• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 12 avril 2010

Archive pour le 12 avril, 2010

Recueillement à la mémoire de Mecili

http://www.dailymotion.com/video/xcwr27

Hocine Aït-Ahmed, Léa (fille de Mecili) et Annie Mecili

hpim1095.jpg

Algérie: Des avocats radiés, d’autres condamnés à la prison

avocat.jpgUne avocate condamnée à 1 an de prison ferme

Cette peine a été prononcée par le tribunal de Bir Mourad Rais suite à une dispute qui avait éclaté entre l’avocate et la greffière. A l’origine de la dispute, un dossier que réclamait l’avocate et que la greffière a refusé de lui céder. Devant l’insistance de l’avocate, la greffière avait affiché un refus catégorique, et ce, en dépit de la demande officielle. Très vite, l’altercation devait prendre des proportions telles que le tribunal en charge du traitement de cette affaire devait condamner l’avocate à une peine de prison estimant que cette dernière s’était rendue coupable d’écarts de langage à l’endroit de la greffière.

Une avocate radiée à vie par le conseil de l’Ordre

L’histoire avait commencé lorsque l’avocate avait proposé à une agence immobilière de procéder à la vente de son appartement sis à Rouiba. 

(Lire la suite)

Algérie: Le calvaire des souscripteurs du programme AADL de 2001

addl.jpgPlusieurs centaines de souscripteurs au programme location-vente de l’Agence pour l’amélioration et le développement du logement (AADL) pour la période allant du 18 août au 31 décembre 2001 ont tenu hier un rassemblement devant le ministère de l’Habitat.  Ils attendaient la réponse du département de Noureddine Moussa à propos de leur cas, en suspens depuis neuf ans. Mais ils étaient surpris de constater que l’accès au ministère a été interdit même à leurs représentants, qui ont pourtant tenu plusieurs réunions avec le chef de cabinet. Une nouvelle fois, on leur a signifié qu’ils doivent attendre encore un autre mois pour avoir une réponse. 

«C’est la deuxième fois qu’on nous annonce une nouvelle date», a crié un protestataire, très en colère. Pour les protestataires, ce nouveau report signifie que le département de M. Moussa veut gagner du temps et qu’il ne se soucie nullement de leur cas. Leurs inquiétudes s’amplifient avec cette annonce, alors que des responsables de l’AADL avaient auparavant annoncé que deux sites étaient dégagés pour construire des logements devant être attribués en exclusivité à ces souscripteurs.

(Lire la suite)

Algérie: plusieurs APC fermées par les citoyens

emeutesberriane.jpgL’APC de Taourirt Ighil dont le siège se trouve au village de Tizi El-Korn, dans la daïra d’Adekkar, wilaya de Béjaïa, est fermée depuis le 29 mars 2010 et son président, Ali Saïd, a pris la fuite en emmenant avec lui sa famille, rapporte Le Courrier. Officiellement, c’est le aârch qui est derrière la fermeture de l’institution de la République. S ur place, le porte-parole du aârch, Mohand Youcef, a reconnu que c’est cette structure traditionnelle qu’il représente qui est derrière la fermeture de l’APC. Notre interlocuteur ajoute: «Tant que nos deux principales revendications, à savoir le départ sans condition du président d’APC et la venue d’une commission d’enquête sur la gestion de l’APC, ne sont pas satisfaites, nous maintiendrons la fermeture de l’APC».

A Bouira, les citoyens de la commune de Taghzout, à dix kilomètres à l’Est du chef-lieu de wilaya, ont procédé, hier, à la fermeture du siège de l’APC, empêchant, par la même action, les employés de rejoindre leur lieu de travail.

(Lire la suite)

Recueillement à la mémoire de Mecili à Paris

hpim1086.jpgDe Paris R.H 

Mme Mecili a déclaré, hier, sa satisfaction suite à la traduction du diplomate Mohamed Ziane Hasseni en témoin assisté. Lors de la traditionnelle cérémonie de recueillement à la mémoire de Maître Ali Mecili, l’opposant algérien assassiné en 1987, au cimetière Père Lachaise à Paris, sa femme, Annie, a animé un point d’information sur l’affaire en cours après que les juges en charge de l’enquête  ont refusé d’ordonner un non-lieu en faveur du diplomate Mohamed Ziane Hasseni. Cela permettrait de poursuivre l’affaire, a affirmé Mme Mecii.
La cérémonie a réuni, comme à son habitude, la famille politique intergénérationnelle de l’opposition démocratique, des anciens et des nouveaux, des cadres et anonymes, amis, témoins, acteurs, … et quelques curieux.  La cérémonie a été simple mais d’une grande dignité. Hocine Aït-Ahmed, rayonnant et flegmatique, était présent. Il n’y a pas eu de message cette année. 
Léa, Mecili la fille, a choisi la lecture de quelques poèmes pour l’occasion. 
La journée printanière parisienne n’a pas tenu toutes ses promesses. La grisaille a tout de même sévit. Mais la tombe de Ali Mecili a fleuri. Sa mémoire aussi.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER