Ecole nationale vétérinaire: Les étudiants en grève illimitée

vet.jpgL’école supérieure nationale vétérinaire (ENSV) et son annexe, sise à Belfort dans la commune d’El-Harrach, est en ébullition depuis dimanche matin. Un mouvement de grève illimitée a été déclenché par les étudiants le jour du dernier examen. Le portail où de nombreuses affiches sont placardées est désormais fermé. Le droit d’accès est interdit au directeur et à tout le staff administratif ainsi qu’à tous les enseignants depuis dimanche dernier.

Seuls les étudiants exhibant leur carte et les agents de sécurité qui se relayent sont autorisés à rejoindre leur poste et à veiller à la sécurité de l’ESNV. Les étudiants étaient hier sur les lieux, les seuls maîtres et propriétaires du campus où, il fut un temps, tout leur était strictement interdit par le premier responsable.

 

Les grévistes y sont jour et nuit en dépit des pressions subies. “Nous avons lancé un mouvement pacifique mais l’administration de l’école tente de nous provoquer en incitant des étrangers au campus à nous agresser avec des armes blanches”, révèlent les étudiants en soulignant que l’un d’eux a même failli être blessé. Les raisons de la grève ? (…)

L’École vétérinaire est aux antipodes des autres universités où l’étudiant ne se sent pas étouffé et trouve une marge de liberté qui l’aide à faire face à la surcharge des programmes pédagogiques. Le régime est loin d’être souple et s’apparente à un régime militaire. “Nous n’avons le droit à aucun moyen de détente. Ni club sportif ou culturel ni droit d’accès à la bibliothèque encore moins à la salle d’informatique”, fulminent les étudiants. “Nous subissons un terrorisme psychologique du directeur”, assènent les grévistes. Et de révéler qu’“à l’ESNV, le futur vétérinaire n’a droit qu’à assister à des cours prodigués par des enseignants qui n’ont pas le niveau requis car les professeurs ont fui les lieux pour aller dans les instituts voisins. Nous étudions sous la pression, la hogra et le marchandage de notre avenir”.

À en croire les nombreux témoignages, les étudiants n’ont même pas le droit de se constituer en groupes pour discuter ou siroter une tasse de café dans la cour. “Nous sommes soit dans l’amphi soit dans la salle. Il n’ y a pas de troisième choix, sinon la porte.” Et à propos de cela, les grévistes reprochent à leur directeur la facilité avec laquelle il distribue les exclusions définitives de l’école. “Peut-on exclure un étudiant en 4e année pour une vitre brisée ?” s’interrogent-ils. “C’est la loi de l’omerta qui règne ici. Nous devons tout subir, et quand un étudiant ou même un enseignant ose rouspéter, il est exclu d’office.” En plus de la guerre psychologique, les étudiants font face à moult contraintes pédagogiques. Là aussi, le premier responsable dicte ses propres lois et non celles de la tutelle.  (…) (Liberté)

Commentaires

  1. Anonyme dit :

    je suis pour la greve

  2. enviste dit :

    après une semaine de grève…….rien aucun changement l’état na rien fait et na rien esséyé de faire!!!??????

    on veut un changement une amélioration de notre situation on demande pas le ciel!!!!!!

    tout le monde est contre nous !!!!????????

    ou lieu d’être avec les étudiants qui seront de future de ce pays on l’écrase comme un insecte et on ce demande pourquoi notre pays n’est pas aussi développé et on ce demande pourquoi tout le monde veut fuir ce pays…………
    on veut un changement dans notre école et on va pas ce taire….

    et on aimerait bien une aide des gens soi des anciens étudiants de l’école profs ou les travailleurs de l’administration il faut avoir le courage de dire oui pour le changement au lieu d’avoir peur………

    « Si tu dis, tu meurs, Si tu te tais, tu meurs, Alors dis et meurs! »Tahar Djaout

    faite gaf a vous après 10 ans c’est étudiants vont devenire des hommes et des femmes…

  3. etudiant PG dit :

    bonjour,
    je suis etudiant en post graduation a L’ENSV,personnelement je n’est jamais eu de probleme dans mon cursus, avant le directeur n’osait pas nous interdir de rester discuter en dehors des cours ou bien d’aller en salle d’informatique,mais ces trois dernieres annees j’ai vu que les choses avaient changes,les etudiants n’ont droit a aucune liberte ,tout leur ai interdit c’est a croire qu’ils sont consideres comme des enfants et non pas comme de jeunes adultes,certains enseigants qui font parti du staff administratifs usent de tout les moyens de pression pour devaloriser les etudiants,les menaces verbales sont de mise dans notre ecole,la pression psychologique que subissent les etudiants est enorme c’est a croire qu’on est dans une veritable prison.
    ces dernieres annees le volume horaire des cliniques a diminue,la formation des futurs docteur veterinaire en prendra un coup.
    tout cela et bien d’autres injustices sont notes au sein de notre chere ecole.
    nous somme de tout coeur avec vous on comprend vos motivations,les etudiants ne peuvent pas se concentrer dans leurs etudes si tout leur est interdis et si ils subissent des pressions psychologiques venant de toute part.
    on vous soutiens faut tenir le coup,vive la justice et la liberte d’expression.

  4. ensv1 dit :

    Vous voulez que les travailleurs soit avec vous alors que vous les prenez en otages???!!!!! tous ces soi disant problèmes dont vous parlez nous même nous les subissons mais ce n’est si dramatique que ca, cette histoire aurez pue être géré autrement et intelligemment, c’est votre droit de faire la grève et de réclamer mais de la à bloqué toute une institution je suis désolé ca c’est pas raisonnable et c’est antidémocratique.Vous auriez du comme première étape accepter le dialogue avec l’administration mais au lieu de cela vous vous entêté,
    J’ai vécue et j’ai participé à des grèves mais jamais de cette manière, je suis désolé de vous dire qu’il y a l’objectif et le moyen et vos moyens nous fonds du tord autant que travailleurs alors je vous dis que je suis contre cette grève les choses vont trop loin bêtement loin et je me demande qui en profitera.

  5. enviste dit :

    @ensv1

    qui vous dit que on a pas esséyé de dialogué!!!!!!!
    on a esséyé de discuté avec le directeur et il a tjr refusé tout ………
    on est des étudiants loin d etre des criminels!!!!
    remarque: on a intérdit l antré des profs et de tout les travailleurs jusqu’a ce que l enquete soi faite comme ça en va vous prové que notre bien aimé le directeur n ‘été pa un gentille homme et il a fait bcp de bétiz et que le justice soi faite
    et pour les gens qui disent on les sabots ou je sé pa koi c’tout a fait car les premier qui vont profité de notre grève ces bien les travailleurs car nous les étudnats malgré tout on a cursus de 5 ans

  6. enviste dit :

    @ensv1

    on a pas besoin on fait bien les choses sans l aide de personne et dsl pou les gens qui tiré profit du directeurs parceque c’ fini le directeur byebye

  7. amina dit :

    je pense qil fo essaie de reflechir je voi qon est tres nombreu cest pour sa qon fai pa bocu e cliniq et qan je voi tous les absent qil ya je voi pas porqoi on se plain,
    vou dit qon a essaie de discuter avce le directeur.moi qan jai un problem je vois pas le directeur on a une presidente de cp ,elle me regle mes peoblem,peut etre z’har mais moi je mens pas ,je nai jamai eu de problem avec le staff,je vien a lecole pour travaille ni pour mamuser ni poue etre copine avec les profs sa minteresse pas
    je comprend pas ce q lenqete va trouver ,a mon avi sil ya qq chose a acacher ils lont fai depuis lontem tu croi qils sont bete
    de toute fassons les profs et les travailleur son avec le directeur, et ceu qi vou disen qils son de notre coté se cache ,vou verrez des q la grev se fini ils cherchron meme pa apre nous ils se serve de nous,porqoi ils se son pas montré pourqoi ils non pas fai greve car ce son de slaches qio se cache derriere de etudian
    moi je prefer mille foi le staff o moin f’houla ils se montren et soutienne leur directeur

  8. ensv1 dit :

    qui vous êtes pour parler a mon nom ce n’est pas a vous de me délégué ou de délégué les travailleur il ne manque plus que ça on sais bien revendiqué nos droit mais pas façon pirate de caraïbe, cette école est la notre vous êtes des étudiants vous passez quelques temps à l’ENSV puis vous partez, et ce n’est pas a vous de dire qui doit resté et qui doit partir, et juste par principe on soutiendra le directeur, si un jour faudra qu’il part c a nous de lui dire et dans les règles et je v vous dire encore une chose allez faite votre grève jusqu’au bout même jusqu’en septembre si vous voulez et en vaira par la suite qui décidera vous ou bien nous, vous nous obligerai a travailler si on décidera de faire la grève contre vous? a notre tour de jouer le jeux essayer pour voir.

  9. ensv1 dit :

    qui vous êtes pour parler a mon nom ce n’est pas a vous de me délégué ou de délégué les travailleur il ne manque plus que ça on sais bien revendiqué nos droit mais pas façon pirate de caraïbe, cette école est la notre vous êtes des étudiants vous passez quelques temps à l’ENSV puis vous partez, et ce n’est pas a vous de dire qui doit resté et qui doit partir, et juste par principe on soutiendra le directeur, si un jour faudra qu’il part c a nous de lui dire et dans les règles et je v vous dire encore une chose allez faite votre grève jusqu’au bout même jusqu’en septembre si vous voulez et en vaira par la suite qui décidera vous ou bien nous, vous nous obligerai a travailler si on décidera de faire la grève contre vous? a notre tour de jouer le jeux essayer pour voir.

  10. enveiste dit :

    l’école a tjrs fonctionné ainsi, ya tjrs eu des greves mais les etudiants n’obtiennent jamais rien dutout. vous vous acharnez contre le directeur alors que ce n’est pas lui le grand décideur de l’école, c’est plutot son conseil administratif qui fait la pluie et le beau temps laba. le directeur au contraire, a apporté beaucoup de plus à l’école, avant lui, y’avait ni radio, ni écho, ni sorties au sud…etc, et aprés lui y’en aura plus. certe il est sévére, mais ce n’est pas lui qui fait le malheur des étudiants, ce n’est pas lui qui ordonne de donner des mauvaises notes, et ce n’est pas lui qui demande aux enseignants de ne pas répondre aux questions des étudiants. bref il est trés mal entouré mais c’est lui qu’on prends pour façade. reflechissez murement et trouvez le véritable coupable.

  11. greviste dit :

    nchalah ya rabi l warrdi dimissione

  12. leben dit :

    à la fin des ses 5 années, une fête, un diplôme et un beau petit cachet avec le titre ronflant de Docteur Vétérinaire. Heureusement pour vous, vous n’avez pas affaire à des êtres qui meurent sous vos mains sans parler. Peut on partager un savoir faire quand on ne l’a pas ? école des beterans unrinaires

  13. AZIZ dit :

    c’est vraiment de la honte de ne pas laisser les etudiants de 5eme annee preparent tranquilement leurs mémoires en faite c’est pas moi (faite liberer ma fiancé) mainteneant et grace à vous je suis en liste d’attente

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER