Lettre ouverte à Ouyahia: « Retirez la licence d’exploitation à Orascom »

djezzy.jpgMaamar BOUDERSA pour « Algérie Politique »

La presse d’aujourd’hui, lundi 17 mai 2010, a rapporté les propos de deux ministres, Djoudi, ministre des finances et Bessalah, ministre de la poste et des technologies de l’information, selon lesquels le gouvernement algérien a décidé d’acheter tout le capital social de Djezzy, dont le montant n’est pas rapporté.

Si une telle décision venait à se concrétiser, le gouvernement aura offert à Djezzy un cadeau dont le montant doit être évalué avec précision. C’est quoi ce cadeau ? Pour le connaître, il suffit de consulter le bilan comptable de Djezzy et en particulier son passif et plus précisément la classe des dettes.

Si le gouvernement algérien achète le capital de Djezzy, Orascom n’aura plus à payer toutes ses dettes, à commencer par les dettes fiscales, les dettes envers Algérie Télecom pour les interconnections et autres services fournis, les dettes bancaires éventuelles envers les banques algériennes, les dettes sociales envers les caisses de sécurité sociale, les dettes envers ses fournisseurs, etc.…Il faudra connaître en détail toutes les dettes de Djezzy qui seront, après l’achat de son capital par le gouvernement, les dettes du gouvernement algérien. C’est par un trait de plume que le gouvernement, qui est créancier de Djezzy par l’intermédiaire du Trésor public, qui attend le payement des dettes fiscales de Djezzy, devient endetté.

Le cadeau offert par le gouvernement à Orascom est constitué  par le montant du stock de la dette de Djezzy. Il faut ajouter à ce montant, le montant du capital acheté et sa plus-value. Tel est le montant du cadeau qui sera offert par le gouvernement algérien à Orascom, via Djezzy.

Pour éviter ce vol déguisé, il y a une solution qui ne coûte rien, mais qui demande du courage et de la volonté politique. Cette solution consiste à retirer la licence d’exploitation de téléphonie mobile à Djezzy pour non respect du cahier des charges.

Avec le retrait de la licence d’exploitation, Djezzy entrera dans la phase de liquidation judicaire. Le gouvernement a toujours la possibilité de créer une autre société de téléphonie mobile. Mais offrir des milliards à Djezzy en achetant son capital, qui est une manœuvre comptable pour ne pas payer les dettes accumulées, c’est une preuve supplémentaire que ce gouvernement est au service des intérêts d’Orascom.

Commentaires

  1. Amghar Azzamni dit :

    Encore une autre perfidie de nos dirigeants pour faire des cadeaux aux sociétés étrangéres qui activent et sucent notre pays!
    Pourquoi racheter Djezzy alors que cette derniére est en infraction vis à vis du fisc algérien! Faites payer Djezzy et prenez des options plus tard!

  2. p.i.2merde.dz.con dit :

    La seule question qui vaille le coup est la suivante: qui a ramené orascom?… en faisant une opération frauduleuse lors des ouvertures de plis pour favoriser les egyptiens. C’est le clan boutef bien entendu. La société espagnole de téléphonie a même menacé de porter plainte pour irrégularité caractérisée. Aujourd’hui, le vent à tourner et on veut les chasser pour des raisons de susceptibilité et d’égo. A l’actif de djezzy , une démocratisation du portable, car je me souviens toujours des mafieux qui géraient Mobilis de l’époque et qui distribuaient les puces contre une tchipa.

  3. NARMOTARD dit :

    Maamar BOUDERSA, je partage votre proposition, et d’y avoir attiré mon attention et celle d’autres patriotes algériens.

  4. ali gouti dit :

    YA QUA VOIR USINE NOUVELLE DE CIGARETTE
    ORASCOM DONT LE FRERE DE BOUTEF SAID EST ASSOCIE
    CETTE USINE SE TROUVE ENTRE BOUFARIK ET KOLEA
    DONC A POUR CA QUE LE CADEAU SERA FAIT A ORASCOM

  5. ai-je raison ? dit :

    Mais pour la enième fois : Le clan Boutef a d’énormes intérêts dans orascom ! ça a été dit et redit ici même, à maintes reprises, et on a l’impression que les gens prennent cela pour des ragots !!! Lorsqu’on comprend une bonne fois pour toute que Orascome c’est le clan Boutef… toutes les manigances deviennent alors très claires, et il n’y aura plus lieu de chercher midi à 14 heures….

  6. amghar azzamni dit :

    Grand bjr à toi MAmmar!J’espére que tu vas bien!Donnes-nous signe de vie de temps à autre!
    Salutations fraternelles!

  7. boudersa maamar dit :

    L’article 37 de la loi 2000-03 relative à la poste et aux télécommunications donne le droit et le pouvoir au gouvernement de retirer la licence d’exploitation en cas de non payement des impôts. La presse a rapporté que Djezzy n’a pas payé ses impôts et il a obtenu un rééchelonnement de ses dettes fiscales. Pourquoi le pouvoir n’a pas appliqué les dispositions de l’article 37. D’où le soupçon légitime de collusion d’intérêts entre Orascom et quelques barons du clan de Oujda. Mais il n’est jamais trop tard pour réparer la bétise. L’Algérie est une vache à traire pour tous les prédateurs du monde. Au nom de l’investissement arabe, on pille et on vole les richesses nationales. Les abonnés de Djezzy doivent s’organiser en syndicat autonome pour exiger le retrait de la licence sans dommage et sans risque. Les Algériens, abonnés de Djezzy doivent défendre leurs intérêts et ne plus être les victimes des voleurs.

  8. algerien dit :

    il faut pencer au nombre important qui travail chez djezzy avant de faire des bétises
    on aime l’algerie mais il faut aussi aimer l’algerien.
    qui donnera des garantie a 3500 employé

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER