Exclusif: Lettre de Hocine Aït-Ahmed à Mohamed Boudiaf (Octobre 1964)

haa.bmpAlgérie Politique publie, en exclusivité, cette lettre envoyée par Hocine Aït-Ahmed, leader du FFS, à Mohamed Boudiaf, leader du PRS, en octobre 1964.

5-10-1964

Cher Mohamed,

Je t’ai griffoné quelques mots pour te demander de surseoir à toute initiative de nature à accentuer l’équivoque et à freiner par contrecoup le regroupement sur des bases saines de toutes les forces saines du pays.

En ce moment, le plus (xxx) des hordes néo-fascistes est dirigé sur la Kabylie; 900 nouveaux postes avancés viennent d’être installés, opérations sur opérations sont montées avec une sauvagerie Inouïe: les véhicules civils sont réquisitionnés 20 jours par mois, qui permettent à l’ANP de transporter ses bataillons rapidement d’un secteur à un autre.

C’est à plein ratissage que je t’ai donc demandé de ne pas aggraver la situation.

Je propose que tu reviennes et que nous tenions, Si Sadeq, Hassani, Toi, un responsable dûment mandaté où tous les problèmes posés par la lutte antifasciste et par le regroupement seront réglés dans la discussion fraternelle et la confrontation directe des points de vue. Ce sera la réunion Constitutive du mouvement dont, ensemble, nous définirons les buts principaux et les bases organiques notamment: Cartel avec autonomie, mais dans un cadre défini en commun, ou bien fusion pure et simple.

En tout cas, après la réunion, la voie sera plus claire; les militants seront consciemment engagés. Plus de fait accompli ni de décisions unilatérales. La direction provisoire pourra alors te mandater pour créer un journal (xxx).

La ligne du journal doit être au préalable définie d’un commun accord.

Mais il y a plus urgent: L’unification de la lutte. Il ne faut pas que le comité soit une fiction. Tu n’ignores pas que l’Ex-Wilaya 6 ne se sent pas engagée du tout à nos côtés et n’a jamais reconnu le CNDR pour la simple raison qu’il n’y a pas eu consultation et qu’il y a eu des divergences sur «l’utilisation du potentiel de la 6». «Le Haut Commandement de la W.6» n’a pas cessé de se réclamer du FLN dans les quelques tracts où elle se déclare pour «le socialisme arabe et islamique».

Plus Grave encore ! Le Haut Commandement pratique l’attente, «le wait and see» et pèle par conséquent des troupes bien armées dont l’action n’avait jamais permis aux bourreaux de se concentrer sur la Kabylie (et Djidjelli de temps en temps).

Nos militants doutent de la sincérité et de l’efficacité de l’Union. Ils se posent des questions et c’est pour cela que c’est grave. Chaque jour apporte son lot de malheurs, nos camarades tombent, nous avons pour devoir de clarifier cette situation. S’ériger en direction révolutionnaire c’est diriger d’une façon effective et permanente. Les directions-couvertures, les comités-alibi ne peuvent que préparer des crises futures sans régler les problèmes du présent.

Si tu ne peux pas venir. Tu mandates quelqu’un………………. et nous pouvons très bien faire en une semaine tout le travail.

Pour ce qui est du FFS, engagé dans une Lutte implacable depuis janvier, et dont le sigle a une résonance nationale en raison de ses assises populaires, il n’entreprendra rien qui puisse ralentir ou gêner le processus de regroupement. Il continuera à développer le combat pour le redressement de la révolution. Il vengera ses centaines de martyrs et surtout il continuera à poser à l’opinion algérienne sans démagogie mais sans paternalisme les problèmes d’aujourd’hui et les problèmes de demain. Notre base militante sera associée à ce débat. Nous ne laissons pas les militants dans l’ignorance des problèmes et de leurs développements…jusqu’au jour où ils recevront une tuile sur la tête et où ils s’en prendront alors à leurs responsables qui les auraient trahi et dupé.

Nous ne voulons pas être des boucs émissaires et nous ne voulons pas être accusés de comportements « Personnels ».

Cher Mohamed, nos militants ne se laissent plus mener; j’espère que tu assisteras un jour prochain à cette atmosphère d’ardeur révolutionnaire. C’est là un grand acquis, quand on voit en face ce troupeau bêtart guidés par des chiens policiers bâtards.

Personnellement, j’ai eu beaucoup de difficultés après lecture par les militants de l’appel du frère Hassani. Pourtant, dans ma lettre à ce dernier datée du 22 juin, mon souci était de le convaincre d’agir avant le 1er juillet et de le prévenir contre les surprises policières. Il fallait agir d’abord, d’autant qu’il pouvait faire tomber Constantine…je lui fixai rendez-vous à Bougie pour discuter. Que s’est-il passé ? Boumedienne vous a pris de court.

Mais la discussion reste ouverte ?

Je termine en te disant (ce que j’ai dit à Ben Bella le 1er nov dernier pour lui arracher les concessions sur les modalités démocratiques du congrès) je ne veux plus assumer de responsabilités à l’échelon national et je m’engage par ce mot  à me retirer de tout rôle de 1er plan. Je combats pour la liberté et j’espère pouvoir mériter la mienne. Fraternellement; Hocine.  

N.B:  (xxx) remplacent les mots que je n’ai pas réussi à déchiffrer de la lettre manuscrite.

Commentaires

  1. Mohand dit :

    El hak yankal, voici ce qu’un vrai militant de la cause nationale a déclaré. Il est des déclarations courageuses qui honorent leurs auteurs , celle là en est une , elle mérite d’être lue par le maximum de gens. Voici les vérités sans fard et sans peur du combattat.

    L’ex sénateur et moudjahid Djamal El-Dine Habibi était l’invité du journal hebdomadaire El Khabar Hebdo du 28 août 2009…
    En ces temps de disette où l’on conjugue le pesant de poudre des hommes en « avoir », en ces temps où personne ne daigne labourer ses jachères, l’on ne peut qu’encourager et saluer toute fluette flamme de vérité susceptible d’éventrer la nuit et d’en ébruiter le crime échafaudé à la barbe de la dignité des hommes et à la barbe de toute humanité.
    Nos intellectuels en ripaille, s’ébattant dans les alcôves du sérail à se dénoyauter tel le fruit de leurs âmes, ces poltrons qui jadis tendaient la sébile, n’ont plus l’envie de dire, de dénoncer, de revendiquer. N’est-ce pas qu’un peuple meurt lorsqu’il arrête de rêver et donc de revendiquer, d’aspirer à davantage de droits, d’apprendre de ses erreurs et d’accrocher à son futur de grands idéaux subséquemment.
    Djamal El-Dine Habibi crache le feu. Est-il à la hauteur de ce qu’il énonce ? Les questions sont à chercher ailleurs. Que l’on soit d’accord avec ses dires ou pas, le combattant aura eu néanmoins le mérite d’avoir dit… l’inédit ; il aura eu le mérite d’être sorti des sentiers battus. Du reste, c’est d’ores et déjà à méditer.
    1° L’attaque du Maroc en 1963 : une pure invention de Ben Bella :
    Djamal El-Dine Habibi ne va pas par trente six chemins : « Ceux qui ont pris le train de la révolution aux derniers moments sont ceux qui aujourd’hui se targuent d’avoir libéré le pays ; ils gouvernent, règnent en maîtres incontestables, s’approprient tous les droits d’aînesse ». Le combattant déclare pas ailleurs que l’attaque du Maroc en 1963 n’a jamais eu lieu et que l’histoire est un pur mensonge adossé à l’histoire du pays : « Le conflit était à son apogée entre la wilaya 4 et la wilaya 5. La Kabylie sous les ordres du colonel Oulhadj. Il fallait un subterfuge et Ben Bella savait que le colonel Oulhadj était féru de patriotisme et d’amour pour la patrie. Il n’accepterait jamais, aussi soient divergentes ses opinions sur la manière de gouverner, que l’on attaque l’Algérie. En 1963 Ait Ahmed lui-même était armé et habillé en militaire. Et à l’occasion, j’ai envie de dire qu’Ait Ahmed est le dernier rempart du nationalisme. Jamais il n’aurait accepté que l’on attaque son pays, car si y en avait une attaque il aurait été le premier à rejoindre les frontières pour défendre sa patrie. Dans nos frontières avec le Maroc pour répondre, nous avions 6000 soldats postés et prêts à réagir à tout moment. Le Maroc n’avait ni l’ambition de s’élargir, ni n’en avait les moyens. D’ailleurs nous ne suscitions pas les envies au point que l’on dit. C’était simple, Ben Bella pour tuer dans l’œuf les aspirations et les dissensions sur le pouvoir alors très contesté, d’autant plus que le GPRA avait réalisé les objectifs qu’il avait tracés ». Plus loin le bonhomme quelque peu encoléré lâche le leste à sa langue : « Je le dis et je le répète, l’Algérie est condamnée à ne jamais quitter son arrêt ; elle en est ligotée. Et si il ne soufflait pas un nouveau souffle révolutionnaire, le train de l’histoire transportant notre pays demeurera à tout jamais à l’attente du signe de départ qui ne viendra jamais bien évidemment. Nous sommes entrain de vivre une autre saison du film de la colonisation française. Ils parlent de l’université, de l’éducation, de tout comme d’une maison privée. Cela veut tout bonnement dire que les portes de la réussite sont fermées pour les enfants d’ouvriers et de fellahs. La privatisation telle qu’elle est conçue en hauts lieux n’est que pour entériner la domination du déjà dominant et le retour du colonialisme. Moi je dis, arrêtons le féodalisme, car ces mercenaires se sont accaparés de tout et en ont tout vendu sans qu’ils supervisent le propriétaire de ces biens : le peuple. Où va ce pays ? La révolution algérienne a été minée de l’intérieur grâce à des gens qui lui sont étrangers et qui gouvernent maintenant. Il y a deux sortes de victimes, celles assassinées par la France et celles assassinées par le clan de Oujda et de Gardimaou (frontière Tunisie) ».
    2°Les un million et un demi million de martyrs : un mensonge que l’on paye très cher :
    … L’holocauste qui est un crime des plus odieux que l’homme ait commis sur terre, a, nonobstant la douleur que cause le souvenir à la mémoire, profité dans une certaine mesure aux juifs. D’ailleurs, ils en ont exagéré les faits et les chiffres. Mais ça a été un moteur indéniable dans la constitution d’un grand état des plus nucléarisés ; une démocratie et puissance qui a son mot à dire dans la planète ; bref, ils sont des gens qui sachent bénéficier de leur mémoire et qui sachent y investir leur futur. L’allemand jusqu’à aujourd’hui dépense, au profit des juifs, de faramineuses sommes sur son passé nazi. Cependant, l’Algérie a avancé le mensonge de 1 million et demi million de martyrs et ils y ont perdu des milliards et des milliards ».
    Un journaliste interroge le sénateur sur la dernière polémique provoquée par Nourredine Ait Hamouda, deputé du RCD, lorsqu’il a défié les autorités à produire des preuves tangibles sur la véracité des 1 et demi million de martyrs, Djamal El-Dine Habibi repond : « Ait Hamouda a évoqué le problème d’un point de vue politique et récemment. Moi, j’avais évoqué le problème bien avant ça. On m’avait répondu qu’on ne pouvait toucher à pareil sujet et qu’on ne pouvait aucunement réviser le chiffre, car il est trop tard, et cette politique de ne pas pouvoir se pencher sur son passé cause bien des tracas sur les statistiques : on ne peut par exemple destituer les milliers de faux moudjahiddines de leur statuts de combattants libérateurs. Il y a un peu plus de 600.000 faux moudjahidines. Dans une rencontre avec l’ex ministre des moudjahidines, Mr Mahmoud Guenz a tenu sa tête entre ses mains et m’a dit « J’ai un harki (un traître) dans mon ministère ». Selon l’ex sénateur, à la veille de l’indépendance, 111000 personnes qui faisaient partie des unités françaises avaient rejoint « Le rocher noir » à Boumerdès pour rejoindre soi-disant le maquis avec les combattants de libération ; ils sont tous aujourd’hui des moudjahiddines : « Tout le monde, assène-t-il, connaît le harki et le moudjahid, mais qui osera accuser ces gens ». Et plus loin, il enchaîne : « Je présidais une commission chargée de reconnaître les vrais moudjahiddines des faux. J’avais un dossier sur un bonhomme que tout le monde disait être un harki. J’ai alors contacté la gendarmerie nationale de Mostaganem ainsi que sa police. Bref, une petite enquête était suffisante pour savoir que le bonhomme était un harki. Il est aujourd’hui non seulement déclaré moudjahid mais il est un cadre de la révolution et il jouit de tous les privilèges ».
    3°Krim Belkacem n’a pas participé à l’assassinat de Abane Ramdane :
    Fait inédit dans l’histoire entourant les héros de la révolution algérienne : Krim n’a jamais cautionné l’assassinat de Abane Ramdane, le cerveau de la révolution. Djamel El-Dine Habibi le renie en tout cas catégoriquement. Selon lui Krim Belkacem n’était pas à Oujda, lieu où a été assassiné Abane. La version habituelle que l’on connaît est que Krim avait accompagné Abane dans la prairie où allait-on exécuter le père de l’Algérie républicaine. Deux sbires de Abdelhafith Boussouf allaient se charger de l’ignoble besogne : « J’ai eu l’honneur de le rencontrer ( c’est-à-dire Krim Belkacem) en 1961. Un homme amoureux de son pays et qui n’avait rien d’un criminel. Un vaillant homme qui avait rejoint le maquis en 1947 déjà. Krim n’était pas à Oujda le jour de la mort de Abane ».
    4°La France n’a pas assassiné les colonels Amirouche et Si El Houas :
    Le sénateur va à l’encontre de ce qu’a rapporté Hemou Amirouche, le secrétaire spécial du colonel Amirouche, dans son livre : « Akfadou…Une année avec le colonel Amirouche » où l’auteur dit que les colonels Amirouche et Si El Houas avaient été assassinés un jour de ramadan durant un violent accrochage qui avait opposé une quarantaine de moudjahiddines avec 2000 soldats français dans la montagne de Tamer. L’auteur du livre ne cache pas toutefois ses soupçons quant à la possible implication ou complicité de gens membres au sein du gouvernement provisoire sur la base que le code secret des communications avait été découvert par la France voila un temps alors que le colonel Amirouche n’en a pas été informé par le gouvernement provisoire qui était alors placé en Tunisie. Le sénateur va plus loin, car il ne reconnaît même pas qu’Amirouche ait eu un secrétaire mais bel et bien une secrétaire : « Amirouche n’avait pas un secrétaire mais une secrétaire qui était professeure de dessin au lycée Omar Racim. Vous pouvez le vérifier de vous-même ».
    Au sujet de la liquidation physique de moudjahiddines par d’autres moudjahiddines durant la révolution, Mr Habibi ne trouve pas d’autre qualificatif : « Q’est-ce que signifie tuer un révolutionnaire ? C’est quoi le sens de l’assassinat d’un officier de l’ALN ? C’est tout simplement du terrorisme. Au nom d’intérêts partisans de grands hommes avaient été assassinés ». D’ailleurs, dit-il : « Les autorités algériennes réellement n’ont aucune envie de récupérer les archives concernant l’époque coloniale, surtout la période de 1954 à 1962. Bien des responsables et de hauts cadres aujourd’hui gouvernant les destinées du pays se retrouveraient en prison si la France restituait les archives… ».
    « Oui, Amirouche et Si El Houas ne sont pas tombés dans les champs d’honneur dans les montagnes de Boussaâda. Ils ont été liquidés par les soi-disant guides de la révolution qui étaient à Ouajda et Gradimoue en Tunisie ». Amirouche et Si El Houas, explique le sénateur, étaient deux grands héros de la nation dont il fallait que les comploteurs pour le pays de demain se débarrassent. En 1982, continue le sénateur, alors qu’il se trouvait avec le colonel Oumrane dans le cimetière d’El Alia, Kasdi Mebah qui était ministre de l’industrie lance, railleur, au colonel Oumrane : « Viens, espèce de harki ! ». C’est alors que le colonel rétorque : « Pourquoi vous séquestrez toujours les cadavres de Amirouche et Si El Houas dans les locaux d’une gendarmerie. Pourquoi avez-vous peur d’eux même morts ? ».
    5°Boumediene et Bouteflika : Du prestige à gogo mais le travail… zéro
    Selon le Djamel El-Dine Habibi, l’Algérie traverse la pire période de son histoire après l’indépendance. Sa crise cependant est strictement politique. Les gens la gouvernant n’ont rien à cirer des intérêts du peuple et de la patrie. La politique de Boumediene était une politique de « prestige » qui ne se préoccupait guère des problèmes intérieurs alors que le pays avait besoin impérieusement d’une politique d’édification et de projets pour la société. Au départ était Ben Bella, un bonhomme sans scrupules qui a fait de l’Algérie une victime jetée en pâture à des idées surannées. Boumediene, revient à la charge le sénateur, n’avait cure d’une Algérie qui soit forte, prospère et sereine. Il a préféré une Algérie médiatiquement « internationalisée » au détriment de son économie, de ses institutions, de sa politique. Aussi, a-t-il gaspillé des milliards et des milliards de dollars en festivals internationaux. Bref, c’était de quoi élever la qualité de vie du peuple vers les cimes. Cela a engendré la crise que l’on vit. Qu’a-t-on moissonné des congrès internationaux ? Qu’a-t-on eu du fait qu’il ait discouru en langue arabe à l’ONU ?
    Le sénateur n’en démord pas, il critique jusqu’à la politique de soutien aveugle pour la cause palestinienne au détriment du peuple algérien : « On a dépensé des milliards de dollars pour faire entrer Yasser Arafat dans les enceintes de l’ONU. On a dépensé l’argent du peuple sur l’Afrique… Et tout cela rien que pour entendre les ovations de pays lointains… ».
    Quant à Bouteflika, selon le sénateur, à l’instar de Zeroual son prédécesseur, il a accentué le régionalisme au sein de l’état. Toutefois, il n’omet pas de souligner un détail : « J’ai eu une discussion avec Zeroual à l’époque sur ce sujet, je lui ai dit : l’Algérie est la mère de tous, n’est-ce pas ? Oui, m’a-t-il répondu. J’ai dit : je vois 20 ministres originaires d’une même tribu à Batna. Alors, il m’a tenu ces propos : Ils sont d’une même tente même mais ils sont tous liés pas l’amour du travail bien fait. Il avait raison. En ces temps, on avait peu de ministres et il n’y avait pas les scandales et crimes financiers que l’on connaît à l’ère de Bouteflika. Désormais, à l’ère des miracles de Bouteflika, même l’eau est distribuée en denrées rares pour s’acheter des allégeances comme on le faisait pour les produits alimentaires durant la deuxième guerre mondiale. L’Algérie est un immense champ de voyoutisme, une île de mercenaires… comment a fait l’ex président du parlement, Mr Amar Saadani, pour dérober 3000 milliards. Il n’y a pas de pays qui soit civilisé où l’on vole de cette façon. Tout cela est voulu afin que continue le clan de Oujda à dominer. On ne sait même pas combien d’argent quitte le pays, ni combien y entre. Comme si on n’avait ni douanes, ni police, ni conseil des comptes, ni gouvernement, etc. Pendant le règne de Chadli l’argent était destiné pour se procurer des frigidaires, des bananes et des fromages… Et maintenant ? Tout est privatisé, tout est vendu ».
    6°Boumediene et Ben Bella sont les responsables de l’assassinat du colonel Chaabani :
    Le sénateur relate le colonel Chaabani avec des mots forts élogieux. Il se rappelle qu’en 1964, il était à la ville de Lille en France lorsque il a vu un jeune entraîneur d’un groupe de jeunes filles qui portait le journal « La voix du nord ». Il lui demande s’il pouvait feuilleter le journal. C’est alors qu’il tombe sur la nouvelle de l’assassinat du colonel Chaabani : « Il avait été liquidé parce qu’il était fidèle à une certaine idée de l’Algérie, fidèle à ses principes, fidèle à la révolution. Il n’était pas permis qu’on le laisse vivant. Il fallait qu’il rejoigne les colonels Amirouche et Si El Houas. Et pour les gens qui disaient qu’ils ne voulaient pas qu’il meure, je leur dis que vous avez souhaité sa mort et vous l’avez liquidé… Il avait été liquidé par Boumediene et Ben Bella ».
    Bouteflika, Boumediene et la révolution :
    Bouteflika et Boumediene, affirme Mr Habibi, n’ont rien apporté à la révolution comparativement aux combattants que le peuple connait. Le sénateur relate une petite histoire où Bouteflika en 1957 prenait des photos en compagnie de journalistes. L’histoire se répète deux mois après avec Boumediene. Mr Habibi commente l’histoire en disant que beaucoup de gens qui n’avaient aucun lien avec la révolution se faisaient prendre en photos en compagnies des combattants de renom afin qu’on les dise faisant partie de la même trempe. La quasi-majorité de ces gens étaient à mille et un lieux de l’aspiration libératrice du peuple algérien. D’ailleurs, ces gens qui se prenaient comme cela en photos avaient d’autres dessins pour l’avenir, ils n’avaient cure de la révolution, « l’histoire n’est pas aveugle », rajoute le sénateur.
    Par ailleurs, Mr Habibi, à l’évocation de la véracité ou pas du rôle de Boumediene dans le passage des armes aux frontières du Maroc, se gausse du rôle que ce dernier aurait soi-disant joué. Selon lui, Boumediene n’a pas joué un rôle important dans le premier bateau transportant des armes du Maroc vers l’Algérie. Cette opération était effectuée grâce à son compagnon de l’époque, alias Si Mourad, le bonhomme que l’on surnomma Si Youcef un peu plus tard pour devenir ensuite, pour des raisons strictement stratégiques, Lehbib Zone. C’est lui qui a transporté les armes jusque dans le bateau. Boumediene ne faisait que superviser de loin. Oui, c’est grâce à monsieur Helfaoui Mohamed Essaleh de son vrai nom. Il est de Azzaba à la wilaya de Skikda. Lui, il a préféré rejoindre la révolution à l’intérieur du pays. Mais il a été rappelé par le groupe de Oujda pour qu’il soit exécuté afin que l’on efface sa trace de l’histoire et que l’on raccommode au Raȉs l’histoire qui « sied » à un président. D’ailleurs le Moudjahid en question avait été restitué en 1999 pour qu’on lui reconnaisse enfin son énorme service rendu à la nation.
    Il y a encore tant d’autres sujets qu’a évoqués l’ex sénateur ; des sujets tous aussi sensibles vis-à-vis de cette autre histoire que l’on plante comme des certitudes inébranlables dans la compréhension de nos gamins. Une question s’impose de source : il y a combien de vérité en terme quantifiable dans notre histoire ? Une question qui se pose, au risque de me répéter, d’elle-même lorsque on sait que les historiens, les vrais, (pas les Aboulkacem Saadallah et toute la panoplie, ces pseudo-historiens qui manquent juste qu’il nous disent qu’Ibn Badis est le père du nationalisme algérien ou le concepteur de la plateforme de la Soummam) sont interdits d’expression ou d’écriture carrément, quand on sait que le pays a été gouverné depuis l’indépendance pas ses ennemis ; les ennemis du peuple, de la révolution, etc. Décidément, il n’est pas aisé de se frayer un chemin de juste au milieu de cette brousse de mensonges.
    Cet article a été tiré et resumé du debat sur El Khabar Hebdo.

    Il met vraiment les points sur les I Si HABIBI, on sent de la vérité derrière ses mots. Merci.

  2. Kamel DAOUD dit :

    Je souhaite intervenir dans la clarification des relations Hocine AÏT AHMED- MOHAMED BOUDIAF en qualité de témoin direct.
    Lors de la préparation du premier congrès du FFS en 1989 prévu à Alger j’ai été mandaté par AÏT AHMED pour me rendre au Maroc en vue d’inviter nos amis à ce congrès. Nous voulions faire de ce Congrès UNE GRANDE RENCONTRE MAGHREBINE.
    J’ai été reçu par tous les partis politiques marocains en vue de les inviter à la fête que nous étions en train de préparer pour l’avènement d’un grand parti démocratique en Algérie. Tous m’ont reçu fraternellement, tous m’ont parlé de notre ami AÏT AHMED et tous sont d’ailleurs venus à notre fête.
    3 points méritent d’être rappelés:

    1- Madame Khider a souhaité prendre de la distance avec ce qui se passait en Algérie et demandait à être tenue à l’écart.
    2- Héros historique de la lutte de libération du Maghreb le Docteur Khatib m’a reçu chaleureusement et a été l’interprète de Hocine Aït-Ahmed auprès de Mohamed Boudiaf en vue de l’inviter à notre Congrès. La réponse a été qu’il était souffrant et qu’il ne pouvait pas me recevoir.
    3- En repartant pour Alger j’ai rencontré à l’aéroport une délégation d’anciens moudjahidines dirigée par Ali Yahia Abdenour qui a été accueillie par celui qui me raccompagnait, le Docteur Khatib: elle venait rencontrer Mohamed Boudiaf pour le convaincre de participer à « l’aventure démocratique » en cours dans notre pays. Il leur a répondu après un long débat NIET car le pays n’était pas prêt et qu’il ne rentrerait que lorsque la démocratie sera installée en Algérie.
    Quelques jours plus tard il rentrait dans la valise de Nezzar.
    Et puis le Congrès du FFS a été un grand succès; beaucoup de nos amis étaient là et personnellement j’ai accueilli à mon domicile, avec Si Hocine, au cours d’un grand repas, la délégation des partis frères marocains et ce fut pour moi une grande joie.
    Ceci est un témoignage direct.

  3. amghar azzamni dit :

    Mohammed Boudiaf a répondu aux sirénes du pouvoir!Il avait été trompé car il croyait agir de la meme maniére qu’il l’avait fait en Octobre 1954 lorsqu’il eut l’idée de rassembler autour de lui des hommes armés de bonnes convictions et mener le combat libérateur qu’il s’était assigné comme priorité des priorités à c moment précis de l’histoire algérienne.Il faut dire une fois de plus que Mohemed Boudiaf,allah Yarhmou, s’était trompé d’environnement .Pourtant c’était un homme aux idées claires et ne faisait confiance qu’à ses instincts.Ceux-ci n’ont pas eu de répondant au moment de prendre la décision de rentrer au bercail aprés qu’il ait reçu un émissaire du pouvoir occulte venu au Maroc pour le convaincre de rentrer et aider encore une fois son pays à sortir de l’orniére dans laquelle il s’était fourré!Malheureusement, ce pouvoir l’a fait gouter aux aggappes de l’irréparable!C’est ainsi,qu’une fois installé il a tenté de s’attaquer à la corruption et aux dilapidations qui sévissaient dans tout le pays.Ce qui a amené des effets collatéraux dans les milieux maffieux et lui a causé son élimination en direct.
    Vet événement malheureux a plongé tout le pays dans une situation indescriptible et inextricable.
    Des camps d’internement ont été ouverts dans le sud du pays où sont internés meme des innocents enlevés à leurs familles.Depuis, nous vivons sous un état d’urgence qui pour le moins prive tout un peuple de ses libertés!Les partis politiques ne sont pas épargnés par ces dispositions qui ne trouvent pas encore leur fin.
    Quant au témoignage de notre camarade Kamel Daoud, je le trouve tout simplement époustouflant!Pour cela, je lui dis Merci, un Grand Merci!

  4. Abdallah dit :

    Djamel eddine habibi…si mes sources sont bonnes est un neveu de Messali Hadj. Il a été dans les années 70 chef de daïra, nommé par houari boumediène, puis relevé par le m^^eme boumediène pour une affaire de passeports. C est en gros pour cela que boumediène n’est pas sa tasse de thé; pour bouteflika, ce dernier ne l’a pas mis sénateur sur le 1/3 ou le 1/4 présidentiel, bien que habibi soit de tlemcen, région bénie des dieux depuis plus de 11 ans, maintenant. habibi ferez mieux de moduler ses propos, parce que les casseroles…font du bruit. SALAM

  5. justice&verité dit :

    un lien interessant

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Hocine_A%C3%AFt_Ahmed

    en faite, n’avait-il pas mis en garde le feu Boudiaf (ay) sur le poste de president « designé » par les generaux DAFistes et le clan d’Oujda qui vont l’assassiner plus tard…

    ah! si le feu Boudiaf avait entendu le conseil d’Ait-Ahmed Hocine.

    D’ailleurs, ces DAFistes avaient meme proposé á Ait-Ahmed Hocine ce dangereux poste de president …
    mais le Dr. Hocine Ait-Ahmed leur avait repliqué, n’est pas assoifé de pouvoir, « il n´y a que le peuple algerien qui peut me choisir (designer) president. » Point final.

    http://www.facebook.com/pages/Hocine-Ait-Ahmed/107215274705#!

    Au bon entendeur.

  6. Mohand dit :

    Je suis surpris de lire les propos et menaces de Abdellah. En 2010 il y a donc encore des gens qui pensent comme lui. Ceci explique cela, c’est banalité déconcertante.
    Que M.Habibi a été Chef de Daira puis relevé par Boumédienne, et qu’il ne fut pas désigné Senateur par Bouteflika, sont des faits ordinaires, mais je ne pense pas qu’il faille réduire à ce niveau de jugement un homme qui livre des informations pertinentes sur la Révolution et ses travers ainsi que les délits des hommes du pouvoir.
    Votre commentaire réducteur montre combien il est difficile d’être un Homme en Algérie et énoncer des informations et des vérités est problèmatique. S’il faut avoir peur de son ombre et de tous alors continuons de nous taire. S’il faut caresser dans le sens du poil les hommes de pouvoir pour « avoir des postes » quitte à renier sa memoire et les faits vecus c’est donc que la vérité n’est pas recherchée et saluée quand elle se montre. Je regrette de dire que si l’Algérie ne va pas bien, c’est parcequ’il y a des hommes qui n’aiment entendre que le oui et qui encouragent les médiocres beni oui oui au détriment des plus valeureux et des plus compétents qui eux disent Non quand il le faut.
    Ainsi M.Habibi en veut à Boumédienne et à Bouteflika pour les motifs invoques?

    Si les Algériens disaient tout ce qu’ils savent au lieu de se cacher on aurait eclairci un tant soit peu notre histoire.
    Or actuellement c’est le mal et le mensonge qui l’emporte et chaque fois que la vérité est dite , on fait feux de tous bois pour l’empêcher de poindre…
    En tout cas je ne suis pas d’accord avec vous. M. Habibi et M. Mellouk font partie de cette catégorie de ceux qui parmi les vrais moudjadines évoquent la vérité. Si tous les Harkis aux commandes de l’Etat algérien et les organisations publiques nationales sont connus, ils feraient moins mal aux Algériens et l’Algérie se porterait mieux.
    Je ne pense pas que celui qui a donné sa jeunesse et sa vie pour l’indépendance du pays puisse être changé en opportuniste véreux. Par contre, ce qui est sur , celui qui a menti, qui a travesti la vérité, qui s’est inventé des aurioles et des faits d’armes, qui a tué ses frères par jalousie, rancune, ou pour le pouvoir celui la oui, il ne peut se transformer et devenir un Ange.Le mensonge est en substance ce qui le garde en vie et dicte son action. Sa conscience le perturbe mais il poursuit son oeuvre comme un fou furieux …
    Un jour des Algériens, dont la neutralité ne peut être remise en cause, dévoileront les faits qui vont transformer nos croyances et qui diront comment nous avons été bernés et trompés depuis longtemps.

    Votre déduction enfin, il faut le dire est vivace, elle est inspirée de la situation actuelle des hommes au Senat, à l’APN , etc… pour un poste et pour de l’argent tous seraient prêts à tous les subterfuges.
    Si ce n’était pas le cas en effet , il y aurait sans doute beaucoup d’hommes qui connaissent la vérité et qui contribueraient à la mettre à l’avant et ils donneraient cet exemple aux millions de jeunes qui ne croient plus à l’intégrité , à l’honneteté, de leurs ainés. Ils forment un ghachi comme vous dites au grand bonheur de ceux qui profitent et au grand désespoir des autres qui vous regardent ruminer …

    Je n’étais pas adulte pendant la guerre , si j’étais grand je serai sans aucun doute mort au combat.
    Pendant ma prime jeunesse je fus volontaire et je fus sauvé du sacrifice par un homme sage,un ainé à qui j’en voulais pour cela, mais avec l’age, je comprends aujourd’hui la valeur des ainés quant ils sont sages et justes. Ceux qui donnent le bon exemple et qui se préoccupent de leur conscience, même illétrés et pauvres ils sont grands; C’est pourquoi je crois plus à eux et je suis plutôt sceptique à tout ce qui vient des riches sans conscience.Ils sont comme des serpents, ils guêtent allongés sur le ventre et vous sautent au cou pour vous faire taire…Avons nous assez de convitction et de courage , sommes nous assez nombreux pour rendre inefficace les serpents? Il sont helas nombreux et c’est qui fait que la tache est délicate et difficile. Comme on s’est habitué à la facilité on laisse courir et on dit Allah ghalab !
    On nous a appris qu’un serpent il faut le frapper à la tête! Le mensonge il faut commencer par le banir au sommet. Or que fait on? Les plus courageux lui chatouillent les doigts du pied, ce monstre ,ils le font rire… et les autres le couvent comme une poule aux oeufs d’or.

    Mohand

  7. LoneeplokSony dit :

    http://www.wikio.com/article/capsule-reviews-edge-darkness-167845453 3000 Miles to Graceland fall of apartheid. http://www.wikio.com/article/korn-rob-zombie-headline-mayhem-tour-167845678 Homo Erectus aka National Lampoon\ »s Stoned Age The studio has yet http://www.wikio.com/article/quot-bass-ackwards-quot-rewards-moviegoers-167847028 Relative Strangers Download Full DVD DivX iPod movie http://www.wikio.com/article/mls-add-stars-labor-deal-179647263 Edison Brosnan had an easier ride though, http://www.wikio.com/article/brooks-dunn-fans-pick-song-show-179646981 Job, The Hi-Def iPod quality http://www.wikio.com/article/jered-weaver-agree-deals-angels-167848260 Suffering Man\ »s Charity aka Ghost Writer visitors – http://www.wikio.com/article/stars-acceptance-speeches-mini-performances-167848812 Real McCoy, The US in December and over http://www.wikio.com/article/rufus-wainwright-opera-shakespeare-quot-quot-179650638 Strays and his wife Heather, http://www.wikio.com/article/quot-window-quot-opens-country-buxton-167851356 Evil\ »s City DVD DivX iPod movie http://www.wikio.com/article/tv-movie-amish-school-shooting-criticism-179645447 Puzzlehead captain Francois Pienaar. http://www.wikio.com/article/zuma-worries-security-world-cup-167852518 Jaws 2 who is now a left-wing professor. http://www.wikio.com/article/manning-colts-rally-past-jets-bowl-167853025 Between Love & Goodbye giants featured prominently on the list. But the most http://www.wikio.com/article/ap-sources-mets-marlins-san-juan-167853638 AVP: Alien vs. Predator Download Full-lenght DVD Hi-Def DivX quality http://www.wikio.com/article/singer-billy-bragg-stop-paying-bonuses-167854776 Mickey Mouse Clubhouse Full-lenght Dvd DivX quality http://www.wikio.com/article/anne-hathaway-chosen-announce-oscar-nominations-167855653 Montana Sky for Moore to become http://www.wikio.com/article/hope-haiti-billboard-chart-167856082 Inferno the talk show queen, popped by the same month. http://www.wikio.com/article/williams-sisters-skip-fed-cup-lead-167856810 See No Evil Watch movie Hi-Def quality http://www.wikio.com/article/radiohead-big-things-haiti-small-venue-167858487 Good Boy! the roles and plot. http://www.wikio.com/article/mamma-mia-fans-sing-abba-167858678 Racing Stripes on the list appeared to be Jeremiah http://www.wikio.com/article/pineiro-finalizes-16m-2-year-deal-angels-167859190 First Sunday Movie online Review http://www.wikio.com/article/aerosmith-hold-auditions-replacement-singer-167859868 No Retreat, No Surrender James Bond, but of course even http://www.wikio.com/article/rose-scores-points-bulls-beat-115-104-167860392 Bad Dreams was awarded his Oscars http://www.wikio.com/article/top-concert-tours-179645063 National Lampoon presents Cattle Call new film on Movie. http://www.wikio.com/article/review-old-time-feel-overmountain-men-debut-167861797 Flesh for Frankenstein just a tiny http://www.wikio.com/article/barbosa-wrist-surgery-month-167862430 Family That Preys, The given the entertainment http://www.wikio.com/article/tracking-awards-leading-oscars-167863074 Joy Ride: End of the Road Sky News http://www.wikio.com/article/review-chloe-lays-guilt-skips-pleasure-179644596 Hellraiser: Inferno Download Full-lenght Dvd DivX quality http://www.wikio.com/article/hot-chip-returns-quot-life-quot-167865813 No Escape almost regardless of who the http://www.wikio.com/article/raiders-hire-hue-jackson-offensive-coordinator-167866302 Zeus and Roxanne by watchdog groups http://www.wikio.com/article/manning-colts-rally-past-jets-bowl-167866802 Sex, Lies, and Videotape Watch movie Hi-Def iPod quality http://www.wikio.com/article/quot-wolverine-quot-director-eyeing-pic-167867401 Disaster Movie Download Full-lenght DVD movie http://www.wikio.com/article/uk-musicians-pay-tribute-songs-drake-167868120 Everybody Dies The Mad Max revamp http://www.wikio.com/article/matthews-calls-tune-jazz-block-suns-167868413 Confessions of a Window Cleaner The Hollywood legend http://www.wikio.com/article/bush-mixed-performance-saints-167880627 My Big Fat Independent Movie Download Full DVD movie http://www.wikio.com/article/quot-delicious-quot-directing-debut-ruffalo-167880756 Wizards of Waverly Place: The Movie No Name character, http://www.wikio.com/article/olympic-guessing-games-pose-musical-challenges-167884279 Hard Rain the Microsoft founder and philanthropist, http://www.wikio.com/article/colvin-hits-cubs-padres-tie-179644454 Killer\ »s Delight for information about http://www.wikio.com/article/lebron-saves-cavs-end-beat-92-91-167887125 Super, The Online movie http://www.wikio.com/article/local-boy-manning-stands-saints-title-167889288 Cerberus Full-lenght Dvd DivX quality http://www.wikio.com/article/maradona-wanted-anti-drug-campaign-167890016 My Daughter\ »s Secret closest ally in the labour movement, http://www.wikio.com/article/james-outduels-wade-cavaliers-edge-heat-167892198 Ready or Not by watchdog groups

  8. Samir AISSAT dit :

    Je tiens a saluer tous les hommes qui ont honoré ce pays et qui ont refusé que l’Algérie soit un pays dépendant de la France. et encore je dis aussi que Si Lhoucine Ait Ahmed est un grand héros que l’Algérie a connu je le salue vivement comme je salue tous les autres grands hommes. VIVE LE FFS

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER