• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 28 mai 2010

Archive pour le 28 mai, 2010

Youcef Yousfi: Un Chef de cabinet de Zeroual nommé ministre de l’Energie !

yousfi.jpgNé à Batna le 2 octobre 1941,  Youcef Yousfi est nommé chef de cabinet du Président Liamine Zeroual en 1996.  Un an plus tard, il devient ministre de l’Energie et des mines et en 1997, il est élu à l’Assemblée populaire nationale sur la liste du RND.  En 1998 et 1999, il préside l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Décembre 1999, il est nommé ministre des affaires étrangères. Entre 2000 et 2001, il est ministre délégué auprès du chef du Gouvernement (Ali Benflis). En 2001, Yousfi est ambassadeur d’Algérie au Canada. 2001, il est nommé ambassadeur d’Algérie auprès de l’ONU.

(Lire la suite)

Remaniement gouvernemental: Bouteflika perd ses hommes

chakibkhalil.jpgLe président Abdelaziz Bouteflika a procédé vendredi à un remaniement ministeriel, après plusieurs mois d’attente. Ainsi, le ministre de l’Energie et des mines Chakib Khelil a été remplacé par Youcef Youcefi qui avait dirigé ce département en 1997. Le ministre de l’Intérieur Nouredine Yazid Zerhouni a été écarté du poste de ministre de l’Intérieur qu’il occupait depuis 1999 pour se voir confié le poste honorifique de vice-Premier ministre. L’homme du Président est remplacé par Dahou Ould Kablia, jusque-là secrétaire d’état aux Collectivités locales.

Deux ministres ont quitté le gouvernement, il s’agit de Hamid Bessalah, remplacé au ministère des Télécoms par le PDG d’Algérie Télécom Moussa Benhamdi, et du ministre du Commerce El Hachemi Djaaboub, qui cède sa place à Mustapha Benbada qui a occupé le poste de ministre de la petite et moyenne entreprise et de l’artisanat.

(Lire la suite)

Le général-major Bou…steïla: « La Kabylie nous est chère »

gnral.jpgDans un entretien accordé au quotidien Liberté, le commandant de la gendarmerie nationale, le général-major Ahmed Bousteïla, a déclaré sans rougir que la Kaylie est « une région qui nous est chère et l’important a été d’axer nos efforts sur une formation de qualité du gendarme ». Avez-vous oublié que vos hommes ont tué 128 jeunes Kabyles en 2001 ? Bou…steïla..Artois doit répondre devant un tribunal pour les crimes qu’il a commis en Kabylie. El Mouhtarem

N.B: « La gendarmerie est passée de 13 000 hommes en 1988 à 100 000 hommes en 2010″

Pétition de Solidarité avec les journalistes cachetiers de la radio « El Bahdja »

bahdja.jpgDes  journalistes cachetiers,  exerçant depuis plusieurs années dans la précarité la plus totale à la radio El Bahdja, sont suspendus pour avoir observé, le dimanche 07 mars 2010, une grève. Ils sont empêchés d’accéder au lieu de travail depuis le 08 mars 2010. Leur seul tort est d’avoir revendiqué un contrat de travail.

Nous, signataires de la présente pétition, exprimons notre soutien à ces journalistes, victimes de l’arbitraire, du déni de droit. Nous nous déclarons solidaires de leurs luttes, et dénonçons les manœuvres dilatoires, les actes de représailles auxquels se livre la direction de la Radio Algérienne à leur encontre.

Par la présente nous nous elevons contre toutes formes de précarisation des relations de travail qui tendent à se généraliser à tous les secteurs d’activité, et interpellons les pouvoirs publics pour faire respecter les dispositions du Code du travail.

Pour signer la présente pétition envoyez un mail à l’adresse suivante : Solidarite.elbahdja@gmail.com             

 

 

 

25 photos souvenir de Ghardaia (El Mouhtarem)

ffs7.jpgffs4.jpg

(Lire la suite)

Tizi n’Berber: Deux ans de prison ferme contre l’ex-P/APC

codeprison1.jpgL’ex-président de l’APC de Tizi n’Berber a écopé de deux ans de prison ferme pour une affaire d’attribution illégale de marchés publics et de détournement de publics. Cette affaire a été mis au jour suite à la plainte de l’actuel P/APC contre son prédécesseur. Un entrepreneur a été également condamné, dans la même affaire, à six ans de prison ferme et à une amende de 50 millions de centimes. A noter que le ministère public avait requis trois ans de prison ferme et une amende de 20 millions de centimes à l’encontre de l’ex-maire, mis en cause dans deux affaires liées à la réalisation d’un terrain de sport de proximité pour soixante millions de centimes et aussi pour le réaménagement d’un réservoir d’eau pour cinquante millions de centimes.

Affaire Oaic-Groupe SIM: Ksentini accuse une personnalité influente au sein du pouvoir

groupesim.jpgMaître Farouk Ksentini, avocat du PDG du groupe Sim, a surpris l’assistance lorsqu’il a lancé publiquement que son client est victime d’un complot émanant d’une personnalité influente au sein du pouvoir. D’après lui, cette personnalité a voulu imposer avec force son fils pour qu’il soit associé avec le groupe Sim. Le patron de ce dernier, qui n’a pas accepté ce chantage, a eu, d’après lui, une pluie de représailles, rapporte El Watan.

(Lire la suite)

Tizi Ouzou: Les archs revendiquent…l’indemnisation des victimes !

abrikauneweb.jpgUn groupe de délégués de la CADC, coordination des archs, daïra et communes de la wilaya de Tizi Ouzou, a été empêché mercredi, durant la matinée, d’organiser un rassemblement devant le siège de la wilaya de Tizi Ouzou, rapporte El Watan. Des policiers ont investi les lieux pour disperser les manifestants avant même de se regrouper.

(Lire la suite)

Oultache: «Je n’ai pas tiré dans la tête de Ali Tounsi»

oulta.jpgLe colonel Oultache Chouaïb, assassin présumé du DGSN, Ali Tounsi, a nié, lors de la reconstitution de la scène du crime, avoir tiré dans la tête du directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), a rapporté El Watan. «J’ai tiré quatre balles du côté droit de la poitrine. En sortant, Ali Tounsi n’était pas mort», a-t-il affirmé, selon Khaled Bourayou, avocat de la famille de Ali Tounsi qui a assisté à cette reconstitution. «Le prévenu prétend également avoir entendu une voix en sortant du bureau de Ali Tounsi qui dit : achevez-les tous les deux», raconte encore Khaled Bourayou.

Un autre quota de députés pour Sadi, SVP !

180saidsadircd.jpgFayrouz pour « Algérie Politique »

Said Sadi prépare les législatives prochaines, une façon qui lui est propre pour garder son cercle d’allégeance, plutôt, ce qui lui en reste. Après le départ massif de ses cadres après avoir brigué deux mandats consécutifs au sein de l’APNée, revoilà Sadi qui ressort sa canne à pêche pour convoiter d’autres Piranhas. La priorité pour docteur Sadi est de garder son ROMBO 5, chose qui fut brillamment faite avec le livre qui a fait plus de papiers dans la presse que dans le livre lui-même.

Maintenant, cap sur la Kabylie, avec le feuilleton «argent du PNUD». Pour Sadi, il faut justifier le score aux législatives prochaines, surtout dans cette région qui saura le récompenser pour son dévouement pour la cause Tizi ouziènne, puisque Béjaia lui échappe. Said Sadi veut réussir la passe à deux dans cette conjoncture bien plombée: fausser le débat, en créant ses propres fausses pistes puis rafler la mise lors des joutes électorales prochaines à Tizi Ouzou, et j’insiste sur son intérêt particulier à cette région puisque ailleurs, rien ne justifiera son éventuel succès.

(Lire la suite)

12

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER