Le FFS dénonce le wali d’Alger

walialger487086481.jpgDans une déclaration rendue publique aujourd’hui, le FFS a dénoncé l’acte de persécution et d’intimidation dont est victime le propriétaire de la salle qui abritera les travaux du Forum syndical maghrebin oraganisé par le SNAPAP. « Des informations nous sont parvenues au siège national du FFS faisant état de la convocation par le wali d’Alger (voir la photo) du propriétaire de la salle qui abritera les travaux du forum syndical maghrébin, organisé par le Syndicat National Autonome des Personnels de l’Administration Publique (SNAPAP),  prévu pour les 14 et 15 mai 2010″, a affirmé le FFS. « C’est un acte inadmissible de persécution et d’intimidation qui vise à entraver la tenue de ce forum », ajoute le communiqué. « Encore une fois, les autorités de l’Etat d’urgence utilisent l’administration comme moyen de pression et de répression contre les organisations associatives et syndicales autonomes », a dénoné le FFS. « Engagé aux cotés des acteurs politiques et sociaux autonomes, le Front des Forces Socialistes exprime sa solidarité entière avec les organisateurs de ce forum et dénonce énergiquement cette grave atteinte aux libertés d’expression, d’association et d’organisation », a conclu le communiqué.

Commentaires

  1. amghar azzamni dit :

    Encore un effet négatif qui découle de l’état d’urgence!Décidément, l’administration algérienne est aux aguets permanents lorsqu’il s’agit de fermer ou de réprimer tout champ démocratique.
    Une démonstration de force des pouvoirs publics dans l’entrave de la tenue d’une réunion de cadres syndicaux autonomes.Nos gouvernants sont résolument décidés à briser l’élan précoce d’une amorce à la construction de l’unité maghrébine.
    Pourtant,il s’agit d’une salle privée et non étatique.Pourquoi donc cette discrimination si ce n’était fait qu’à dessein de vouloir détruire un rassemblement d’hommes et de femmes qui ont l’envie de travailler ensemble dans le cadre de la défense des droits des travailleurs de tous les pays du Maghreb!
    Cette action malheureuse des pouvoirs publics algériens dénote de la fragilité de ses institutions en matière de respect des droits syndicaux et de ceux qui consacrent le droit à se réunir.

  2. akim dit :

    SVP concentrez vous sur le problemes quotidiens du citoyen qui bave tous les jour , de par notre interet a des politiciens /poulitic/ qui se servent du blog pour regler leurs comptes….
    Ouvrez votre blog a des debats de fond sur le devenir de nos enfants exemple ..
    L education
    la culture
    l enseignement
    les injustices diverses
    l economie , le fait d avoir des premiers ministres et ministre sans aucune formation en economie …l arme fatale ultime de ce siecle …
    etcc

    par exemple aujourd hui sur journal Expression ///

    Ça marche comme ça aux assurances , v/journal l expression ……pas seulement …..
    , Un employé modèle des assurances, avait jusqu’ici rempli avec constance et assiduité ses devoirs envers la société à laquelle il est resté fidèle 35 années durant. Il vient de recevoir, avec surprise et consternation, sa mise à la retraite légale, parce qu’il avait atteint la limite d’âge autorisée par les textes: 60 ans. Seulement voilà, la notification de sa mise à la retraite d’office a été signée par le directeur qui va allègrement sur ses 75 ans. C’est comme ça que ça marche aux assurance ,
    Pas seulement dans toutes les institutions il suffit de se faire nommer a une haute fonction et vous devenez indispensable ….Trouvez vous un mentor qui vous introduise aupres des haute classes
    Tchitchi ….et vous devenez intouchable ..pendant ce temps les jeunes doivent attendre la mort de ces «gens« pour acceder a de hautes fonction…..

  3. NARMOTARD dit :

    Le wali est un fonctionnaire qui applique la politique de ses chefs hiérarchiques de la RADP.
    Son génie consiste à trouver, à l’ombre d’un l’Etat d’urgence prolongé sciemment, les subterfuges nécessaires pour entraver le libre exercice des libertés démocratiques par les citoyens dont les syndicats autonomes, en l’occurrence.
    Doit-on le condamner en tant qu’exécutant d’une politique d’un régime qui s’enfonce lentement mais sûrement dans ses turpitudes asphyxiantes pour lui-même et polluantes pour son environnement domestique et international ?
    Certes, la condamnation justifiée et prouvée est nécessaire, car elle contribue à faire prendre conscience chez les citoyens de l’impérieuse nécessité de changer radicalement de politique et de réfléchir avec le FFS, à l’introduction de l’alternative démocratique à cette RADP liberticide.

  4. justice&verite dit :

    once again,
    il y’a 2 grands partis en algerie, l’un qui represente le peuple et pour le peuple qu’est le FFS et l’autre qui represente le regime repressif contre l’etat de droit qu’est le DRS avec ses multiples ventouses qui sont dans l’apn et le senat.

    C’est normal seulement le FFS qui se souleve contre toutes les injustices.

    Les autres pretendus partis du regime dictateur ont la tete ailleurs, comment grignoter un petit peu de ce qui tombe par terre cad les miettes de leur maitre ces decideurs du destin de la nation algerienne.

    Algerie est completement foutue, la plus de 70 tonnes de drogue sur le marché algerien, cad ce que la gendarmerie declare OFF-iciellement, en realité il faut multiplier par 2 ou 3 le chiffre qui s’ecoule dans le marché algerien et c’est voulu par le pouvoir sanguinaire.

    CHICHE,
    d’oú vient cette drogue?
    comment elle rentre en algerie?
    sinon il y’a des labo de production en algerie.
    Que fait le regime avec cette drogue?
    Qui l’achemine de l’ouest, au centre et á l’est du pays?
    La gendarmerie est-elle complice?
    y’a-t-il des OFF-iciers superieurs complices ?
    Au bon entendeur.

  5. justice&verité dit :

    svp avez-vous le nom de ce wali?

    Au bon entendeur

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER