• Accueil
  • > Non classé
  • > L’Algérie et le Conseil des droits de l’homme de l’ONU: mensonges et double discours

L’Algérie et le Conseil des droits de l’homme de l’ONU: mensonges et double discours

lesdroitsdelhomme.gifPar Algeria-Watch, 18 mai 2010

Le 1er mars 2010, le ministre des Affaires étrangères algérien, M. Mourad Medelci, s’est exprimé à Genève devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU, pour critiquer vivement les méthodes de travail de cette instance. Et à cette occasion, il a fait l’éloge des progrès prétendument réalisés par le gouvernement algérien en matière des droits humains depuis l’« Examen périodique universel » dont celui-ci avait fait l’objet devant le même Conseil le 14 avril 2008. Une démonstration exemplaire de la manière dont un État membre de l’ONU, responsable dans les années 1990 d’un des pires terrorismes d’État de la seconde moitié du xxe siècle – qui fit quelque 200 000 morts -, s’emploie depuis avec constance à vider de sa substance les fragiles instruments du droit international contre l’impunité des responsables de crimes contre l’humanité. Lire la suite www.algeria-watch.org

Commentaires

  1. ZdegRdeg dit :

    Il y a eu effectvement dit-on 200 000 morts. Ce sont des victimes du terrorisme auquelles il faut ajouter bien sûr des victimes dans les rangs des terroristes.
    En tout cas ce sont (presque) tous des algériens. Maintenant, on peut considérer cette période comme un mauvais souvenir. Regardons l’avenir!

  2. Taous dit :

    Cher El Mouhtarem,

    il faut savoir raison garder et éviter de se compromettre avec des ONG qui, sous couvert de défense des droits de l’homme, s’emploient à vouer aux gémonies des pays mues en cela par des motivations occultes.

    Et cet article en est l’exemple type. Il m’a choquée par sa partialité et son « révisionnisme ».

    Je veux bien entendre toutes les critiques possibles et imaginables sur l’Algérie, à parir du moment où elles sont fondées et documentées mais les assertions du genre : « un État membre de l’ONU, responsable dans les années 1990 d’un des pires terrorismes d’État de la seconde moitié du xxe siècle – qui fit quelque 200 000 morts –  » sont non seulement une insulte à notre intelligence mais aussi à ceux qui ont donné leurs vies pour que l’Algérie ne bascule pas dans le moyen age et l’obscurantisme.

    Et parmi ces 200 000 morts, il y a des intellectules morts pour leurs idées, des adolescentes qui refusaient le joug terroriste et qui voulaient vivre leur vie en notamment s’habiller comme elles l’entendaient, des artistes, des policiers, des soldats et bien d’autres encore…

    ET algeria-watch, rejoignant en cela nombre d’ONG occidentales hostiles à l’Algérie, met ces morts sur le compte de l’État algérien et absout sans vergogne les terroristes et les entités de triste mémoire telles l’AIS, le GIA et autres groupuscules de la mort.

    Non, ne nous aveuglons pas à ce point. Par respect pour le combat livré pour que vive l’Algérie républicaine, aussi imparfaite soit-elle, par respect pour les milliers de victimes du terrorisme, décédées ou mutilées à vie, par respect pour nos valeurs, rejetons ces procès d’intention indignes.

    J’aurais vraiment préféré que vous évitiez de vous fourvoir de la sorte, cher El Mouhtarem.

    je suis indignée par indigne révisionnisme de cette ONG, au demeurant connue pour son anti-algérianisme primaire.

  3. Houria dit :

    Decidement surfer sur la terrible souffrance du peuple algerien est un filon intarissable pou r de presumes humanistes qui ont legitime le meurtre d innocents, qui ont eleve des groupes de barbares sans culture et sans reperes en mouvement d opposition, qui se sont satisfait de la detruction de l infratrucure pedagogique, medicale et autre et qui continuent a entretenir une controverse sans nom et a alimenter un discours de vendeta visant a perpetuer le sentiment de la haine

    Ces messies feignent de comprendret que l ex yougoslavie, l Irak et l Algerie ont ete purement et simplements programmes dans un agenda qui depassent leurs cahiers de charge de ces Ong et tous leurs semblabes et qu en se pretant au logique de la subversion et la destabilisation, elles sont complices de crime et de tout ce qu elles denoncent vous realiserez que si l Algerie n a pas

    Desole, en Algerie et contrairement a ce qu elles avaient predit, la vie a ete plus forte que la mort, l amour plus fort que lq haine et que le sens patriotique des algeriennes et des algeriens a transcende les querelles de bas etages.

    Les discours de ces Ong sont inoperants dans la societe algerienne qui plutot cherche a avancer et a regarder vers l avenir et non pas comme vous le suggerez a pertetuer un artificiel antagonisme auquel vous croyez et qui le resultat de leur propre desinformation

  4. Larbi Amazigh dit :

    Je ne sais pas quelle intelligence Taous défend dans son message. L’intelligence service?
    Quant à « l’Anti-algérianisme primaire », il serait bon que notre délicieuse Taous, si nuancée, nous explique ce que pourrait être « l’anti-algérianisme secondaire » et pourquoi pas « tertiaire ». Je ne m’étendrais sur « les motivations occultes » tant cela évoque la prose pénible du nationalisme à deux dinars d’El Moudjahid de la glorieuse période des « complots ourdis »
    On reconnait sans peine une logomachie très formatée, mécanique et datée. Pour tout dire, le méta-langage d’une intelligence discutable.
    Ou donc la très perspicace Taous a t elle vue que cette terrifiante ONG absolvait le GIA ou quelque terroriste que ce soit?
    Sur le sujet atroce d’une guerre civile déclenchée par un coup d’état militaire, il serait utile d’apporter des éclairages précis sur des fais précis. Des massacres de villages entiers, de meurtres de masse, de coupables jamais identifiés ni jamais jugés…Quant à la « République » que ce régime revendique on est partagé entre le sourire et commisération. Si elle y croit, elle bien seule. Si elle n’y croit pas de qui se moque t elle?
    L’imprécation et l’injure remplace habituellement la rationalité argumentaire chez ceux qui défendent des causes douteuses.
    A moins que le message de l’ondoyante Taous n’ait d’autres objectifs que de provoquer des réactions et permettre à l’intelligence – qui nous gouverne avec une humanité et un talent que le monde nous envie – d’identifier les adresses Ip des internautes indignés par l’indignation de cette dame, certainement charmante par ailleurs.
    Ces relents d’éradication, aussi obscènes que peu crédibles, ressemblent étonnamment au discours des partisans de l’OAS qui défilaient à Cannes il y a deux jours.
    L’État dont se prévaut la vibrante Taous n’existe que dans ses phantasmes haineux. En revanche, le régime liberticide et obscurantiste du DRS républicain est une réalité que personne ne conteste, y compris parmi ses tenants.
    La défense des assassins, des tortionnaires et des pillards derrière des trémolos est le recours de ceux qui n’ont d’autre argument que l’écran de fumée et la mystification.

  5. justice&verité dit :

    -Les mamans des disparus pleurent toujours 24/24 leurs enfants et maris…
    -Les assassins de:
    intellectuels, du triangle de la mort, de la Kabylie, du sud, Kasdi, Boudiaf, Matoub et autres sont toujours libres et meme protegés par ce regime anti algerie…

    A chaque fois que les ONG (nationale et internationale) et l’opposition exigent des enquetes impartiales independantes et internationales sur les crimes humanitaires perpetrés en algerie le regime sanguinaire d’alger tremble et ferme l’Algerie comme proprieté privé.

    Mais nom de Dieu, tout est clair et net, pourquoi voulez-vous cacher la verité?

    Etat algerien porte une grande responsabilité sur tous ces crimes humanitaires contre le peuple algerien par ces DAFistes qui imposent un regime d’appartheid en algerie.

    Etat algerien a failli á tous ses engagements internationaux pour la protection du peuple algerien.

    Au bon entendeur.

  6. Dazzou Maahoum dit Fakou dit :

    Ce rapport a du faire mal pour susciter de telles réactions. Ces « réponses » préfabriquées digne du courrier des lecteurs d’El Moudjahid grande époque (celle des « complots ourdis » et de la citadelle assiégée »)sont tout simplement ridicules.
    Avec tout l’argent du DRS, pourquoi n’envoient ils pas en formation leurs plumitifs de service.
    L’inanité argumentaire de Mesdames Taous et Houria est proprement pitoyable.
    Encore un effort camarades tortionnaires nationalistes et voleurs patriotes!

  7. octobre88 dit :

    Mais chez ces monstres là, l’ etre humain, n ‘a pas droit de cité.Que ne feraientt elles pas ,Taous, Houria et bien d’ autres predateurs, qui se drapent, maladroitement, de valeurs universelles, pour deverser leur fiel fascisant .Leur langage les trahit, en realité elles ne font que defendre des privileges scandaleux et illicites.Tels des charognards deguisés en agneaux.Tout chez elles transpire le mensonge,l’ hypocrisie,la haine.je suis convaincu qu ‘elles ne possèdent pas d ‘ ame.ce doit etre des mutants ou des zombies.

  8. aboudouma dit :

    Ce regime ,maintenant cloué au pilori, s’est permi le luxe d’accuser le maroc d’atteintes graves aux droits de l’homme au « sahara occupé » !
    Alors que ce pays est sous la loupe de contrôle de presque toutes les organisations nationales et internationales specialisées !

    cynisme quand tu nous tiens!

  9. Hombre dit :

    D’abord, comprendre les droits de l’homme tels qu’ils sont enonces dans la Charte des Nations Unis et aussi dans la Charte de l’islam. voici deux sites, a nos internautes:
    2) Premier site (referant a l’islam)
    http://www.aidh.org/Biblio/Txt_Arabe/inst_cons-decla81_1.htm
    1) Deuxieme site (Nations Unis)
    http://www.un.org/fr/documents/udhr/

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER