• Accueil
  • > Libre débat
  • > J’accuse les assassins d’Abane Ramdane, de nos frères Moudjahidine et aussi des anonymes

J’accuse les assassins d’Abane Ramdane, de nos frères Moudjahidine et aussi des anonymes

 

abaneramdane.gifBenotmane de Mostaganem pour « Algérie Politique »

Quand dans ses propos dignes, Madame Abane Ramdane, interrogée, avait dit: «Que signifie la mort de Abane Ramdane devant l’indépendance d’Algérie !». Elle avait raison dans un certain sens, et elle avait tort dans autre sens. Allah Yarhame son époux, nos vrais frères Moudjahidine, et les anonymes morts ou assassinés injustement.

A l’échelle de la grandeur de cette dame, et de sagesse, elle avait raison. A l’échelle de l’éternité, elle avait raison. A l’échelle de la grandeur de son époux et à la grandeur de tous ces valeureux Chouhada et Chahidate, elle avait raison. Mais, à l’échelle de la vraie histoire d’Algérie, elle n’avait pas raison. A l’échelle de la matrice de l’histoire de ce pays, elle n’a pas raison. A l’échelle de l’avenir de ce pays, elle n’a pas raison.

Car, la guerre était finie. Nos frères n’avaient pas à assassiner qui que ce soit. Tout le monde savait que l’indépendance était trop proche. Si Abane Ramdane et ses autres frères auraient été sacrifiés par leurs frères d’arme, dans des conditions particulières, pour l’indépendance de l’Algérie. On aurait dit que leur mort ne signifie rien devant l’indépendance d’Algérie. Mais ce n’était pas le cas de figure.

 

Avant 1962, il y avait eu des assassinats, et après 1962, il y avait des assassinats. Les assassins se trouvent parmi les membres la Clique du Maroc et la Clique de Tunisie. Ces visionnaires ont vite compris que l’indépendance approchait. Pour leurs propres intérêts, et asseoir leur pouvoir sur le pays, ils avaient commencé à assassiner tous les vrais Leaders, et en commençant évidemment par Abane Ramdane: le père de l’Etat algérien, et du Congrès de la Soummam. Certains témoins pointent du doigt le sabre de Boussouf dans l’assassinat d’Abane Ramdane. La justice ou l’histoire nous le dira, in’challah.

 

Comme on a pu le remarquer, la mort d’Abane Ramdane et des autres n’a pas été un sacrifice pour l’indépendance de l’Algérie. Elle a été l’œuvre calculée d’assassins sur leurs frères, et qui nous gouvernent aujourd’hui. J’implore Madame Abane Ramdame de me pardonner, et de m’excuser d’avoir apporté dans ces colonnes d’el Mouharem, mon petit point de vue, sur cette sale guerre d’Algérie, pleine de mensonges.

Après l’indépendance, notre génération apprenait l’histoire d’Algérie. Mais on a tous grandi, et on est capable de réfléchir. A la longue, on découvre que l’histoire que l’on apprenait à l’école est un conte de Harry Poter, bien confectionnée de fantaisies, de mensonges. Ce n’est pas la vraie Histoire d’Algérie. C’est l’Histoire des gens du gouvernement. Leur propre histoire. Cette histoire manipulée, déguisée, et travestie en leur laveur, pour s’arroger les honneurs d’appartenir à la soi-disant famille révolutionnaire. Les faits le démontrent. L’histoire va le démontrer. Déjà, cela commence. La réalité et la vie quotidienne de chaque famille algérienne le prouvent. Ces gens ne forment pas la famille révolutionnaire. Les gens qui formaient la vraie famille révolutionnaire ont été quasiment assassinés par ces visionnaires du pouvoir. C’est une famille d’assassins. La justice doit être faite et rendue.

 

Cette famille est l’ennemi des Moudjahidine dans le maquis, et est l’ennemi du peuple aujourd’hui. Comme un intervenant Baghadi l’avait bien décrit dans son commentaire: «L’Algérie a été violée à maintes reprises dans son histoire». Il avait raison. En voie de conséquence, nous invitons tous les gens à témoigner, et apporter leur contribution. Il y va de l’avenir du peuple algérien, et de la restitution de l’histoire de l’Algérie. Comme on dit, il faut rendre à César, ce qui appartient à césar, rendre à Dieu, ce qui appartient à Dieu, mais il faut aussi rendre à l’Algérie, ce qui appartient à l’Algérie : son Histoire.

 

Pour ce faire, un procès à la Nuremberg devrait être organisé, et la justice devrait être faite. Et tous ces assassins devraient être traduits en justice. Ce serait une bonne chose pour toute la nation. Jusqu’à maintenant, il n’y a que de la confiture. Avec ce procès, tout citoyen concerné peut faire valoir sa défense. Ainsi, l’Algérie va retrouver sa virginité, et le peuple peut aller de l’avant et construire ce beau pays, sans mensonges, sans régionalisme, sans haine, sans intégrisme aveugle. Chacun apportera sa petite pierre. Tout simplement, en faire une nation moderne et démocratique, et pluraliste. Vive la vérité et la justice

Commentaires

  1. amghar azzamni dit :

    Allez-y Messieurs les anciens Moudjahidines dites-nous tout, la vérité ne serait-ce pour apaiser votre conscience!Faites-le avant de dispoaraitre à tout jamais! Dieu ne pardonne jamais à ceux qui détiennent une vérité et continuent de la cacher!

  2. amghar azzamni dit :

    Le Colonel Youcef El Khatib a décidé de parler!Il de mande un débat télévisé!Il a dit que Abane Ramdane était l’homme du rassemblement pour la lutte anti colonialiste!Il a également soutenu que l’affaire de la Bleuite est une affaire qui reléve de la manipulation mené par le capitaine Léger de l’armée française!Il révéle que bon nombre d’éléments executés pendant le cours de cette affaire, furent des collaborateurs avérés de la France!
    Espérons, que le souhait de ce chef de la Wilaya 4 Historique soit entendu et pris en considération par les tenants du pouvoir!
    La balle en tout cas est dans leur camp!A eux de montrer une volonté d’en finir avec l’histoire de l’Algérie en état de huerre!

  3. dr. amina&amin dit :

    il y’a trops de laches mercenaires et criminels de guerre et de l’humanité

    http://www.anp.org/

    http://www.anp.org/hizb-Franca-index.htm

    ils payent tot ou tard

    Tendrement…

  4. Amghar Azzamni dit :

    J’ai peur! Vous avez peur ! Oui tout le monde a cette peur bleue d’affronter la vérité, de dire la vérité, de la déclarer ouvertement . Les représailles nous épient, nous surveillent de trés prés et nous tombent dessus!
    Oui, nous avons tous peur des représailles d’un régime qui, lui n’a peur de rien et ne recule devant rien!
    La seule peur qui fait tréssaillir le pouvoir est la peur de perdre tous ses priviléges au bénéfice de nous qui avons peur de parler ,de dire la vérité de crier nos desespoirs!
    L’état d’urgence,lui a libéré les peurs du régime;il se complait de la maniéré dont il fait peur aux citoyens apeurés de perdre leurs vies!
    Oui, la peur n’a pas de limites, mais l’espoir lui, a peur de s’en aller loin , trés loin sous d’autres cieux où le mot peur a disparu dde leur lexique!
    Nous avons peur, couchons-nous à platventre!Recouvrons-nous d’une gangue si épaisse que la bombe atomique que préparent les iraniens ne pourraient casser!

  5. Jimenfou dit :

    @ Amghar: Vous demandez aux anciens moudjahidines de parler sur quel sujet ?
    Nous aimerions bien entendre vos militants historiques !! Ils ont des choses à dire, non ? Un peu de courage ! Ils ne risquent rien!! Prenez exemple sur SADI !!

  6. amghar azzamni dit :

    Jimenfou, vous m’avez l’air de déblatérer, de dire ce qui vous passe par la tete sans prendre un temps de reflexion!
    A vous lire, vous etes quelqu’un qui ne cherche que la « bagarre » tant vos écrits stigmatisent tous azimuts!
    Si vous avez bien compris mon message, je n’ai fait qu’inviter les témoins de la guerre de libération à s’exprimer!Je n’ai nommé personne que je sache, non? Alors je ne comprends pas pourquoi vous m’interpelez en premier!Adressez-vous plutot aux témoins que moi je cherche à questionner! Point barre!!
    Salutations!

  7. Jimenfou dit :

    Loin de moi de chercher quoi que ce soit M.AMGHAR.Vos interventions m’ont amené à déduire que vous êtes parmi ceux qui pensent que l’écriture de l’histoire de la guerre de libération est « réservée ».
    (voir votre article : Un faux débat, on veut notyer le poisson dans l’eau). Je n’ai pas cité de noms.
    Fraternellement.

  8. ZdegRdeg dit :

     » Certains montrent du doigt le sabre de Boussouf dans l’assasinat de ABANE » Dites-vous!
    C’est lui l’assassin, il le reconnait!
    Il n y a pas lieu d’attendre l’histoire.
    L’histoire personne n’a le droit de l’écrire disent les faussaires!
    Tahia El Djazair malgré tout!

  9. wahrani eldjazairi dit :

    pour l´assassinat de abane en veut savoir la vérité et la raison pourquoi il a ete liquidé au maroc. toujours krim belkacem.boussouf.bentobel lakhdar. (les 3 B)il faut voir avec maitre mabrouk belhoucine qui detient depuis 54 ans le courrier le caire.rome.tunis.tetouane.et mehri abdelhamid qu´ila travailler sous les ordres de abane. c´il veulent dire la vérité les derniers survivants du cce.merci

  10. Omrane dit :

    Merci pour ce texte, cher Benotmane, pour commémorer la mort de nos vaillants chouhadas, entre autre Abane Ramdane. Tout le monde sait qu’Abane Ramdane n’a pas été assassiné par la France, mais il a été assassiné lâchement par ses propres frères, dans la région de l’Ouest, sur une invitation-piège pour se rendre à Oujda. Personne n’ose ouvrir sa bouche pour dire la Vérité Historique. Ils ont tous la bouche cousue par la peur ou la traitrise ou par opportunisme. Parmi tous ces Moudjahidines qui sont encore vivants, il doit y avoir des personnes qui connaissent la Vérité. Pourquoi ne parlent-t-ils pas, ces valeureux Moudjahidines encore vivants ? On a assassiné un Homme de la Nation Algérienne. Ensuite, on l’a réhabilité. Quelle hypocrisie ! Dites-nous la vérité, avant que vous n’en portiez avec vous le Secret et le mensonge ? Parmi les gens du GPRA , du CNRA, du MCG, et « la réunion des 10 colonels », il doit y avoir au moins une personne qui est au courant de cet assassinat affreux. Ou se cachent tous ces Moudjahidines ? On a l’impression, qu’après l’assassinat d’Abane, ces restants sont tous morts ou devenus muets. Notre génération, d’après l’indépendance, vous invite, en tant que frères aînés à parler et à délier vos langues cousues. Il ne faut avoir peur de personne, que du Bon Dieu, car on va tous retourner chez lui. La mort nous attend. C’est une question de temps, avec bonne ou mauvaise conscience. La Vérité n’est pas chez le peuple algérien, elle est chez vous.
    Vive la vérité et à bas le mensonge !

  11. chahib dit :

    vive l’algérie sans traitres et harquis

  12. damir dit :

    ne formulez jamais cette phrase d’anciens moudjahidine s’est plutôt ancien traitres, le mensonge et la& diffamation s’est leurs moeurs et le peuple algérien doit demander des compte car les commanditaires sont tjrs au pouvoir ou dans les cercles de la soit disante famille révolutionnaire

  13. Anonyme dit :

    les laches le clan oujda a leur tete bouteflika boussouf boumediene ben.tobbal dans leur vivant quel soit maudit a jamais

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER