• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 11 mai 2010

Archive pour le 11 mai, 2010

Le vieux démagogue et l’insécurité linguistique !!

belkhadem2500389553729.jpgImprovisateur pour « Algérie Politique »

Après avoir définitivement terrassé le terrorisme armé, certains vont s’atteler d’ici peu à éradiquer l’insupportable violence culturelle.

Ainsi, un ancien premier ministre, vient de reprendre à son compte les slogans éculés des années Boumediène, ceux-ci avaient ruiné linguistiquement toute la société et, depuis le pays se complait dans une médiocrité culturelle affligeante.

Le patron du FLN veut sécuriser la langue arabe. Il serait bien inspiré à mon avis de demander conseil au ministre de l’intérieur actuel qui dans le domaine sécuritaire a réussi admirablement son pari.

Comment peut-on la sécuriser plus ?

Cette langue est partout, à l’école, au lycée, à l’université, dans nos administrations, fait les beaux jours de nos médias étatiques et se retrouve un peu partout dans une société qui brille à la fois par son analphabétisme dramatique et son inculture irrémédiable.

(Lire la suite)

Nordine Aït-Hamouda ne veut pas restituer le véhicule de l’APN !

aithamouda.jpgNous apprenons d’une source sûre que le député du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), Nordine Aït-Hamouda refuse de restituer le véhicule que le bureau de l’Assemblée populaire nationale (APN) avait mis à sa disposition lorsqu’il était vice-président de l’APN. Malgré son remplacement au poste de vice-président par le député de Tipaza, Mohamed Khendek, le fils du colonel Amirouche roule toujours avec la voiture de marque Passat…et stationne « son » véhicule dans l’espace réservé aux membres du bureau de l’APN. Sans oublier bien sûr que le député du RCD réside à Club des pins. El Mouhtarem

A l’intention de l’innominé auteur de « la mise au point de LNR »

imgpdfdujour.jpgNarmotard pour « Algérie Politique »

1°- Je dirai que dans cette affaire, La Nouvelle République s’est placée, en quelque sorte, sur le banc des accusées. Le chef d’accusation n’est pas la diffamation, mais l’introduction par effraction d’un débat-polémique contreproductif.

Conformément à l’éthique politique qui est essentielle au FFS, cette mise au point et effectivement publiée. Cela, malgré que ce grand parti d’opposition, reconnu à travers le monde, soit la victime directe d’une procédure d’attaque, digne d’une prise d’assaut d’un objectif militaire, qu’on peut qualifier de cavalière et qui est engagée à la une du journal en question. Quel argumentaire apporte donc cette mise au point, en dehors du fait de vouloir tester la capacité du blog à jouer l’équité impartialement ? Ceci me rappelle étrangement, au lendemain de l’indépendance, l’interpellation du président du Conseil, BEN BELLA Ahmed, par le député AÏT AHMED Hocine, dans ces termes: « Monsieur le président, donnez-moi la parole et arrachez-moi la vérité ».

2°- Vous dites dans votre mise au point du 10 mai 2010, que: “En politique, une déclaration d’un haut responsable d’un parti politique est sujette à une interprétation, à une analyse et à une critique qui ne font que créer un débat constructif. Maintenant que les critiques sont considérées comme une atteinte nécessitant une levée de boucliers, cela ne peut que nous donner une idée sur la maturité d’une scène politique qui a tout à gagner à écouter un autre son de cloche.”

(Lire la suite)

L’action politique du FFS dépasse les limites territoriales de la Kabylie

aitahmedn.jpgNarmotard pour « Algérie Politique »

Permettez-moi, par courtoisie, de diriger mes premiers propos en direction de madame Nawel.

Avec mes hommages, je voudrais vous exprimer ici mes félicitations pour votre participation à ce débat qu’offre le blog d’El Mouhtarem.
Je ne partage pas vos positions que je peux réfuter et proposer d’autres solutions quant à la question sahraouie ou à la politique extérieure des frontières. Elles méritent chacune une long, large et profond débat public, libre et non contrôlé ou orienté à distance, par l’inévitable police du secteur politique informel algérien. Il m’a semblé que, dans votre intervention, vous avez considéré le Front des Forces Socialistes (FFS) comme une question “entre autres questions ayant trait à cette région qu’est la Kabylie…”

(Lire la suite)

Ali Kafi ringard.. Ali Kafi suranné.. Ali Kafi troublé et dépassé

kafi.jpgLaidouni pour « Algérie Politique »

Ali Kafi ringard.. Ali Kafi suranné.. Ali Kafi troublé et dépassé. L’ex-président du HCE, croit-il que sa participation à la révolution est une raison forte pour réprimer les enfants de l’Algérie indépendante ? Il parait que notre homme est atteint de cette névralgie algérienne appelée légitimité révolutionnaire ! Sinon qui l’aurait installé tuteur des combattants et de la révolution et qui l’aurait désigné arbitre pour décréter l’interdiction d’écrire sur l’histoire de l’Algérie ? Est-ce son statut de chef de la wilaya2 historique dont personne ne nie l’existence qui lui dicte ceci ou réagit-il à l’omission de son nom par ce même Sadi à qui il interdit d’écrire sur la révolution pour la simple raison d’être né peu de temps avant la révolution. Pour Ali Kafi, seuls les combattants ont ce droit et encore, pas tous; seulement les chefs !

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER