Louisa Hanoune défend Zerhouni

hanoune.jpgLa secrétaire générale du Parti des Travailleurs (PT), Louisa Hanoune a estimé hiert que certains journaux ont exagéré dans leurs écrits sur le passeport et la carte d’identité biométriques électroniques. « Prendre des photos et répondre à des questions n’ont rien à voir avec les atteintes à la vie privée », a-t-elle indiqué. Mme Hanoune ne s’est pas trop attardée sur la polémique autour du voile et de la barbe, sinon qu’elle renvoie à « des forces recherchant les clivages et divisions dans les rangs des Algériens ». Elle a toutefois tenu à rappeler que « la liste noire a été annulée, mais pas le scanner » et préciser que « l’État algérien est un État civil, non pas le Pakistan ou le Bangladesh, et (qu’) il n’y a pas de clergé en Algérie ».

Concernant le formulaire, sa réponse a paru moins énergétique. Elle a, en effet, noté son caractère « contraignant » mais pas « attentatoire à la vie privée », en cherchant des justificatifs dans les formulaires occidentaux. Elle a ensuite reconnu qu’elle a personnellement des difficultés de se rappeler les noms de ses amis des classes primaires, notant au passage que leurs coordonnées sont « facultativs », avant d’observer que le formulaire fait partie des « obligations ». « Il ne faut pas douter du nationalisme du ministre de l’Intérieur », a-t-elle ajouté pour clore le sujet, rapporte Liberté.

Commentaires

  1. amghar dit :

    Encore une incartade farfelue de la soeur Louisa Hanoun, porte parole du PT.
    Je veux juste lui dire que si elle a envie de congratuler Monsieur ZERHOUNI, elle n’a pas à se servir des contraintes des algériens pour le faire.
    Ce n’est justement pas le nationalisme qui est mis en cause mais celui de tout un peuple chere madame Hanoune!
    Encore une fois, vous essayez d’amadouer le pouvoir pour vous créer un petit interstice pour rentrer!

  2. p.i.2merde.dz dit :

    Tous et toutes vont à la soupe et n’ont pas d’état d’âme à faire dans la surenchère dithyrambique pour être dans les petits papiers des seigneurs de la cité !A titre comparatif: comme si Arlette Laguiller du temps où elle était présidente de lutte ouvrière donnait un quitus à sarkozy alors ministre de l’intérieur. Il est urgent de donner un poste officiel à madame Hanoune car ses appels du pied frisent l’indécence.

  3. rafik dit :

    Salam,
    Si Madame veut soutenir le Ministre pour l’instauration du passe-port. C’est son droit, mais elle n’a pas a parler au nom du peuple algerien dont la souverainete et la liberte a ete confisquee. Au fond, l’Algerien n’a pas besoin de passe-port biometrique, car s’il veut aller dans n’importe quel pays du mionde: Il lui faut un VISA, difficile a obtenir. Donc, je ne vois pas la necessite de cette biometrie. De plus, en Algerie, s’il veut circulere, il n’a pas besoin de tout cela. Quel est l’interet de tout cela pour le citoyen. Si le Ministre veut appliquer cela, ce n’est pas son droit. Il doit d’aborder demander l’avis du peuple par voie de vote. C’estc la democratie. Au lieu de s’interesser a encore faire de la frepression, le Ministre et Madame Hanoune, c’est d’assurer la securite du pays et la securite du citoyen, car au bled, il y aune insecurite totale. Mais cela, ils ne le font pas, mais pour depenser des devises pour une societe etrangere qui va fabriquer des passe-ports biometriques, ce sont des champions. Ce passe-port et cette CNI ne sont qu’une facette de la Hogra du regime pour ecraser le peuple, et le mettre dans une cage a canaris. Qui ira voter la prochaine fois pour ce regime? Les Fehals ou les leche-bottes, les incultes et les analphabetes, les ignorants…On verra la suite de la hogra

  4. sartana dit :

    My dear hanoune « barkay ma tathourbi fi chita ».Le probleme qui se pose est dans les questions des formulaires qui sont une attaque directe a la vie privee des Algeriennes et Algeriens!Deja vous n’avez rien compris au probleme du Zimbabwe et cela depuis une belle lurette!!!

  5. wahrani dit :

    ya louisa hanoune ma fhem-nalekch pour qui tu travail oua alamen-edaafi entia mra-sa-iba tiré be-zoudj-em-kahel tu es une femme dangeureuse t e contre le peuple ya lafaa. sa-ha-ra la sorciere. merci a la redaction.

  6. MOHAND OUIDIR dit :

    pathétique louisa.que lui ai t’il arrive a la résistante qu’elle était?Zerhouni en personne est une atteinte a la liberté des algérien.Ne pas douter du nationalisme de ce Mrs,alors que chaque acte que font lui et les siens devrait répondre des tribunaux populaire pour haute trahison.

  7. zerdax dit :

    Louisa Hanoune est un agent des services ou hna thbess al hadra !!!

    salam alikoum

  8. sartana dit :

    She must have a crush on Zerhouni!!

  9. hacéne dit :

    Elle ose encore la ridicule.LE remaniement ministériel c’est pour quand?De graçe BOUHEF faites vite elle se léche les babiles,elle piaffe d’impatience.
    Comme le dit un dicton bien de chez nous:la dine la mella

  10. Samsam dit :

    Enfin, restons objectifs.
    Pourquoi, l’Algerie a besoin de la biometrie? C’est inutile et c’est du gaspillage des deniers de l’Etat. Cela ne va profiter qu’a aune societe etrangere, et quelques commissions de 10% sous la table a certains. C’est tout.
    Puisque tout algerien, tout algerienne, si elle (il) veut voyager dans n’importe quel pays du monde, mais dans son propre pays, il faut un VISA. Donc, comme il y a visa, cela chapotte toute cette argumenation du Ministre, saut si ce Minstre a recu des ORDRES de la FRANCE ou d’ailleurs pour appliquer ce systeme. De plus, ce Ministre doit consulter et demander l’avis du peuple algerien, s’il est d’aoccrd ou non. Il s’agit de sa liberte de circuler. Comme cela, on recoit des ordres de quelque part, et on execute l’application d’un systeme policier a la GESTAPO. Au nom de quoi ? L’Algerien est libre de tout controle policier. Il n’a pas besoin de vos papiers de la CIA. Il est dans son pays: Il va circuler du Nord au Sud, de l’Est a l’Ouest. Si cela derange certains, pourquoi ne pas mettre un cadenas a ses pieds et une puce dans son oreille, et avec une camera de surveillance. Le tour est joue ! Meme la nuit, avec sa femme, on va le savoir

  11. wahrani eldjazairi allemagne dit :

    mr. le ministre aprés le pass-port biometrie c´est au tour du brasselet electronique pour nos freres et soeurs algeriennes il faut aussi chercher une firme etrangeres pour la preparation des brasselets electronique parceque il ya beaucoup de petrole-gaz dollars euros dinars ect… mr. le ministre alors comment vous empecher les etrangers de .venir s´instaler en algerie alors que le niveau est tellement plus élevé l´algerie ne s´appelle plus le pays de nos valeureux moudjahidins mais le pays des chinois japonais francais egyp-chiens ect… merci mr le ministre.vive l´algerie et merci redaction.

  12. Touil dit :

    Extrait de Samir Ben
    L’immigration algérienne au Québec est un gâchis
    Marion Camarasa est l’auteure d’un livre sur l’histoire de l’émigration algérienne au Canada qui sortira en septembre chez l’éditeur français Publibook Université(1). Basé sur son travail de recherche effectué à l’université de Toulouse le Mirail en France, il dresse le premier portrait jamais réalisé des Algériens du Canada – au Québec par la force du nombre dans cette province – de 1962 à 2002 et au-delà.
    Comment expliquez-vous la déqualification professionnelle des Algériens vivant au Québec qui, parfois, passent de statut d’ingénieur à celui de vendeur ou de chauffeur de taxi ?
    Les Algériens possèdent à leur arrivée en terre canadienne un niveau de qualification universitaire plus élevé tant de la moyenne québécoise que de la moyenne de l’immigration dans la province. La province du Québec utilise des enjeux de politique intérieure avec la préoccupation première du poids du Québec dans la confédération canadienne pour faire venir des immigrants francophones, jeunes et diplômés. Elle sacrifie ainsi la première génération d’immigrants en pariant sur l’avenir et l’intégration de la deuxième génération.
    Est-ce que les candidats à l’immigration ont une idée claire de ce qui les attend au Québec ?
    Je pense que les candidats à l’immigration idéalisent le Québec. Ce n’est pas, au fond, spécialement de leur faute car, quand on veut partir, on espère toujours qu’ailleurs c’est meilleur. Les services d’immigration québécois ne mentent pas, mais omettent de leur proposer un portrait plus nuancé de la vie au Québec. Le Québec apparaît alors pour certains comme un eldorado à la sauce francophone, mais si l’eldorado existait, cela ferait bien longtemps que ça se saurait.L’Algérie dégage l’image d’un pays qui se stabilise mais le flux migratoire qui en sort se maintient à un rythme soutenu, comment peut-on expliquer cela ?
    L’émigration est fille de l’histoire algérienne et depuis plus de cent ans maintenant est une constante de ce pays. La dégradation des conditions de vie, couplée, notamment pour les jeunes, à un espoir de vie meilleure ailleurs tant sur le plan des libertés que sur celui d’un avenir professionnel enrichissant, les poussent à quitter le pays. L’Algérie des années 2000 évolue, mais certainement pas assez vite pour cette jeunesse qui espère tant un avenir meilleur. L’émigration est alors une réponse concrète à cette quête collective. Est-ce qu’on peut parler d’une diaspora algérienne au Québec et au Canada ?
    Je ne pense pas qu’on puisse parler de diaspora. Je parlerais plutôt d’un système proto diasporique en construction. D’une part, du fait du nombre relatif de cette émigration au Canada (environ 50 000 personnes), d’autre part du fait que la communauté algérienne est très divisée et reproduit en cela les schémas existant en Algérie (les berbérophones militants, les islamistes, les réseaux amicaux ou régionaux, etc.) Il s’agit plus alors de petites communautés juxtaposées et il est plus approprié de parler d’émigration algérienne au Canada que de communauté algérienne au Canada. C’est une autre particularité de cette émigration. De plus, les liens et les réinvestissements vers l’Algérie ne sont pas encore bien développés, ni d’ailleurs vers d’autres foyers de l’implantation de l’émigration algérienne. La division de l’émigration algérienne au Canada est symbolisée par la pluralité du monde associatif qui, lors de prises de position sur de grands sujets, n’a jamais pu offrir une voix concordante. Comment qualifiez-vous la situation des Algériens du Québec ? Franchement, je pense que c’est un vrai gâchis. Ces hommes et ces femmes sont venus avec beaucoup d’espérance. Ils auraient pu amener tellement de choses au Québec ; ils ont de réelles compétences professionnelles, une vision du monde différente de celle de la société nord-américaine et sont également dépositaires de plusieurs cultures. Mais l’intégration professionnelle pose problème et de là découlent de nombreuses difficultés. Certains immigrants se sentent perdus et même rejetés et développant alors une rancœur contre le Québec. D’un autre côté, c’est un vrai gâchis aussi pour l’Algérie qui a besoin de ses élites pour évoluer. Cela serait intéressant de pouvoir mettre en place pour le pays un système de réinvestissement de toutes ces compétences algériennes de l’étranger dans de très nombreux secteurs où brillent les Algériens. Toutefois, nombre de ces émigrés, pas encore immigrés, se percevant souvent comme des exilés, aspirent seulement à faire partie de l’histoire du Canada et du Québec.
    Samir Ben 1er juin 2008

  13. Malika dit :

    Nos freres et soeurs quittent le bled, se sauvent du bled pour emigrer ailleurs, car ils suffoquent dans ce bled, et, ils pensent peut-etre qu’ailleurs, c’est meilleur. Certains partent par emigration officielle (Cnada, Australie, Nouvelle Zelande, etc…), d’autres par la Haraga.
    Et le bled, il y a les etrangers qui viennent, pas pour le bled, pour le business, et evidemment, ils font de tres bonnes affaires avec les neo-colons.
    Pour l’instant, ils aiment bien le bled, il y a du jus…et un jour, on va prendre la valise.

  14. justice&verite dit :

    Il existe 2 grands partis en algerie, le DRS (avec ses derivées á l’apn+senat) et le FFS.

    Louisa H. et son PT sont une de ses derivées.

    Ces fameux « derivées » sont uniquement pour grinoter quelques miettes de $ us…

    chiche controler leur compte bancaire á l’interieur et exterieur du pays et les pretes noms qu’ils utilisent.

    Le peuple algerien n’est pas et n’a jamais eté dupe.
    Au bon entendeur.

  15. improvisateur dit :

    Un strapontin pour Louisa !

    La dernière sortie de notre Trotskiste locale, Louisa Hanoune (porte-parole du parti des travailleurs), avait de quoi faire retourner Léon Trotsky comme une girouette dans sa tombe révolutionnaire.

    Depuis un bout temps son discours a nettement changé . Et suprême consécration, beaucoup de gentillesses échangées avec le premier magistrat du pays. Peut être que la dame « révolutionnaire » par défaut a compris que ses projections socialistes ne pouvaient plus intéresser grand monde, dans un pays où le terme communiste a depuis toujours eu une connotation malsaine, qui implique automatiquement un athéisme patent

    Louisa comme tous les autres est à la recherche d’un strapontin, même le plus insignifiant. Car ils ont tous compris que la seule révolution qui vaille le coup est celle qui leur permettra de titiller les sommets du pouvoirs tout puissant. Car, preuve en est faite depuis longtemps que ce dernier n’est pas du tout prêt à quitter la table du banquet, même par galanterie, car toujours aussi vorace et de surcroit très malpoli.

    Plus de lutte finale pour notre « passionaria du cru ». Elle vient de signer définitivement son bon de sortie de toutes les mouvances « revendicatives ». Une place au soleil vaut mieux que toutes les batailles perdues d’avance même au nom d’un « internationle » qui ne sera jamais le genre humain, ni aujourd’hui ni demain surtout dans un huis clos comme le notre.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER