Montréal: Sit-in devant le consulat d’Algérie

canada.bmpSECTION NORD AFRICA DE AMNESTY CANADA

Suite à l’appel au rassemblement devant le Consulat général d’Algérie à Montréal, lancé par la coordination Afrique du nord de la section canadienne francophone d’Amnistie internationale, plusieurs dizaines de personnes de différentes nationalités, des militants d’amnistie internationale, des citoyens algériens établis au Canada et plusieurs personnes anonymes ont répondu présents à cette initiative. Le but de rassemblement était d’exhorter les autorités algériennes de cesser toute forme de harcèlement à l’encontre de tous les défenseurs des droits humains, les syndicalistes et les journalistes en Algérie, afin qu’ils puissent mener leurs activités librement et sans entrave.

Lors du rassemblement, les organisateurs ont fait signer aux participants et les passants, une lettre qui sera adressée au président algérien Abdelaziz Bouteflika. L’objectif de la lettre, rappeler aux autorités algériennes, les engagements internationaux et régionaux de l’Algérie en termes de respect des principes de droits humains. Et lui rapporter les recommandations de comité des Droits de l’Homme de l’Organisation des Nations Unies adopté le 1er novembre 2007 à la lumière des critiques contenues dans le troisième rapport périodique sur l’Algérie.

Et qui stipule que : « L’Etat doit respecter et protéger les organisations de défense des droits humains, il doit assurer que toutes restrictions imposées aux droits de rassemblement pacifique et l’enregistrement des associations ainsi que la poursuite de leurs activités pacifiques soient levées». La lettre préconise entre autres, que l’Algérie respecte ses obligations internationales sous la convention internationales des droits civiques et politiques, et de respecter dans les pratiques politiques, la liberté des associations et assemblées établis par l’article 21 et 22 de la convention que l’Algérie fait partie des signataires.

Les manifestants ont levés à haute voix plusieurs slogans, parmi eux : Liberté, démocratie pourquoi pas en Algérie, arrêtez l’Etat d’urgence c’est ça l’urgence, arrêtez de censurer arrêtez de réprimer et on veut la vérité pas l’impunité.

A la fin du rassemblement qui a duré plus d’une heure, les manifestants se sont dispersés dans le calme, en se donnant rendez-vous pour d’autres actions similaires avec seul mot d’ordre, la détermination et la conviction que le gouvernement algérien finira par respecter dans la pratique, les principes de la déclaration universelle des Droits de l’Homme.

Commentaires

  1. Mohand Tahar MOHAMMEDI dit :

    Un grand Bravo a tous les militants et militantes de la democratie a travers le monde qui lutte sans cesse pour que notre pays soit moderne et démocratique.
    Et surtout un grand bravo a cet infatigable democrate en l’occurence mon ami AHMED.

  2. Anonyme dit :

    Pourquoi ne pas avoir commencer par le Maroc ou la tunisie ?

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER