL+ 20 juin 1999

http://www.dailymotion.com/video/xbmxlg

Lorsque Boumediene ordonnait aux historiens d’écrire l’histoire en l’arrangeant

boumedienne.jpgNarmotard pour  »Algérie Politique » 

Toutes mes vives félicitations au militant engagé TAZAGHART Khaled et à la section FFS de TAZMALT. Empêché de m’y rendre, je voudrais participer à leur conférence-débat organisée à la mémoire du frère MECILI, en ce mercredi 7 avril 2010, par une modeste contribution portant sur le témoignage de ce dernier sur l’écriture de l’histoire de notre pays.

Je voudrais, en effet, faire le rapprochement entre deux témoignages qui se complètent, en les recoupant, et qui ont été révélés à deux moments séparés par une vingtaine d’années environ, par maître MECILI en 1987, et par le professeur d’histoire, KADDACHE Mahfoud, en 2006.

1°- Dans sa conférence du 22 mars 1987 devant l’assemblée générale du MDA de BENBELLA Ahmed, à Paris, maître MECILI, militant du FFS, collaborateur de AÏT AHMED Hocine et porte-parole de l’opposition au régime de la RADP, disait:
«Etant entendu que l’histoire de la nation algérienne, personne ne pourra la falsifier indéfiniment par des opérations de police, puisqu’on s’est aperçu que, maintenant, la seule écriture de l’histoire était une écriture officielle ; et, pour reprendre un mot de AÏT AHMED, on a considéré que la police et le parti avaient fait une véritable descente sur l’histoire, puisqu’eux seuls étaient, maintenant, autorisés à dire l’histoire de notre pays. Donc, la présence ici du représentant du PPA (monsieur HAMCHAOUI), est pour nous plus qu’un symbole, puisque nous nous tournons, maintenant, vers l’avenir, et qu’il y a lieu d’associer, pour cet avenir, toutes les forces politiques du pays sans aucune exclusive. »

(Lire la suite)

Grave dérive de La Dépêche de Kabylie

depechedekabylie.jpgJamais dans l’histoire de la presse algérienne, un journal, y compris Echourouk, n’a osé qualifier le FFS et le RCD de partis kabyles. Par contre, La Dépêche de Kabylie, dans son édition d’aujourd’hui, a franchi la ligne rouge. En effet, en évoquant la commune de Ain El Hammam dans un entretien de son P/APC, un journaliste de La DDK a écrit: « C’est l’une des communes les plus importantes, vu d’abord sa symbolique pour les deux partis kabyles… »  El Mouhtarem

Patriotisme et misère

patriotesalgeriens.jpgAbdelaziz Hadid, 61 ans, Mohand Lamine Djoudad, 68 ans, Madjid Hadid, 62 ans. Après avoir pris les armes contre les terroristes dans les années 90, ces trois « Patriotes », victimes de l’attentat terroriste de Tifra, avaient travaillé en qualité d’agents de sécurité dans une société turque. A 61 ans, 68 ans et 62 ans, Abdelaziz, Mohand Lamine et Madjid travaillaient encore dans un pays où l’âge de départ à la retraite est fixé à 60 ans !  El Mouhtarem

Abdelmalek Amellou, ce crimimel qui a tué Ali Mecili en 1987

amelou.jpg

LA BIOMETRIE A L’ALGERIENNE !

caricature.jpg« Après avoir envoyé des jeunes algériens à Khartoum avec des passeports réalisés en deux heures nous voilà revenus au temps de l’autorisation de sortie et autres flicage en règles. Pour ma part, tant que ces modalités seront en vigueur, je ne referais aucun papier car je n’ai aucune envie d’alimenter le super ordinateur de big brother par des informations qui ne concernent que moi. L’Etat policier vient de façon flagrante montrer son vrai visage. BOYCOTTONS LA BIOMETRIE A L’ALGERIENNE ! »

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER