Said Khelil: « Il nous arrive de regretter El Moudjahid »

khelil.jpg« Vous savez il nous arrive de devenir nostalgique de la presse du parti unique et de regretter El Moudjahid qu’on lisait à l’envers. Il n’y a pas plus dangereux pour un peuple que les faux acquis démocratiques. En tout point de vue, notre presse ressemble comme une goutte d’eau à cette fausse représentation politique qui meuble nos deux chambres. Cette presse dont vous voulez prendre la défense , n’est rien d’autre qu’un instrument d’aliénation et d’abrutissement au service du pouvoir. C’est une autre berceuse que l’on nous joue sur des airs acceptables, avec des faux scoops, des faux scandales, sans jamais toucher à l’essentiel, c’est-à-dire l’investigation sur les tenants et les aboutissants du crime perpétré contre l’Algérie, son peuple et ses institutions ». Source Le Quotidien d’Algérie

Commentaires

  1. amghar azzamni dit :

    Said a tout à fait raison dans sa conception de la presse actuelle en Algérie.
    C’est vrai qu’à l’époque du parti unique, un seul canard parraissait quotidiennement.On n’avait pas le choix pour nos lectures.Meme les buralistes, n’encombraient pas leurs étagéres.En ce qui nous concerne, nous faisions beaucoup d’économies du fait qu’il n’existait pas une diversité de journaux.
    Nous tirions un avantage dans l’emploi du papier journal pour essuyer les vitres de nos fenetres.
    Aujourd’hui, plusieurs titres nous sont proposés mais trés peu d’informations fiables nous parviennent, sans compter qu’n fin de journée nous nous encombrons de tous ces torchons obséquieux à la nature obséquieuse.
    Si El moudjahid de l’époque avait la mission d’endormir le peuple, la presse d’aujourd’hui se fait le devoir de tuer la démocratie sous l’impulsion de tous ces journalistes verreux et peureux!
    Salutations !

  2. moh el mokhtar dit :

    Salut Said,je ne te reconnais pas sur cette photo.EST-ce toi? Sont(ce les affres de ce pays maudit qui t’ont vieilli.Je garde l’image d’n homme intègre bravo c’est une chose si rare chez ceux qui font de la politique au bled. Le nom qui apparaitra te rappellera les anciens de Tizi et du sana
    bon courage dans ton combat

  3. NARMOTARD dit :

    Bien dit, monsieur Saïd Khélil?
    Mais, peut-on être libre de penser autrement et de l’exprimer efficacement et utilement dans un pays enchaîné par le régime inqualifiable de la RADP ? Régime que tous les prédateurs, nationaux et internationaux soutiennent, dans l’impunité total et l’omerta des officiels, pour cause de spéculation et d’exploitation du peuple algérien dans tous les domaines. Mais, ça ne durera qu’un temps qui, je l’espère, ne dépassera pas la durée de notre courte vie.

  4. NARMOTARD dit :

    Bien dit, monsieur Saïd Khélil?
    Mais, peut-on être libre de penser autrement et de l’exprimer efficacement et utilement dans un pays enchaîné par le régime inqualifiable de la RADP ? Régime que tous les prédateurs, nationaux et internationaux, soutiennent, dans l’impunité total et l’omerta des officiels, pour cause de spéculation et d’exploitation du peuple algérien dans tous les domaines. Mais, ça ne durera qu’un temps qui, je l’espère, ne dépassera pas la durée de notre courte vie.

  5. p.i.2merde.dz.con dit :

    Les pires parmi les pires, se sont incontestablement les journalistes francophones. Croyant détenir la vérité première, ils gonflent le buste dés qu’on leur parle de combats démocratiques. La réalité est tout autre, les plus grands éradicateurs (benchicou, belhouchet etc…) appartiennent à cette caste qui n’a cessé d’être le porte voix docile d’un système qui leur a permis de s’enchérir en un temps record.

  6. yacine dit :

    Très vrai. En réalité, les harkis sont toujours là mais sous une autre forme plus subtile, pour mieux amuser la galerie. Ils se moquent éperdument de l’Algérie profonde. Ce qui les intéresse, ce sont leurs portefeuilles bien remplis, leurs villas fastueuses, les missions et les postes bien rémunérés, surtout à l’étranger, le confort matériel que leur confèrent leurs hautes positions dans la hiérarchie administrative, politique, militaire… . Tout est faux chez ces gens là. Pauvres Amirouche, Abane Ramdane, Larbi Ben M’hidi…

  7. AMAYNUT dit :

    Salut Said!bien parlez mais ce qui vous dites c’est du rechaufffé.En vérité nous sommes dans un pays de faux à usage de faux qui va droit vers la guerre civile mais persone ne se souci pour autant.Le pouvoir est aveuglé par l’argent du pétrole et se croit itérnel,il a réussi à privatiser l’Etat,à domestiquer les élus à tous les niveaux et faire disparaitre l’opposition sur le terrain. Dans les pays qui se respectent la presse ça s’appelle le 4ème pouvoir,la justice est indépendante,le parlement (le législatif) peut controler le gouvernement(l’exécutif)n’est-ce pas Said? Mais que font les intéllectuels devant un tel désastre.Dommage pour nous tous car meme les animaux possédent ce qu’on appelle l’INSTINCT DE PRESERVATION.

  8. Amar dit :

    Faut pas regarder uniquement au coté vide de la tasse,il faut aussi regardé au coté ou il y a peut d’eau, il y a des journalistes et des journaux qui facent leurs et face un efort pour nous éclairé au quotidiens malgré ils sont trés minoritaire,aussi une faible de la liberté d’expression et de la démocratie dans ce pays.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER