Archive pour mai, 2010

Troisième jour de grève à la SNTF : Paralysie totale des gares

sntf.jpgLa grève des cheminots, qui se poursuit depuis dimanche dernier, paralyse totalement le transport ferroviaire. Et le dénouement du conflit opposant la direction de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) à ses employés n’est pas pour demain. Chacune des deux parties campe sur ses positions. Les nombreux usagers de ce transport, eux, trinquent (…) «Le taux de suivi de la grève est de 95%», assure Djamel Bechikhi, secrétaire général chargé de la communication au niveau de la Fédération nationale des cheminots (FNC). «Non ! le taux de suivi du débrayage est de 100%. Car aucun train n’a quitté la gare», tente de corriger Abdelhak Boumansour, secrétaire de la section syndicale de la gare Agha.  (…) Le directeur des ressources humaines de la SNTF, Noureddine Dakhli, affirme que «la direction a ouvert des négociations avec le partenaire social pour trouver un compromis et mettre un terme à la grève». (…) El Watan

J’appartiens à la négritude, mais je suis Algérien tout court……

algerie.jpgNourredine pour « Algérie Politique »

Après 48 ans de règne successif par le FLN, toutes les réformes industrielle, agricole, culturelle, l’arabisation, etc…. entamées ont été un échec accablant pour la nation algérienne. Non seulement, c’est une catastrophe, mais surtout le pays s’est retrouvé à plusieurs reprises presque dans une banqueroute, et sans énumérer évidemment le clivage social, et la guerre civile. Le pays est au seuil de l’effondrement. Durant ces 48 ans, l’unique réalisation de notre gouvernement est l’émergence d’un Establishment arrogant, hogariste, et la dilapidation des richesses de ce pays, sans commune mesure. Si le Bureau central du FLN ose encore de parler de l’arabisation, on appelle cela du «Du déjà vu».

En 2010, la politique de l’arabisation n’est pas à l’ordre du jour, et n’est guère le souci du peuple. L’arabisation a été déjà faite avec toutes ses implications. Tout est arabisé. Comme tout le paysage social, administratif a été arabisé, on pense qu’il ne reste pas grand’ chose à arabiser. Peut-être, évidemment, arabiser les grains de sable du Sahara, ce serait une bonne chose pour ce pouvoir en place, qui n’a rien à donner de positif au peuple. Le régime a rendu l’Algérie malade, et les problèmes sociaux sont devenus complexes.

Au lieu de reparler des réformes obsolètes, que le Bureau du FLN pose les vrais problèmes de la société algérienne d’aujourd’hui, et ses aspirations à la Démocratie laïque, séculaire, la modernité, et qu’il fasse le bilan depuis 1962. Qu’il nous parle un peu de la Réforme Politique qui peut sortir l’Algérie du nid de crabes, et nous amener à la Vraie Démocratie. Impossible, ils ne sont pas capables et ils n’ont pas envie. Ils ont trop à perdre !!! Sinon, Motus-Mutandis, le peuple algérien connaît et a entendu ce refrain qui sonne faux et qui n’est pas porteur d’espoir, ni de changement du régime. Le régime est synonyme « Garder le pouvoir, voler la Caisse, Ecraser le peule dans ses droits les plus élémentaires, Eteindre toute lueur de démocratie, et de changement ».

(Lire la suite)

Le vieux démagogue et l’insécurité linguistique !!

belkhadem2500389553729.jpgImprovisateur pour « Algérie Politique »

Après avoir définitivement terrassé le terrorisme armé, certains vont s’atteler d’ici peu à éradiquer l’insupportable violence culturelle.

Ainsi, un ancien premier ministre, vient de reprendre à son compte les slogans éculés des années Boumediène, ceux-ci avaient ruiné linguistiquement toute la société et, depuis le pays se complait dans une médiocrité culturelle affligeante.

Le patron du FLN veut sécuriser la langue arabe. Il serait bien inspiré à mon avis de demander conseil au ministre de l’intérieur actuel qui dans le domaine sécuritaire a réussi admirablement son pari.

Comment peut-on la sécuriser plus ?

Cette langue est partout, à l’école, au lycée, à l’université, dans nos administrations, fait les beaux jours de nos médias étatiques et se retrouve un peu partout dans une société qui brille à la fois par son analphabétisme dramatique et son inculture irrémédiable.

(Lire la suite)

Nordine Aït-Hamouda ne veut pas restituer le véhicule de l’APN !

aithamouda.jpgNous apprenons d’une source sûre que le député du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), Nordine Aït-Hamouda refuse de restituer le véhicule que le bureau de l’Assemblée populaire nationale (APN) avait mis à sa disposition lorsqu’il était vice-président de l’APN. Malgré son remplacement au poste de vice-président par le député de Tipaza, Mohamed Khendek, le fils du colonel Amirouche roule toujours avec la voiture de marque Passat…et stationne « son » véhicule dans l’espace réservé aux membres du bureau de l’APN. Sans oublier bien sûr que le député du RCD réside à Club des pins. El Mouhtarem

A l’intention de l’innominé auteur de « la mise au point de LNR »

imgpdfdujour.jpgNarmotard pour « Algérie Politique »

1°- Je dirai que dans cette affaire, La Nouvelle République s’est placée, en quelque sorte, sur le banc des accusées. Le chef d’accusation n’est pas la diffamation, mais l’introduction par effraction d’un débat-polémique contreproductif.

Conformément à l’éthique politique qui est essentielle au FFS, cette mise au point et effectivement publiée. Cela, malgré que ce grand parti d’opposition, reconnu à travers le monde, soit la victime directe d’une procédure d’attaque, digne d’une prise d’assaut d’un objectif militaire, qu’on peut qualifier de cavalière et qui est engagée à la une du journal en question. Quel argumentaire apporte donc cette mise au point, en dehors du fait de vouloir tester la capacité du blog à jouer l’équité impartialement ? Ceci me rappelle étrangement, au lendemain de l’indépendance, l’interpellation du président du Conseil, BEN BELLA Ahmed, par le député AÏT AHMED Hocine, dans ces termes: « Monsieur le président, donnez-moi la parole et arrachez-moi la vérité ».

2°- Vous dites dans votre mise au point du 10 mai 2010, que: “En politique, une déclaration d’un haut responsable d’un parti politique est sujette à une interprétation, à une analyse et à une critique qui ne font que créer un débat constructif. Maintenant que les critiques sont considérées comme une atteinte nécessitant une levée de boucliers, cela ne peut que nous donner une idée sur la maturité d’une scène politique qui a tout à gagner à écouter un autre son de cloche.”

(Lire la suite)

L’action politique du FFS dépasse les limites territoriales de la Kabylie

aitahmedn.jpgNarmotard pour « Algérie Politique »

Permettez-moi, par courtoisie, de diriger mes premiers propos en direction de madame Nawel.

Avec mes hommages, je voudrais vous exprimer ici mes félicitations pour votre participation à ce débat qu’offre le blog d’El Mouhtarem.
Je ne partage pas vos positions que je peux réfuter et proposer d’autres solutions quant à la question sahraouie ou à la politique extérieure des frontières. Elles méritent chacune une long, large et profond débat public, libre et non contrôlé ou orienté à distance, par l’inévitable police du secteur politique informel algérien. Il m’a semblé que, dans votre intervention, vous avez considéré le Front des Forces Socialistes (FFS) comme une question “entre autres questions ayant trait à cette région qu’est la Kabylie…”

(Lire la suite)

Ali Kafi ringard.. Ali Kafi suranné.. Ali Kafi troublé et dépassé

kafi.jpgLaidouni pour « Algérie Politique »

Ali Kafi ringard.. Ali Kafi suranné.. Ali Kafi troublé et dépassé. L’ex-président du HCE, croit-il que sa participation à la révolution est une raison forte pour réprimer les enfants de l’Algérie indépendante ? Il parait que notre homme est atteint de cette névralgie algérienne appelée légitimité révolutionnaire ! Sinon qui l’aurait installé tuteur des combattants et de la révolution et qui l’aurait désigné arbitre pour décréter l’interdiction d’écrire sur l’histoire de l’Algérie ? Est-ce son statut de chef de la wilaya2 historique dont personne ne nie l’existence qui lui dicte ceci ou réagit-il à l’omission de son nom par ce même Sadi à qui il interdit d’écrire sur la révolution pour la simple raison d’être né peu de temps avant la révolution. Pour Ali Kafi, seuls les combattants ont ce droit et encore, pas tous; seulement les chefs !

(Lire la suite)

Publicité gratuite pour LNR

pub.jpgNarmotard pour « Algérie Politique »

« Le FFS se vend au Maroc » publié à la une du quotidien en question, dans le but inavoué de ne pas révéler au lecteur algérien, la triste vérité qui concerne le régime du pouvoir, pour lequel il roule et qui « a mis l’Algérie sous le protectorat de la France », dixit Hocine AÏT-AHMED, devant la tombe de maître Ali MECILI assassiné par les zélés de ce pouvoir totalitaire en avril 1987.

Le Maroc est le même peuple que l’Algérie, donc l’honneur est sauf pour le FFS.

Je considère que l’exposé d’El Mouhtarem constitue la réplique la plus appropriée à cet écart perpétré contre le FFS, par la feuille de choux LNR. Ce dernier ne fait ni le poids, ni l’esthétique et encore moins l’information qui est tellement toxique qu’elle devient indigeste pour un lectorat sérieux.

Le manque d’éducation politique ou même d’éducation tout court, déclasse l’argumentaire de la diatribe qui se voulait moralisatrice dans l’éditorial et dans les articles de cette presse qui ne vole pas haut. C’est donc échec et mat pour LRN.

Les auteurs journalistes, ou je dirai mieux les “tayabatt el hammam”, nom dont ils ont été baptisés, jadis, par leur gourou élevé dans les vapeurs des bains maures, peuvent désormais prétendre à leur pourboire auprès de celui-là, pour le service patriotique rendu.
Je considère que ce canard boiteux ne mérite pas d’être cité, même pour le remettre dans sa marre puante. Cela lui ferait de la publicité gratuite, alors qu’il ne vaut que la valeur du pourboire de la part du grand hammamdji.

Algérie: Cette intelligentsia du brigandage !

benchicou2.jpgImprovisateur pour « Algérie Politique »

Jusqu’à ce jour on savait et d’une façon certaine que le pays comptait en ses rangs au moins un intellectuel, représenté par la personne de Yasmina Khadra, vétéran de la barbouzerie, reconverti en romancier vaniteux.

Voilà que Mohamed Benchicou, l’ancien ami des puissants, du temps de sa splendeur d’eradicateur affiché en toutes lettres dans son canard (Le Matin) sponsorisé par les généraux, se targue d’être le plus rebelle des intellectuels dans ses différentes conférences de presse où il essaye, comme à son habitude, de jouer le beau rôle.

Censuré par ses anciens employeurs, il vient nous chanter son éternel refrain. Démocrate, pourfendeurs de la pensée unique et de l’oligarchie. Bref, il est le chevalier blanc que tout le monde attendait… Fatalement pour lui, ses écrits d’un passé récent, sont là pour relater dans le détail ses diatribes virulentes contre toutes les personnes qui osaient critiquer la politique sécuritaire musclée (et c’est un euphémisme) du régime.

(Lire la suite)

Circulez, il n’y a rien à voir !

imgpdfdujour.jpgLa carithastrophe pour « Algérie Politique »

Je voudrai dans un premier temps, souligner, que la motivation profonde qui m’a encouragé à émettre ce suivant commentaire est totalement indépendante, d’une quelconque volonté, de soutenir ceux ou celles qui se sentiraient, d’une manière ou d’une autre, affligés par cette énième escroquerie- journalise-TIC- éditée, puisque c’est son tour, à la Une d’un quotidien qui se targue de boucler ses 12 années d’existence. Ainsi donc, ma réplique sera destinée par pur respect au blog et à celles et ceux qui le consultent !

Comment peut-on justifier une telle attaque, qui est par ailleurs, aussi vile que vaine, par le simple devoir d’avoir le droit de critiquer une position d’un dirigeant politique qui ne peut être d’ailleurs, qu’un responsable du Front des Forces Socialistes (FFS), pour conclure après une douzaine de lignes écrites à la hâte, que décidément, ce parti s’est livré sans scrupule, au service pernicieux du royaume Chérifien ! Là, je dirais vite, que le lieutenant Colombo ne fera pas mieux ! Objection ! qui sera sûrement retenue par les nombreuses personnes qui par fidélité à ce blog, ont eu à s’éclater de rire devant cette tentative haineuse et revancharde d’un journal qui croit trouver le moyen idoine de s’incruster tel un champignon sur l’arbre de la «CHITA» pour tenir compagnie à El CHOUROUK, EL NAHAR, EL FEDJR et plein d’autres parasites qui n’attendent qu’à être actionner pour obéir. La cible est toute bien indiquée, le FFS, puisque à l’état où nous en sommes, elle ne peut être que ce parti-ogre, qui gène quand…. il dégaine !

(Lire la suite)

1...1213141516...18

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER