Algérie: Naissance de la Confédération des syndicats

greve.jpgLa Confédération des syndicats algériens (CSA) est née. Ses membres fondateurs sont quatre syndicats autonomes représentant les secteurs de la santé et de l’éducation nationale. Il s’agit des organisations syndicales agréées de longue date, en l’occurrence le Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Cnapest), l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (Unpef), le Syndicat national des praticiens de santé publique (SNPSP) et le Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique (SNPSSP). Réunis lundi dernier à Alger, les porte-parole des quatre syndicats, qui ont été mandatés par leurs bases respectives, ont fait un tour d’horizon de la situation qui prévaut en Algérie sur le plan des libertés syndicales.

 Situation que d’aucuns qualifient d’alarmante. Les quatre syndicats ont décrié l’attitude des pouvoirs publics qui transgressent les lois de la République quotidiennement. Le recours à la création d’une confédération est motivé beaucoup plus par le mépris de l’autorité publique à l’égard des fonctionnaires, plus particulièrement ceux structurés dans des syndicats. «Afin de faire aboutir toutes nos revendications, nous avons décidé de nous souder et d’unir nos efforts pour la constitution d’un espace qui nous permet de revendiquer nos droits», ont soutenu les syndicalistes, rapporte El Watan.

Commentaires

  1. hakim5 dit :

    je ne peux comprendre l alliance du CNAPEST avec un syndicat qui n a aucune autonomie tel que l UNPEF.l UNPEF est née et n a pas eu besoin de transformation » ELLE N A PAS EU BESOIN D ETRE CLONEE « ….elle etait prete a servir la dictature,en effet,le reglement interieur de cette organisation permet aux commis de l etat d etre des responsables syndicaux…
    cette organisation n a donc aucune autonomie puisque ce sont les pouvoirs publiques qui lez chapotent…et ce qui prouve qu elle n est pas autonome c est aussi le mecanisme de prise des decisions …c est toujours « la tete » qui decide …le conseil est convoqué pour valider, la base sert de faire valoir…cette structure est fragile puisque  » corruptible ».mais bon,mabrouk pour le champs syndical et ….RESTONS VIGILANTS..
    SI L unpef veut etre AUTONOME 1)elle ne doit pas permettre aux commis de l etat de la represantée 2) elle doit se referer a la base militante pour prendre des decisions ( afin d eviter la corruption)

  2. yidir dit :

    pour les libertes syndicale en algerie,non au monopole de l’UGTA qui ne represente finalement personne sauf ceux qui ont des interets,que d’autres secteurs rejoignent cette CSA pour en finir une bonne fois pour toute de cette UGTA!

  3. renardfuté dit :

    Attention! Surtout ne croyons pas que les choses sont aussi nettes qu’elles sont présentées. Certes qui serait contre la création d’une confédération syndicale autonome qui puisse peser dans le rapport de force trvailleurs/pouvoir, mais, à voir la composante de cette nouvelle structure on ne peut qu’être sceptique. L’UNPEF, bras syndical du parti HMS, le cNAPEST avec sa direction plus que louche dont le premier respopnsable est un adepte de Belkhadem… Il y a tout lieu de croire que les manoeuvres pour la prochaine election présidentielle ont déjà commencé! Un clan est en train de construire sont appuis dans le camps des syndicats dits autonomes!!! A ce que je sache, le CNAPEST est signataire de la charte de l’IAFP avec le SNAPAP, SATEF, CLA, CNES de véritable syndicats combatifs; pourquoi le cnapest les lache t il pour s’allier avec des syndicats pas nets du tout?! Alors ouvrons bien nos yeux!!!

  4. hacéne dit :

    Suite aux expériences douloureuses et aux séquelles indélébiles après le dernier faux -bond de la gréve du 24 fev,l’alliance CNAPEST-UNPEF EST CONTRE NATURE et n’a plus sa raison d’être.
    Les leçons ,d’un passé récent, amères ne semblent pas être retenues et l’on persiste avec obstination a faire de ce syndicat un partenaire incontournable.Faut-il davantage de désagréments et de mésaventures pour s’en rendre -compte?
    Le BN aurait du convoquer un CN pour débattre de la question,laquelle sera soumise a la base pour concertation.
    Nous PES DEVONS ŒUVRER ET APPORTER AIDE ET ASSISTANCE POUR UNE PROMPTE CRÉATION DU CNAPEM-selon des sources il est en gestation-
    Comme bon nombre de collègues ,je suis farouchement opposé a toute coordination avec un syndicat dont les responsables décident de tout sans consulter personne

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER