Ali Kafi: « Celui qui a rendu l’Algérie malade c’est Boumediène »

Commentaires

  1. Dai El Kheir dit :

    La question maintenant est qu’avez vous laissé vous pour la futur génération.

  2. aka Issaoulen dit :

    Vous ne partagiez rien avec Boumédienne, pourtant lors d’une intereview paru sur le journal El Watan du 9 mars 2000, vous aviez déclaré  » une grande amitié nous liait, même si parfois nous n’étions pas d’accord « .

  3. amazigh dit :

    Désolé de vous envoyer ce message ici mais j’en ai ras le bol de ce pays de clowns.J’ai écrit aux journaux El Watan et Liberté aucun d’entre eux n’a daigné me publier.Je suppose qu’ils sont les toutous de ce régime pourri.Mon fils a opté pour la JAPD en france c’est à dire pour le service militaire français et leurs gabelous l’ont empéché de sortir de l’enfer algérien où il s’était rendu pour quelques jours pour voir la famille.Que faire?

  4. AMGHAR AZZAMNI dit :

    Ce que je retiens particuliérement chez Monsieur Ali Kafi, c’est un double langage récurrent.En effet, parfois, il se fait l’ami incontestable de feu Colonel Boumediéne et tantot il le critique avec beaucoup de férocité.
    A noter, que ce dernier a également critiqué l’architecte incontesté et incontestable du Congrés de la Soummam.N’oublions pas sa derniére incartade où fut critiqué le Grand Abane Ramdane, l’emblkématique figure de la glorieuse révolution algérienne.
    Tout ceci étant dit, malgré les quelques divergences qui auraient pu surgir à un moment ou un autre au cours de la guerre de libération, tous ces hommes ont finalement réussi à libérer l’Algérie du joug colonial.Il est vrai que l’homme est fait ainsi; il cache toujours quelque part en lui,un soupçon d’égo.

  5. akchiche achaoui dit :

    vous n’etes pas credibles.

  6. geblia dit :

    SI ALI KAFI BOUKERCHE

    Grand Ignorant de l’Algérie !!!!
    T’es très connu dans ton village dans les CAFES de HAROUCH ( SKIKDA ) Comme un grand joueur au DOMINOS.

    Quelle Ignorant, en dirai que l’Algérie n’as pas d’homme pour mettre une ordure
    comme vous chadli ou Zeroual.

    N’ose jamais parler des HOMMES D’ALGERIE, tu n’ateindera jamais le talon de la chaussure de BOUMEDIENNE RABI YARHMOU.

  7. Zoheir dit :

    Il faut cesser de se sauver devant ses responsabilites: Maintenant, c’est Boumediene. Toute la clique d’Oudja et celle de Boumediene, ont rendu ce pays malade, y compris cet opportuniste d’Ali Kafi….. Il faut faire comme en Irak (la clique a Saddam) : les traduire en justice et les faire payer pour la destruction de ce pays.

  8. majd93 dit :

    salam,
    taisez vous ali kafi,vous ne valez rien,vous etes le dernier a pouvoir parlé de AMIROUCHE le lion du djurdjura et de boumediene aussi,vous faites partie de la clique de la france.KASDI MERBAH vous a chassé de son bureau ,vous etiez venu le supplier de vous donné une ferme ,vous etes tous des voleurs,des traitres,honte a vous.

  9. jana.angel dit :

    bonjour à tous

    Enfin cessons de critiquer les absents encore moins les présents…. le passé c’est le passé ….ce qui compte c’est le présent faites plutôt quelques choses pour améliorer le présent et allez vers un futur meilleur ; dénoncez les vivants qui font tout pour handicaper et détruire le peuple honnête, il y a tant à faire pour remédier à beaucoup de chose – la corruption qui se propage comme une gangrène – la tribalisme , le régionalisme , le passe droit, et la répression, laissez le peuple s’exprimer par le dialogue ; quand à M. KAFI, je vous demande une chose, cessez de parler des morts laisser les reposer en paix car seul DIEU S’en Occupera, nuls ne sait ce qui l’attends. Faites plutôt votre propre bilan, et présenter le au peuple algérien ; je pense que c’est plus intéressant de connaitre ce qui s’est vraiment passé lors de cette transmission, tout compte fait vous avez été aussi responsable …….

  10. aboudouma dit :

    aussi bien la lecture de l’intervention de monsieur kafi que celle des commentaires de ce forum denote l’avis partagé sur feu boumedienne .

    Je crois que depuis 1962( et en dehors de la trés courte experience de si Boudiaf) l’algerie n’a connu de president « plein » que Boumedienne .
    Il a su faire plier ( à quel coût!)tous ses opposants et a su plier la grande muette aussi!
    Les algeriens ne pourront oublier son »regne » (sans partage) où l’algerie s’est sentie une nation et où son rayonnement depassait les frontieres regionales .
    Les algeriens ne pourront oublier son nationalisme et sa ( relative) pureté ( il ne lui a jamais ete imputé un « buisness » ou une transaction louches comme cela est devenu la regle maintenant )
    Cette embellie de la force de l’état (central) s’est malheureusement accompagné par une culture monodimensionnelle qui frisait le fachisme .
    Le pouvoir , desormais incarné par un personnage unique (Boumedienne) s’est lancé dans « des » politiques diverses non etudiées qui se sont tres vite neutralisées les unes les autres : aussi bien l’industrialisation que les autres grands chantiers de l’epoque ont mal terminé et ont eu des sequelles que l’algerie actuelle paie et ne cessera pas de payer pour plusieurs annees.

    Autant la personne boumedienne fascinait , autant le president boumedienne terrorisait:

    -Ceux « d’en bas » voyaient en lui un fils du peuple qui « ne pouvait » que rendre juutice à son terreau d’origine
    -ceux « d’en haut » et ceux qui ne se retrouvaient pas dans la revolution voulue par boumedienne , bien sur, avaient le personnage en horreur et souhaitaient sa mort!

    En tous les cas , feu boumedienne demeure un des tres rares hommes d’ etats que l’algerie a connus …
    paix a son ame et que dieu lui pardonne ses erreurs et sa violence et le gachis qu’il a occasionné au pays …..en toute bonne foi et en toute « innocence ».

  11. Anonyme dit :

    cette revolution c’est un vrai sac de noeux de viperes… A assassine B qui avait lui meme avait l’intention de trahir C en sachant que D a ete tué pa G au meme moment que E prepare a coller le meutre de B a D pour s’associé avec A ….et ainsi de suite… on ne construit pas un modele de société prospere et juste avec une horde d’intrigant ignare et vicieux

  12. jimenfout. dit :

    Il faut reconnnaitre en Boumedienne, l’homme qui a muselé l’opposition! Elle était inéxistente durant son régne.
    Aucune opposition ne s’est manifesté!!
    Je n’approuve pas son mode de gouvernance. Il faut se replacer dans la situation politique algérienne de l’époque. Il s’est débarrassé, en douceur, de tous ses opposants. Il a su faire face à toutes les situations (Cas FFS, tentative de coup d’état de 1967..).
    La tentative de l’ouverture démocratique après 1988, nous donne un aperçu sur la
     » maturité politique » de notre société trente(30) années après l’indépendance.
    Salam.

  13. amghar azzamni dit :

    Noyer le poisson dans l’eau est une des vertus politicienne du régime qui nous gouverne et ce avec la complicité de nos pseuds hommes politiques ,nouvelle génération.
    Le président du RCD, nous sort un livre de souche historique qui a lancé une polémique surmédiatisée en cette période où beaucoup d’événements entachent l’irrégularité des actions gouvernementales.Cette polémique quelques fois trés acerbe,a fini par réunir tous les acteurs et comédiens talentueux qui servent docilement le régime dont l’idée premiére est tout simplement de détourner l’esprit et la mémoire des combattants de la liberté démocratique.
    Ce livre tant attendu par les tenants du pouvoir, nous offre un vrai faux débat consacré à un jeu de questions réponses des uns et des autres pour biaiser réellement le vrai débats autour de questions qui touchent le quotidien des algériens.
    Des mécanismes et des stratagémes machiavéliques sont mis en branle avec beaucoup de complicité pour évacuer et contreacarrer les questions d’actualités qui tournent autour de la construction d’un projet de société qui appelle l’élite algérienne à une participation active pour sa concrétisation.
    A l’effet de détourner justement l’élite de penser à des problémes sérieux, on a fait que tout le monde se focalise à assister à une véritable scéne de théatre où s’exhibent avec brio des personnages assez complices les uns et les autres.
    L’auteur du livre d’histoire sur la vie de feu Colonel Amirouche n’est pas écrit sans intentions particuliéres alors que les critiques qui lui sont opposées sont également d’autant plus sournoises!
    En ce moment, les algériens sont comme médusés car, à chaque fois que la société se met à bouger parci et par là, le régime sort de sa case magique une astuce bien élaborée pour faire taire toutes les clameurs.
    De la création des Arouch à la création du MAK,ce livre scande à qui veut entendre que la Kabylie récalcitrante, ne connaitra jamais de répit et n’occupera plus la scéne politique, nonobstant les qualités des personnages et les éminences intellectuelles que recele cette région connue si révolutionnaire d’antan.
    la malédiction ou l’ ironie du sort qui frappe cette région toujours rébarbative, va-t-elle se reprendre et se resserer les rangs pour se défendre contre la manipulation et le désordre qui biaisent son développement économique,social et culturel ?
    Les générations futures finiront par nous le démontrer si volonté existe!

  14. jimenfou dit :

    Le livre du Dr SADI sur Amirouche n’a finalement que comme objectif de détourner « l’esprit et la mémoire des combattants de la liberté démcratique ».
    Je crois deviner, puisqu’il n’y a qu’une force démocratique. Cette force a pour fondateur un ex.Officier de la S.M en activité.
    Vivent les forces démocratiques!!

  15. kafail dit :

    je m’adresse à gueblia et je pose la question suivante:
    q:ali kafi connait-il d’abord el harrouch? r:j’en doute fort
    q:ali kafi connait-il sa famille?
    r:je suis sur qur non
    q:l’histoire est-il fort pour l’écrire?
    R:…………………..?

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER