Émeutes de Zemmouri: Des peines d’un an et dix-huit mois de prison ferme requises

emeutes.jpgLes personnes mises en cause dans les affrontements ayant ébranlé la localité de Zemmouri, suite à l’assassinat par un policier du jeune Balarbi Hamza, en mars dernier, ont été jugées, dans la soirée d’avant-hier, par le tribunal pénal de Boumerdès. Les mis en causes ont été jugés pour les chefs d’inculpation «attroupement illicite, détention d’armes blanches, destruction de biens publics et atteintes aux agents de l’ordre», rapporte El Watan. Le représentant du ministère public a requis contre une peine de 18 mois de prison ferme contre trois émeutiers et une année de prison ferme contre 14 autres personnes. Le verdict sera prononcé le 18 mai. 

Commentaires

  1. amazigh dit :

    Vivement un tribunal international pour juger les voyous qui ont détruit le pays depuis 1962.Bientôt, il ne restera plus rien.C’est un crime contre le peuple algérien, c’est un vol à grande échelle de toutes les richesses du pays par les sergeants Garcia auto proclamés généraux et par les truands du DRS.

  2. NASRI Amar dit :

    Ses pénitions ce sont des avertissements pour celui qui veut manifesté ou protesté en Algérie.

  3. justice&verite dit :

    Une juste justice egal et au dessus de toutes les magouilles du regime sanguinaire mais par le peuple et pour le peuple n’existe pas en algerie donc le peuple algerien doit creer sa propre justice et justement juger ces juges et procureurs injustes.

    A chaque jugement, le peuple doit noter la date, l’heure, le lieu du jugement et les noms du juge et procureurs de cette rep… bananiere pour un vrai futur jugement par le peuple de ces juges, procureurs et leur famille.

    Au bon entendeur.

  4. bilellepolitique dit :

    هل في مثل هذه الحالات نقول عن الجزائر دولة الحق والقانون

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER