Algérie: Des avocats radiés, d’autres condamnés à la prison

avocat.jpgUne avocate condamnée à 1 an de prison ferme

Cette peine a été prononcée par le tribunal de Bir Mourad Rais suite à une dispute qui avait éclaté entre l’avocate et la greffière. A l’origine de la dispute, un dossier que réclamait l’avocate et que la greffière a refusé de lui céder. Devant l’insistance de l’avocate, la greffière avait affiché un refus catégorique, et ce, en dépit de la demande officielle. Très vite, l’altercation devait prendre des proportions telles que le tribunal en charge du traitement de cette affaire devait condamner l’avocate à une peine de prison estimant que cette dernière s’était rendue coupable d’écarts de langage à l’endroit de la greffière.

Une avocate radiée à vie par le conseil de l’Ordre

L’histoire avait commencé lorsque l’avocate avait proposé à une agence immobilière de procéder à la vente de son appartement sis à Rouiba. 

Suite à un arrangement commun, le propriétaire de l’agence qui avait arrêté le montant à 5 millions de dinars avait concédé des arrhes à l’avocate qui, quelque temps après, avait changé d’avis et a «restitué la somme au propriétaire sans signer de document».  Le propriétaire avait alors engagé une procédure judiciaire qui avait conduit cette dernière à comparaître devant le tribunal d’El Harrach lequel, au terme d’un procès, l’acquitta des charges qui pesaient sur elle.  Transmis à la cour d’Alger, elle bénéficia du même jugement d’acquittement. En dépit de ces décisions de justice, le conseil de l’Ordre l’avait traduite devant le conseil de discipline lequel a décidé de sévir en la radiant à vie. Décision juste ou inique  ? La plupart des avocats interrogés restent dubitatifs sur les raisons de cette décision.

Un avocat suspendu pour deux ans

Il s’agit de K. M., avocat très connu sur la place d’Alger. On se souvient que ce dernier avait été surpris en pleins ébats dans une salle d’audience par le SG de la cour d’Alger.  Ce dernier fut traduit devant le conseil de discipline lequel, suivant une décision collégiale, a écopé d’une suspension d’une année. «Un autre avocat ayant fait l’objet d’une poursuite pour harcèlement sexuel, devrait subir le même sort», indique une source qui ajoute que «ce dernier,  Dj. R., devait faire l’objet d’une décision autrement plus grave du fait que la stagiaire avait décidé de le poursuivre après que ce dernier ait tenté de s’en prendre à elle physiquement». Notre source ajoute que «les faits étant d’une gravité extrême, Dj. R. devrait être radié à vie pour la bonne raison qu’en se rendant coupable de telles actes, il porte atteinte à l’image de marque des avocats algériens».  Le Temps

Commentaires

  1. Mutuelle dit :

    quelle liberté des avocats!

  2. Taous dit :

    Je considère cela comme un progrès car pendant longtemps, les avocats véreux ont fait la pluie et le beau temps.

    Cela étant dit, il ne faudrait pas que cela soit un simple feu de paille ou que des personnes aient été concernées pour des motifs occultes, autres que ceux évoqués.

    Il est impératif de sortir de la culture de l’impunité qui nous gangrène et a induit les scandales de corruption de triste mémoire et même causé mort d’homme.

    Je me rappelle d’un débat sur ce site d’un compatriote se plaignant de son avocat et les mesures actuelles devraient lui ouvrir des perspectives, enfin, il faut l’espérer.

    je pose ce bémol car je me rappelle avoir lu que des magistrats touchaient une indemnité de logement et étaient, dans le même temps logé par l’État, et ils n’ont pas eu d’état d’âme. je pense que c’est l’IGF qui les a démasqués…alors c’est dire si dame justice est souffrante chez nous…pour ne pas dire moribonde! car en vérité, qui juge qui ?

    J’ai été outrée, par ailleurs,de la légèreté de la sentence qui a concerné l’avocat qui s’était adonné à des « ébats » dans l’enceinte même du palais de justice!

  3. Témoin dit :

    J’ai pris un avocat pour me représenter lors d’une demande en divorce que moi-même j’ai introduite. J’avais surpris mon ex-femme avec un homme et une femme dans mon appartement et l’ai surprise également dans son bureau de secrétaire se faire caresser par son collègue de travail. Le hic de l’histoire, c’est que j’ai appris par la suite que mon avocat (aujourd’hui décédé) couchait avec elle dans son cabinet d’avocat. Le hic du hic, c’est
    que j’ai été condamné à la prison pour ne pas avoir payé une pension pour un enfant qui n’était pas le mien!!

  4. Amar dit :

    Et que va-t-on de ces avocats qui ne remettent pas le dossier a leur client, quqi ne suivent l’affaire du c lient, qui sabote le client, qui ne respecte pas la deontologie…..Il y en a beaucoup qui courent au bled, apres avoir anarque les clients.

  5. Slimane dit :

    Salam,

    Effectivement, il y a beaucoup d’avocats qui portent une robe noire au Tribunal, mais ce sont de vrais salopards. Ils ne font que mentir et voler des clients ignorants et analphabetes.
    A Bohni, il y a 2 avocats qui operent avec toute impunite. Ils doivent etre radies

  6. rafik dit :

    Vous aves tout a fait raison, car j’ai un cousin qui s’est fait trainer dans la boue et arnaque jusque dans l’os, par son propre avocat, qui etait juge a Draa-El-Mizan, ensuite, il a un cabinet a Boghni depuis les annees 1979. Il s’appelait Nerri Mokhtar. Maintenant, c’est son fils qui a pris la releve. Il s’etait enrichi, en couillonnant pas mal de pauvres gens dans la region. Il y a des gens qui ont laisse leurs plumes a cause de lui: perte d’argent et perte de l’affaire avec la justice. On se demande pourquoi, il n’y a pas eu un Fehal pour lui regler ses comptes de maniere definitive. C’est ce qu’il merite ce voyou de la justice.

  7. il faut etre juste dit :

    a si rafik je veux apporter un démente sur ce que vous dite sur cette avocat le connaissant très bien et connaissant la grande majorité des avocats du tronçons sud de tizi ouzou je peut vous assurez que cette avocat et parmi les rares honnête et compétent avocat de la région tous ce qu’on rapporte sur lui son des manœuvre de quelque avocat véreux de la région qui a leur début au milieux des années quatre vint et jusqu’à maintenant continu a salir sa réputation avec des ragout d’égout d’où il sont venus et je dit cela en connaissance de cause ses gens la son d’une espèce indescriptibles ils sont détenteur de la quasi totalité des vice de la profession d’avocat.
    le malheur dans ce que subi cette avocat c’est qu’il est meilleur que ses gens »avocat »ou plutôt prédateurs de tous les point de vue

  8. algerien d'en bas dit :

    libérez la justice , les avocats ne servent a rien quand on connais le juge , les lois ne sont pas appliques , le bon avocat c’est celui qui connais le juge ,le reste ce n’est qu’une question d’…

  9. algerien d'en bas dit :

    aujourdhui etre un bon avocat c’est etre intermédiaire entre le citoyen et le juge , les autres ce ne sont que des arnaqueurs vous perdez l’argent et l’affaire

  10. eldzayer dit :

    Les avocats sont les pires menteurs et voleurs, même dans les pays dits civilisés. La justice est bonne uniquement lors qu’on en a pas affaire !

  11. rafik dit :

    @Il faut etre justice,

    Cher Monsieur, si vous defendiez cet avocat vereux, dit N. Mokhtar, est sans doute que vous etes de sa famille, et si vous n’etes pas de sa famille, c’est qu’il ne vous a pas encore anarque avec un sourire aux levres. Si vous tombez dans ses pattes comme mon cousin, vous allez perdre vos plumes et les cheveux de la tete. C’est un incompetent, un vicieux et malhonnete a tout egard. Il devrait etre traduit et radie de l’ordre des avocats. Il y a la verite (celui qui s’est fait couillonne), et le menteur a la robe noire (l’avocat N. Mokhtar).

  12. Tassadit dit :

    A Boghni, qui ne connait pas l’avocat Nerri Mokhtar? Oui, il est integre, competent, serieux, surtout dans le mensonge et l’escroquerie de beaucoup de Clients ignorants. S’il y a une plainte contre lui, nous viendrons temoigner avec des preuves a l’appui, pour nettoyer cette vermine et ce vampire de l’ordre des avocats. Dieu sait! combien de peronnes arnaquees et roulees dans la farine comme des sardines…..Il se balade a Boghni, sans etre inquiete par les gens et par la justice. Il y en a beaucoup d’avocats comme cela. Il faut qu’il paie un jour ce qu’il a fait aux Clients.

  13. Avocat dit :

    Extrait d’El Watan, edition du 28 juin 2009

    Les avocats trop gourmands ?
    Leurs honoraires sont jugés excessifs par les justiciables
    Les avocats trop gourmands ?
    Un pauvre a-t-il le droit à la justice ? Difficile de l’affirmer. Et pour cause, le coût excessif des procédures. Pour défendre sa cause, le citoyen doit être « friqué ».

    Il a besoin, en effet, de grosses sommes d’argent pour couvrir tous les frais nécessaires pour porter son affaire devant les tribunaux et obtenir un jugement. De la requête à la défense devant un tribunal en passant par l’enrôlement de l’affaire, la convocation par un huissier de toutes les parties et le choix d’un avocat, le justiciable n’a pas la tâche aisée. Il devra « s’armer » d’un gros pactole. Le parcours est long et les dépenses s’alourdissent à mesure que l’on progresse dans les différentes étapes.
    Si les tribunaux, les huissiers et les avocats trouvent leurs comptes, le justiciable, lui, paie cash la facture. Tout le monde est conscient de cette situation, mais personne n’agit pour ébranler un ordre qui, semble-t-il, est installé depuis belle lurette. Aujourd’hui, ce sont les honoraires, jugés excessifs, des avocats qui sont au centre du débat. Sur quelle base sont fixés les honoraires des avocats ? Y a-t-il un barème clair qui justifie les exigences financières des robes noires ? Mercredi, 10 juin 2009. Tribunal Abane Ramdane près la cour d’Alger. Aujourd’hui, également, le hall grouille de monde.
    « Les avocats sont des commerçants »
    Debout devant le tableau d’affichage, Mohamed, 31 ans, regarde défiler la liste des affaires du jour. Il tente de savoir à quelle heure il sera appelé à la barre. Il est accusé d’agression. « J’ai été agressé et mon agresseur a porté plainte contre moi », déclare-t-il. Comment cela est-il possible ? Il nous raconte sa situation : « J’étais chez moi, quand j’ai entendu des cris devant l’entrée de l’immeuble. Je suis descendu et je suis tombé sur un groupe de jeunes enivrés, qui proféraient des obscénités. Je les ai invités à quitter les lieux, en vain. Alors, je suis remonté chez moi pour appeler la police avant de redescendre. L’un deux, armé d’une barre de fer, m’a surpris en me donnant des coups à bout portant aux avant-bras. Heureusement que la police est arrivée au bon moment. Les agents ont arrêté mon agresseur et ils nous ont conduits ensemble au commissariat. Une fois sur place, je leur ai demandé de m’emmener à l’hôpital pour recevoir des soins, car j’ai eu une fracture au bras. A mon retour au commissariat, mon agresseur avait déjà déposé plainte contre moi. Je suis devenu l’agresseur et lui la victime. »
    C’est à cause de cette affaire, dit-il, qu’il s’est présenté aujourd’hui au tribunal. Mais notre interlocuteur connaît les lieux. Il a eu également affaire à des avocats. « Ils sont tous des commerçants ! », lance-t-il. Pourquoi un tel jugement ? Mohamed nous raconte son expérience. « J’ai été escroqué par deux avocats. Le premier m’a pris 15 millions de centimes. Le second m’a dépossédé de six millions de centimes. Et en plus, j’ai perdu l’affaire », assène-t-il. Notre interlocuteur affirme qu’il a eu un litige avec les autorités qui lui ont confisqué sa maison à Dellys dans la wilaya de Boumerdès. « L’affaire remonte à 2001. J’ai décidé de reprendre ma maison que j’ai quittée pendant la période du terrorisme. En mon absence, l’armée a élu domicile dans cette maison. Mais quand j’avais décidé de la reprendre, les autorités ont refusé. J’ai été contraint de recourir à la justice. J’ai payé les deux avocats en question, mais la maison je l’ai perdue », explique-t-il.
    Les témoignages de ce genre sont légion. Le contrat de confiance risque d’être rompu entre les justiciables et certains avocats. Les agissements de ces derniers risquent de décrédibiliser la profession d’avocat. En effet, au sein même de la corporation on parle « d’avocat véreux » et « d’avocats corrompus ». Des qualificatifs qui ne font pas honneur à cette noble profession. « Ce sont malheureusement ces avocats qui ont noirci l’image de notre métier », déclare un avocat. Une assistante d’un autre avocat affirme être témoin d’une affaire où un avocat avait perçu 60 millions de centimes. « C’était une affaire de drogue. L’avocat en question avait promis à ses clients de faire changer un jugement. En fin de compte, il n’a rien pu faire. Résultat : les proches de ce narcotrafiquant se sont retournés contre lui et l’ont même menacé », déclare-t-elle. Généralement, ajoute-t-elle, les avocats ont des barèmes d’honoraires plus au moins raisonnables. Ils perçoivent entre 15 000 et 20 000 DA pour des affaires civiles et un peu plus de 20 000 DA pour des affaires pénales. « Ce que l’on appelle les grosses affaires, elles sont prises en charge à plus de 40 000 DA », assure-t-elle.
    Incompréhensiondes citoyens
    D’autres personnes, rencontrées aussi au tribunal, enfoncent davantage les avocats. Selon Hamid K., 35 ans, ils fixent leurs honoraires selon l’habit du client. « Il y a certains avocats qui donnent le prix avant même de connaître l’affaire. Il te toise, puis il donne un tarif », lance-t-il. Il semble qu’il y a une incompréhension de la part des justiciables du rôle qui doit être assumé par l’avocat. Un des professionnels, qui a requis l’anonymat, tente de lever l’équivoque. Sur la question des honoraires, il précise d’emblée que la loi 91-04 du 8 janvier 1991, portant organisation de la profession d’avocat, ne fixe aucun plafond. « Ces derniers sont laissés libres. C’est à l’avocat et à son client de s’entendre sur le prix à payer avant la prise en charge de l’affaire », explique-t-il. En deuxième lieu, l’interlocuteur explique aussi l’origine de cette incompréhension. Selon lui, le justiciable croit que l’avocat auquel il a confié son affaire est tenu de lui assurer un jugement favorable. « C’est faux ! L’avocat est tenu par une obligation de moyens et non pas par une obligation de résultat. L’avocat qui prend une affaire est obligé seulement de se constituer, d’enregistrer l’affaire, de verser le dossier de fond et mettre sa loyauté ainsi que sa compétence intellectuelle au service de son client », souligne-t-il.
    De ce fait, enchaîne-t-il, l’avocat ne peut être jugé que sur des défaillances professionnelles. Afin d’imposer un minimum de rigueur chez les avocats, la loi 91-04 donne toute la latitude au bâtonnat d’agir contre tout manquement professionnel. « Il existe des procédures qui permettent aux justiciables de dénoncer les avocats véreux. Ils doivent déposer une requête auprès du bâtonnat qui étudiera l’affaire et décider des mesures à prendre », précise-t-il. Le plaignant doit, en revanche, prouver ses accusations. « Si les faits ont été prouvés, le bâtonnat peut traduire l’avocat en question devant le conseil de discipline. Celui-ci l’obligera à rembourser les honoraires », explique-t-il encore, en précisant que le bâtonnat avait traduit, récemment, deux avocats devant le conseil de discipline pour faute professionnelle grave. Cela pour ceux qui peuvent payer. Cependant, de nombreux citoyens, au revenu faible, sont dans l’incapacité de se permettre un avocat. C’est le cas de Blehimer Younes, 28 ans. Ce jeune père de famille, résidant au quartier Belouizdad, à Alger, s’est présenté à l’audience sans la défense. « Je ne peux pas payer les frais d’un avocat », dit-il.
    Il est accusé d’avoir insulté son agresseur. C’était en 2006. « Un jeune homme m’a donné un coup de couteau à la gorge. J’ai été dans l’incapacité de travailler pendant 60 jours. Au procès, l’agresseur n’a été condamné qu’à 6 mois de prison avec sursis et une amende. Quelques mois plus tard, il a porté plainte contre moi en m’accusant de l’avoir insulté », soutient-il. Pour ce genre de cas, la loi prévoit la désignation d’un avocat qui assurera la prise en charge de l’affaire sans que le justiciable ne lui verse des honoraires. Cette possibilité est permise dans le cadre de la loi d’aide judiciaire. Mais la désignation d’office d’un avocat est conditionnée. Le concerné devra d’abord déposer une demande auprès du procureur. Ensuite, une commission, composée d’un magistrat, d’un représentant des avocats, d’un responsable du service des impôts et d’un représentant de l’APC de résidence du justiciable, siégera pour étudier le dossier et décider si le demandeur d’une aide judiciaire est vraiment démuni. « Le dossier devra être appuyé par une attestation prouvant la situation de démuni de l’intéressé », explique un avocat.
    Par Madjid Makedhi

  14. Hacene dit :

    Merci pour les gens de ce blog. Enfin, ici, au moins, on peut deposer nos plaintes et temoigner contre certains avocats vereux, et merci aussi aux intervenants. En effet, mon pere est aussi victime de l’avocat N. M., operant a Boghni. A l’epoque, mon pere lui a confie notre affaire pour la defendre. Il s’agit d’un contentieux de terrain avec notre voisin. Mon pere a achete ce terrain et on a un acte de notaire. Apres 5 ans, de procedure en procedure, on a perdu l’affaire. Il y avait un expert qui fait un faux rapport. Sur base de ce rapport, la justice a tranche, mais notre avocat Neri n’a pas fait appel. Il a laisse les choses trainer pour passer les delais. Mon pere, ignorant, ne s’est pas rendu compte. Chaque fois que mon pere va voir cet avocat, il lui raconte des mensonges. A la fin, il lui a dit: »l’affaire est finie ». Alors, mon pere a demande de retirer son dossier, cet avocat a refuse de lui remettre son dossier jusqu’au aujourd’hui. Ensuite, on a pris un autre avocat. Et c’est la, que l’on a tout decouvert: l’expertise est fausse, notre ancien avocat n’a pas respecte les procedures. Mon pere a perdu de l’argent et du temps pour rien.
    Le nouveau avocat a fait son travail, et on a gagne l’affaire. Enfin….Cet avocat N. M. doit etre traduit en justice et repondre de ses responsabilites. S’il y a un plainte ou un proces, on viendrait temoigner avec des documents a l’appui, sans faute.
    J’espere qu’il y aurait quelqu’un qui va le traduire et lui faire payer toutes ses mauvaises actions.
    In’challah, la verite va venir a la surface!

  15. Malika dit :

    Salaam Ailaakoume,
    Je voudrais a nos intervenants, si parmi eux, il y a des juristes ou des avocats, ou des greffiers. Et j’aimerais avoir des reponses de point juridique au sujet suivant (une copie d’un rapport d’expertise archive au Tribunal de justice de Boumerdes).
    1) Si le Client va avoir une copie de ce rapport d’expertise archive, a-t-il le droit juridiquement d’avoir une copie?
    2) Le greffier a-t-il le droit de refuser de delivrer une copie au Client?
    3) Le greffier a-t-il aussi droit de refuser une copie aussi a un avocat?
    Dans le cas contraire, que peut faire le Client juridiquement pour avoir une copie?
    Merci a tout le monde
    1)

  16. nanou dit :

    pour Malika
    bien sur que vous avez droit a une copie de l’expertise a condition que vous soyez une des partie de l’affaire ou au moins être héritière dument justifier d’un des parties.
    comme votre avocat a droit aussi de retirer la copie vous cancernant .
    si le greffier refuse de vous la donner il faut saisir les responsables qui sont le greffier en chef puis le procureur de la république et le président du tribunal ensuite le procureur générale si le problème persiste

  17. Bensouffi Mokhtar dit :

    Chers Amis,

    Effectivement d’aprés ce que vous relatez sur les avocats,vos observations et commentaires sont réels,et moi méme j’ai vécu un calvaire avec deux avocats de BATNA,qui se sont avérés totalement indignes de leur noble fonction.Ces derniers m’ont soutirés d’importantes sommes d’argent,m’ont promis « Monts et Merveilles »,mais il s’est avéré en fin de compte qu’ils ont totalement délaissé mon dossier,m’ont fait perdre un temps énorme,et le pire j’ai constaté qu’ils étaient de connivence avec la partie adverse !!!!!.

    De plus,j’ai remarqué que l’ensemble de cette corporation(dans la majorité) sont solidaires les uns aux autres,et aucun autre avocat du Bareau de BATNA,nous vous donne des orientations pour valoir vos droits envers ces avocats,véreux,laches et cupides.De plus,certains avocats deviennent des intermédiaires avec les magistrats des Tribunaux,ils vous insinuent qu’il faut casquer,et des sommes faramineuses pour valoir vos droits.

     » Ou va la Justice dans notre Pays ???)

    Je pense qu’il serait temps de donner un Grand coup de Pied dans cette fourmilliére »,et de demanteler tous ces reseaux mafieux qui se sucrent aux détriments des pauvres citoyens.

    UN Algerien qui a connu et vecu u calvaire avec la Justice Algérienne.

  18. joudi dit :

    اتقدم الي كل انسان تعمه العدالة
    ان وكلنا قد خان الامانة المسندة اليه في ثضية عقارية بحيث لم يحضر اي جلسة ولم يقدم ملف الموضوع المعروض على القضاء والملف بحوزته لاكثر من 04 سنوات رغما ان القضية تم الفصل فيعا باحكام وقرارات .
    الفصل الاول
    ——————————————–
    الفصل الثاني
    في البداية كان المدفي يحتج بفقد عرفي يشمل مساحة 423 م2 حيث رقضت مطالبه وبعد مضي 04 سنوات عاد من جديد وادرج القضية على سلك العدالة وهنا يحتج بعقد الضهرة الذي يضمل مساحة 812 م2 وان الفرق ضاسع بين العقد الضهرة وعقد العرفي رغم ان البلدية واملاك الدولة عارشوا على تقديم عقد الضهرة بهذه القطعة الارضية لكن الموثق ابي وحرر هدا العقد
    ——————————————
    الفصل الثالث
    عيث ان القطعة الارضية هي ملك للدولة بكل الوثائق الثبوتية لكن لا حياة لمن ينادي الاشكال هي الرشوة رغم ان العق بين والباطل بين
    —————————————-
    الفصل الرابع
    حيث تم طردنا من المحل الذي بنيته باموالي الخاصة على كلكية عمومية بكل الوثائق التي تثبت هذا وبقرار ينعدم فيه الاساس القانوني
    وفي النعاية رفعت شكوى مصحوبة بادعاء مدني وتم انتفاء وجه الدعوى واثر الاستئناف ضد هذا الامر تما اعادة التحقيق ذلك بالقرار لدي غرفة الاتهام فثبت بالتحقيق التكميلي ان الشهادة المطعون فيها بالتزوير هي غير صحيحة ( مزورة –مقلدة – مزيفة) فصدر حكم بالادانة في حق الغياب بتهمة التزوير والبراءة للحاضرين
    حكم بالادانة في حق النساء عجوز في عمرخا 80 سنة وابنتها
    وحكم على متهم متوفي بنفس العقوبة
    والبراءة للرجال من الجرم المنسوب اليهم
    عند الرجوع الى قرار غرفة الاتهام اذ قدمنا مذكرة لتدفيماقوالنا بالتزوير واستعمال المزور لان الوثيقة بايم والدهم المتوفى وكذا لم نسمع النطق بالحكم في الجلسة وان الرجال قاموا ببيع هذ العقار والدعوى العمومية لم يفصل فيها القضاء بعد
    حيث ان المحامي كان على دراية بكل هذه التفصيل لكن لم يقدم اي وثيقة لتسبيب حكم الادانة بالتزوير واستعمال المزور
    —————————————-
    هل يوجد مساعد اين هو المحامي واين هي العدالة

  19. zazzo dit :

    c’est devenu une mode!! vous portez plainte contre quequ’un et même plusieurs qui vous ont agressé avec certificat du médecin légiste à l’appui ,auprès d’une brigade de gendarmerie vous serez surpris de vous présenter au tribunal une année plus tard !!!en tant qu’accusé c’est ce qui arrive maintenant.Que faire ;vous allez donc vous défendre avec l’aide d’un avocat complice qui tout en vous soutirant de l’argent vous souligne les complications de l’affaire Du coup ,votre mental ne résiste plus mais qui est ACCUSE DANS CETTE AFFAIRE,,,je suis la victime !!!c’est moi qui porte plainte Du coté du tribunal même scénario ,des passe-droits,interventions,on vous déstabilise l’accusé -victime ou victime-accusé ,affaire classée pour le criminel et la victime ,le procureur fait appel pour la dissuader à tout jamais de vouloir se plaindre à l’avenir Il faut qu’ils payent tous Que Dieu les punisse tous on peut à la limite pardonner aux agresseurs mais jamais jamais aux gendarmes ,aux juges ,et au procureur.Mais qui va les sanctionner et pourquoi ce parti pris??Quel lien entre ces gens et les agresseurs???DIEU SEUL LE SAIT

  20. sadouki dit :

    nous sommes 7 heritier d une maison mai voila que 3 des heritier ne veulent pas vendre comment faire pour la vendre je vous remercie de me repondre

  21. abdelmalek dit :

    la majorite les avocats de khenchela sont des الاتحاد الوطني لمنظمات المحامين الجزائريينnt escrops agreer par l’etat

  22. abdelmalek dit :

    توبوا الى الله من أكل أموال الناس بالباطل و أنتم تعلمون خافوا ربي

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER