Bouselham corrige Larbi « cervelle du bouc »

bouc1.jpgUn mois après avoir tenté d’ignorer le rôle de Hocine Aït-Ahmed à Bandoeng, Mohamed Larbi Demagh Latrous (cervelle du bouc) est revenu à la charge pour accorder, cette fois, le second rôle au chef de la délégation du FLN. En effet, hier, à l’occasion d’une journée commémorative organisée au Centre national des archives, «La cervelle du bouc» a affirmé, selon El Watan, que «c’est  M’hammed Yazid qui a accordé des interviews aux médias du monde et c’est de lui que les journaux français avaient parlé le lendemain ; il a eu un rôle central dans l’internationalisation de la cause algérienne.» Quant à Hocine Aït-Ahmed, écrit le journaliste d’El Watan, Demagh El Atrous lui accorde le second rôle.

«Or, les missions des deux délégués du FLN étaient claires: M’hammed Yazid était chargé de rencontrer les médias du monde pour les sensibiliser sur la désinformation de la France coloniale, pendant qu’Aït Ahmed se faisait recevoir en coulisses par les chefs d’Etat et de gouvernement et tentait s’assister aux travaux des commissions. Ce lobbying souterrain d’Aït Ahmed n’a pas capté l’attention de Demagh El Atrous», souligne El Watan.

Abdelkader Bouselham, ancien conseiller du président Bouteflika, prend le microphone et s’adresse à la salle: «Ne vous laissez pas abuser par des contrevérités historiques.» «A Bandoeng, il y a eu deux personnes: Hocine Aït-Ahmed d’abord et M’hammed Yazid !», tonne-t-il.

 

Commentaires

  1. amghar azzamni dit :

    Tant qu’il y aura des hommes comme BOUSELHAM, les contrevérités continueront d’etre combattues!
    Quel Courage, quel talent cet homme!
    Une nouveauté dans un pays comme le notre où le mensonge fait la grandeur des fossoyeurs des vérités!Aujourd’hui, la machine commence à se remettre sur rail!Un éveil des consciences en cours dans notre pays!
    Mais hélas, beaucoup reste encore à faire!

  2. justice&verite dit :

    des liens historiques surtout pour certains « atrous-settes et cie » qui tentent vainement de falsifier l’histoire cad ils veulent rediger leur prope histoire mais il y’a des LIONS que leur propre histoire parlent d’eux…

    http://www.wat.tv/video/hocine-ait-ahmed-1d65z_12yuo_.html

    http://www.evri.com/person/hocine-ait-ahmed-0x1f8ce

    http://search.mywebsearch.com/mywebsearch/GGmain.jhtml?searchfor=hocine+ait-ahmed&st=kwd&ptnrS=ZKxdm495YYSE&ptb=15AgzJ9HQy90O2yBtm2CHw&si=25751&ss=sub&gcht=&n=77cef2f4&tpr=sbb

    Au bon entendeur

  3. adel dit :

    minimiser Ait ahmed c’est renier l’hisoire. Qui a creé le chahut dans les couloirs de la conférence de Bandong ? qui a martelé le sol pour que les pays sachent qu’il y a des représentants de l’Algérie à cette conférence ? c’est un Historique le dernier historique vivant et que nul ne pourra faire oublier :Ait Ahmed pour l’histoire et la postérité ; et ce n’est pas la peine d’etre Kabyle pour l’assimiler il suffit d’etre un algerien féru d’histoire et de liberté pour comprendre qu’Ait ahmed hocine etait un héros au moment ou la majorité des responsables ne savait meme pas se chausser.

  4. ADEL dit :

    ait ahmed , c’est l’histoire c’est le commencement c’est le début c’est Bandong ; ce sont les couloirs de la première conférence , c’est Nehru qui disait laissez le parler c’est le chahut c’est la première revendication renier Ait ahmed c’est renier l’histoire

  5. Boualem dit :

    plutot dmagh weghyoule,à tous ces falsificateurs menteurs je dirai simplement que le peuple n’es pas dupe,et oser organiser des election libres, vous aurez une réponse clair et nette. j’emmerde tous ces malfrats au pouvoir

  6. Nessma dit :

    Que font-ils pour garder des noms aussi honteux. Une loi algérienne permet de changer noms et prénoms dont la signification porte atteinte à la dignité de la personne. Mon beau père maternel que Dieu ait son ame, s’appelait  »Hmar », il a reussi a changer son prénom en remplaçant le H par un A.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER