5 000 milliardaires algériens depuis 90

khalifa.jpgLe président du MSP, Bouguerra Soltani a cité douze (12) zones de la corruption. Il s’agit du terrorisme qui cache la corruption, soulignant que depuis 90 jusqu’à aujourd’hui il y a «5 000 milliardaires algériens». En plus de ce fléau, il a évoqué la drogue, les marchés publics, les banques qui octroient des crédits sans garanties, la marginalisation ou la neutralisation  du Parlement. Sur ce point, il dira que le Parlement n’existe pas en Algérie. «Un Parlement qui attend que le gouvernement lui envoie des projets de loi, ce n’est pas un Parlement» et «les partis n’existent pas», a-t-il déclaré.

Commentaires

  1. Jimenfou dit :

    Venant d’un chef de parti, c’est à demander si l’Algerie existe !
    Gloire aux martyrs !!

  2. NARMOTARD dit :

    « Un Parlement qui attend que le Gouvernement lui envoie des projets de loi, ce n’est pas un Parlement » et « les partis n’existent pas », dites-vous, monsieur le président du MSP.

    - Alors, nous aimerions savoir pourquoi les députés sont-ils incapables de faire des propositions de loi, pouvez-vous nous l’expliquer ?

    - Votre présence dans un tel Gouvernement et dans un tel Parlement, ne plaide-t-elle pas en faveur d’une contradiction flagrante avec la rhétorique de votre prétendue indignation ?

    - Pourquoi ne révélez-vous pas les dispositions de lois ainsi que les différents attraits corrupteurs qui sont à l’origine de cette traitrise des parlementaires algériens quant à leur mission de représentants du peuple qui souffre sous le régime de la RADP ?

    - Est-il réaliste d’admettre qu’un tel Gouvernement et un tel Parlement dans lesquels vous siégez, soient en mesure d’introduire la nécessaire réforme de la philosophie politique, dans le sens du changement fondamental et constitutionnel, au sein de ces Institutions de la RADP ?

    - Si non, quel remède étiologique proposeriez-vous pour guérir ce mal au niveau de sa cause ?

    - Ou alors, savez-vous que la démission conserve toujours sa vertu auprès des vrais parlementaires ou commis de l’État dignes de ce nom ?

    J’ose espérer une réponse à chacune de ces questions. Merci.

  3. Mohand dit :

    « Restitution des avoirs détournés : comment venir en aide aux populations en cas de défaillance des Etats ? »
    Lundi 7 juin de 18h00 à 19h30
    Accueil à partir de 17h30
    Institut catholique de Paris (Salle B03)
    21 rue d’Assas, 75006 PARIS
    Participation gratuite, inscription obligatoire
    A la veille du Forum Global organisé à Paris par l’Initiative StAR (« Stolen Asset Recovery Initiative ») et le gouvernement suisse sur la restitution des avoirs détournés et le développement, Transparence International France et Sherpa organisent une conférence-débat afin de tirer des enseignements des initiatives de restitution engagées en France et en Suisse.

    Sous la forme d’une table ronde introduite et modérée par Daniel Lebègue, président de TI France , les intervenants exposeront les cadres légaux suisse et français de la restitution des avoirs ainsi que les difficultés rencontrées pour la mise en œuvre effective de ce principe central de la Convention des Nations Unies contre la corruption. Un représentant de StAR présentera par ailleurs les objectifs de ce programme commun à la Banque Mondiale et à l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime.

    Intervenants :
    -Présentation des enjeux, Maud Perdriel-Vaissière, Déléguée générale de l’assocation Sherpa
    -Quel rôle pour la société civile française ?, Chantal Cutajar, Professeur de Droit affilié à l’École de management de Strasbourg
    -Mise en œuvre du principe par la Suisse : les enseignements des cas Mobutu et Duvalier, Sandrine Giroud, Avocate, responsable du dossier « Confiscation des avoirs des criminels internationaux » au sein de l’ONG TRIAL
    -Présentation de StAR, Représentant de la Banque mondiale (intervenant à confirmer)

    Participation gratuite, inscription obligatoire. Vous trouverez ci-joint le bulletin d’inscription. Nous attirons votre attention sur le fait que le nombre de places est limité. Les inscriptions seront enregistrées puis confirmées par ordre de réception.

    N’hésitez pas à faire suivre cette invitation à toute personne intéressée !

    Transparence International France

    2bis rue de Villiers, 92 300 Levallois-Perret

    Tel/Fax : +33 (0)1 47 58 82 08

    E-mail : transparence@free.fr

    Site Internet : http://www.transparence-france.org

  4. ZdegRdeg dit :

    Nous voudrions savoir dans quelle zone est Soltani? A mon avis il est dans celles du terrorisme et les marchés publics. C’est un ministre d’état, il faut pas l’oublier !! On attend l’extradition de KHALIFA parce que toute la procédure d’enquête sera refaite!
    Salam âalik.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER