• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 8 mai 2010

Archive pour le 8 mai, 2010

« لعن الله من منحك رتبة ضابط »

وأذكر أنني رأيت الشهيد عميروش عندما دخلنا البيت الذي أقيم في المؤتمر، جالسا في ركن يرتدي قشابة ومنكمشا على نفسه، وكان المرحوم عبان رمضان الذي أراه لأول مرة يهينه ويشتمه بالقبائلية لأنه فر وترك الوفد في مواجهة الجيش الفرنسي، ومما قال له بالأمازيغية: « لعن الله من منحك رتبة ضابط »، ولم يرد عميروش بكلمة واحدة، وقلت في نفسي كيف له أن يقبل بشتم كهذا، وزيادة على ذلك، فإن الملازم الأول آنذاك، قاسي، هو الذي كلف باستقبال وفد الولاية الثانية عند حدود الولاية وليس عميروش،

Ali Kafi/ Source El Fjedjr

Le journaliste de l’ENTV suspend sa grève de la faim

boukeba.jpgAbbes Said pour « Algérie Politique »

 

 

 

Le journaliste-animateur de la télévision nationale, Abderezak Boukebaa qui a observé une grève de la faim depuis le 1er mai à l’extérieur de la Maison de la presse Tahar Djaout pour «dénoncer le refus de la télévision nationale de le recruter», cinq ans après avoir animé et conçu plusieurs émissions et talk-shows culturels, a décidé de suspendre vendredi son action. A l’issue d’un rassemblement de soutien au journaliste organisé à l’intérieur de la Maison de la presse, Boukebaa a publiquement annoncé son désir de «cesser durant une semaine la grève de la faim» après avoir obtenu de la part de la direction générale de l’ENTV des assurances pour sa réintégration: «je tiens à vous informer publiquement que j’ai eu une rencontre jeudi matin avec le directeur des ressources humaines de l’entreprise qui s’est soldée par une décision ferme. Ce responsable m’a demandé de lui fournir un dossier administratif. Je lui ai exigé de me donner des garanties officielles. Chose qu’il a refusé. Finalement, j’ai accepté mais j’ai répliqué que cela pouvait prendre du temps. Finalement, un accord a été trouvé. J’ai donc décidé de surseoir à la grève de la faim afin de me déplacer à Bordj Bou-Arréridj pour préparer les documents nécessaires à mon dossier» a-t-il notamment affirmé lors de ce rassemblement qui a réuni des journalistes de divers horizons, des syndicalistes et des artistes. Pour rappel, une pétition nationale a été signée par plus d’une centaine de journalistes. Le gréviste de la faim a été transporté d’urgence jeudi après –midi à l’hôpital Mustapha Bacha. Son état de santé s’est nettement détérioré.

 

 

Ali Kafi: « Celui qui a rendu l’Algérie malade c’est Boumediène »

boumedien.jpgAli Kafi: «Celui qui a rendu l’Algérie malade c’est Boumediène, il nous a laissé un héritage désastreux qui nous gouverne actuellement. Boumediene était un personnage complètement effacé. Il était inconnu. Il était complètement à la marge, il évoluait à l’ombre de Boussouf. De ce fait, il ne pouvait pas comploter contre un géant comme Amirouche. Boumediène ne savait pas où a commencé l’histoire», a indiqué Ali Kafi. «En disant cela, je ne défends pas Boumediène d’autant plus que je ne partage rien avec lui. Bien au contraire, nous n’avons jamais été d’accord. Il a réuni autour de lui la clique de la France et le reste tout le monde le connaît», a affirmé A. Kafi. Source El Watan

Ali Kafi: « Après la faillite du RCD, Sadi veut rebondir en salissant la mémoire des honorables hommes »


saidsadi.jpgLe chef historique de la Wilaya II et ancien président du Haut comité d’Etat (HCE), Ali Kafi a tenu à «faire de mises au point» après la polémique suscitée par le livre de Saïd Sadi. «Je ne réponds pas à Sadi, car il n’est pas historien et il est loin de la marche historique de la Révolution. C’est le timing choisi qui a attiré mon attention. La sortie du livre intervient au cours de cette campagne que mène la France contre les moudjahiddine et ce qu’on appelle communément la famille révolutionnaire.» «Le deuxième point est lié au document criminalisant le colonialisme qui a provoqué une secousse en France. Y a-t-il un rapport ?» «Ou s’agit-il de la faillite de son parti et qu’il veut rebondir en utilisant des figures célèbres et salir la mémoire des honorables hommes ?», a regretté Ali Kafi. «C’est irresponsable le fait de douter du patriotisme des révolutionnaires et de jeter l’anathème sur la révolution». Ali Kafi a rejeté catégoriquement l’idée défendue par Sadi dans son livre qui consiste à dire que « Amirouche a été livré aux Français par Boussouf et Boumediène». Source El Watan

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER