Tous les patrons de la centrale UGTA sont sous le contrôle de l’appareil FLN

sidi.jpgAmghar Azemni pour « Algérie Politique » 

De Oumeziane à Sidi Said, en passant par les Benikous, Belakhdhar, et tous les autres patrons de la centrale UGTA, tous sont sous le contrôle de l’appareil FLN qui sert de levier de commande au pouvoir.Le muguet est une fleur que l’on offre à un être bien aimé au début d’un printemps prometteur de bien être, de vie décente et de prospérité.

Pour la fête des travailleurs, en Algérie où seuls les hommes du sérail sont en droit de réclamer cette plante si aromatique qui dégage un espoir. Quant à la classe prolétarienne, elle est complètement marginalisée, oubliée de l’agenda des décideurs qui l’exploitent sans pitance à la mesure des efforts qu’elle fournit quotidiennement.
A l’époque du socialisme dit scientifique de Boumediene et de ses acolytes, l’on se rappelle des longs et coûteux défilés des travailleurs d’usines à la gestion bancale, le long de la route moutonnière (Actuelle avenue de l’ALN) devant une aussi longue tribune abritant les nababs naissants du pays.
A cette époque, pris dans un enthousiasme euphoriques des premières années de l’indépendance du pays, nos travailleurs rêvaient d’une prospérité si proche pour l’Algérie.

Hélas, le rêve a pris fin et la réalité lui a emboîté le pas.Une catastrophe économique s’en suivit et a gagné rapidement la vie quotidienne des populations.En somme,un leurre proposé par les décideurs de l’époque:industrialisation à outrance mal conçue au départ a eu raison de la déconfiture de nos moyens productifs.Des fermetures d’usines, licenciements des travailleurs,paupérisation galopante des populations, enrichissement illicites des personnalités influentes infiltrés dans les cercles du pouvoir etc…

En somme, les commandes ont été prises par une ploutocratie dévorante qui ne laisse aucune chance au développement du pays. Enfin de compte, Sidi Said n’est qu’un maillon de la chaîne qui a réduit à néant l’espoir des jeunes générations montantes. Comme l’espoir fait vivre, le Muguet serait peut-être pour demain!

Commentaires

  1. afroukhifarfren dit :

    Tous les secrétaires généraux de L’UGTA deviennent, une fois élus, des PATRONS ! Ils ne vont pas rester des travailleurs durant toute leur carrière!!
    TAHIA EL DJAZAIR et gloire à MESSALI.

  2. NARMOTARD dit :

    Vous affirmez, à juste titre, monsieur Amghar Azemni, que tous les patrons de la centrale UGTA sont sous le contrôle de l’appareil FLN.
    J’abonderai en témoignant que non seulement l’appareil FLN contrôle l’UGTA, mais encore que cette dernière influe, déloyalement et subtilement, sur les décisions politiques du parti PT, à travers son influence directe sur le Comité central de ce parti.
    C’est ainsi que, lors de la première élection pluraliste présidentielle du 15 avril 1999, le Comité central s’était aligné sur la position de la Centrale syndicale, quant au choix du candidat à soutenir. Ce comité central, dont la candidate, L. Hanoun avait été déchue par le Conseil constitutionnel, avait fait publier à la une des journaux du dimanche, un appel au « vote blanc » selon la mode PT. Il allait, de ce fait, dans le sens opposé de la recommandation publiée la veille, à la une des quotidiens du premier jour de la semaine, du samedi, par l’assemblée des représentants PT de 36 wilayate, appelant les soutiens à la candidate déchue à voter pour le candidat de leur choix.
    Sachant que l’UGTA venait de déclarer publiquement son soutien au candidat Bouteflika, et que la totalité des membres du Comité central étaient affiliés à cette centrale syndicale, le vote blanc prôné en deuxième main par celui-ci, servira au bourrage des urnes en faveur du candidat de l’armée. On s’en doutait déjà, un peu avant le retrait historique des six autres candidats face à la constatation de la fraude massive au niveau du vote prématuré des corps constitués. C’est donc un alignement camouflé du PT, sous l’influence du Syndicat aux ordres du pouvoir. Témoignage appuyé de preuves palpables et vérifiables.

  3. wahrani eldjazairi dit :

    (mahiche-moghriba) UGTA C´EST FLN UGTA A ETE CREER PAR FLN EN 1956 a tunis son premier secretaire le defunt aissat idir il ne faut pas compter sur UGTA POUR RENVENDIQUER LES DROITS DES TRAVAILLEURS. UGTA L´ENFANT ADOPTIF DU PERE SI-FLN. merci a elmouhtarem.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER