Exclusif: Lettre de Hocine Aït-Ahmed à Mohamed Boudiaf (Octobre 1964)

 

haa.bmp5.10.1964

Cher Mohamed,

Il y a (xxx) équivoque au sujet du CNDR et des conditions précipitées dans lesquelles le problème du regroupement a été abordé.

Nous avons été mis devant une série de faits accomplis. Nous avons été choqués par de nombreux comportements, mais nous nous sommes tus; avec l’espoir que les discussions engagées (et seulement engagées) éclairciraient tous les problèmes en suspens, au fur et mesure de notre combat.

J’apprends que tu es à Paris et que tu es mandaté par le CNDR pour entreprendre des activités publiques.

La Djemaâ du FFS n’a mandaté personne en dehors des ses structures.

Je fais des pieds et des mains pour contacter Hassani afin d’éclaircir la question dans son ensemble.

En attendant, je compte sur ta sagesse pour ne pas précipiter les choses et aider au contraire à régler les problèmes que pose le regroupement de l’opposition.

Tu es libre d’agir au nom du PRS (xxx) s’il t’a mandaté. Nous pensons même qu’à ce titre tu fais œuvre utile en expliquant à l’opinion comment tu conçois l’union. Le cartel doit tendre vers la fusion si (xxx) (xxx) et principes.

Pour l’heure, il faut détruite le régime des tortionnaires, et éviter ce qui peut faire son jeu.

Fraternellement. Hocine.   

N.B:  (xxx) remplacent les mots que je n’ai pas réussi à déchiffrer de la lettre manuscrite. 

Commentaires

  1. fayrouz dit :

    Le FFS et son évaluation.

    Le Front des forces socialistes prépare activement un événement qui s’annonce grandiose et mobilisateur, selon des sources généralement très bien inspirées. On croit comprendre aussi en relisant cette fois ci le dernier message du président du parti, M Hocine Ait Ahmed au conseil national tenu les 5&6 Mars, que ce rendez-vous n’a absolument rien de semblable aux Audits traditionnels et encore moins aux conventions thématiques organisés jusqu’à là par ce parti. Une véritable échographie semble être bien envisagée.
    Je voudrais m’arrêter pour tenter de comprendre le contexte qui aurait poussé les dirigeants du FFS à choisir ce timing, cette conjoncture. Car, il faut se le rappeler, l’appel à initiative engagé au lendemain du 4ème congrès du doyen de l’opposition algérienne, fut à mon avis, un couronnement d’une dynamique particulièrement militante et partisane. Ces appel fut pour le FFS, surtout, après la réussite du congrès, une finalité, au moment ou les Algériens espéraient que cela soit une amorce d’un moment inouï pour le réel changement. Depuis, que de déception et que de désillusion, en signalant, objectivité oblige, que l’inertie et l’inaction n’incomberaient pas forcément aux initiateurs, car qui dit appel à initiative, dit logiquement échos.
    C’est pour cette raison que je me suis infligé ce moment d’arrêt pour mieux voir. Le FFS ne tenterait il pas à travers cette imminente évaluation de créer l’électrochoc pour secouer les gens qui hésitent et qui refusent toujours de comprendre que le changement s’arrache et qu’il faut donner du sien pour y parvenir ?
    Est –ce le tome deux de l’appel à initiative ?
    Est-ce l’aboutissement d’un travail de Fourmies qui voit le jour ?
    Est-ce une bouée de sauvetage à un peuple qui tente globalement de se sauver autrement ?
    Est –cette une volonté sincère à l’intérieur du parti de se ressourcer pour mieux se lotir en prévision des futures échéances ?
    Difficile, trop difficile même de comprendre et encore moins d’être optimiste. Le régime Algérien semble avoir entamé cette évaluation clanique avant les autres. Hélas, il aura toujours plusieurs semelles d’avance sur toutes formes d’embûches qu’on lui souhaite placer ! Churchill disait à son propos : l’histoire me sera clémente car je songe l’écrire.
    Le FFS aura le mérite habituel qu’on lui reconnait sans ambages, car il demeure le seul parti qui tente de changer pour mieux aborder le changement !

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER