Palestine: Les consciences interpellées…

oppressioninpalestine.jpgR.Z pour « Algérie Politique »

« A tous les peuples et les gouvernants qui nous regardent aujourd’hui, depuis les plus grandes capitales jusqu’au petit village où mon père est né: sachez que l’Amérique est l’amie de chaque pays et de chaque homme, femme et enfant qui recherche un avenir de paix et de dignité, et que nous sommes prêts à diriger à nouveau». Barack Obama (20 janvier 2009 – discours d’investiture)

Israël continue, et en toute impunité, de violer les règles élémentaires du droit international, sous les regards d’une communauté internationale globalement acquise à «sa cause», à quelques exceptions près. L’acte de piraterie qu’elle vient de commettre contre la flottille internationale en faveur de Gaza illustre parfaitement ce statut d’Etat «intouchable». Plus qu’un acte de piraterie, Israël vient de franchir le rubican en massacrant des militants pacifistes de diverses nationalités. Il s’agit bel et bien de terrorisme “toléré”.

L’armée israélienne  fait ce qu’elle veut, quand elle veut et où elle veut. Et personne ne peut l’en empêcher. Même pas ce « machin » qu’est l’ONU, qui s’est dite « choquée ». Cette fois-ci, Tsahal  s’est attaquée à des bateaux humanitaires dans les eaux internationales.

Pour justifier ses crimes, l’administration de Tel-Aviv avance que les passagers de la flottille se sont attaqués à « ses commandos » armés jusqu’aux dents par des armes blanches et s’apprêtaient à lancer des… billes à l’aide de tire-boulettes que la télévision israélienne a exhibés aux yeux du monde pour présenter  Israël en victime et plaider « la légitime défense ».

Quant aux pays arabes, comme « d’ordinaire », la Ligue arabe a annoncé  qu’elle allait… tenir une réunion « extraordinaire » ce mardi. Que peut faire cette ligue dont les Etats membres ne serrent les rangs que dans les salles de réunions et parmi lesquels beaucoup  entretiennent des relations diplomatiques – notamment l’Egypte – avec l’Etat hébreux et avec lequel ils ne veulent pas avoir « d’embrouilles ». Ce cadre a montré ses limites en la matière et ne sert que de tribune pour des discours creux et sans réelle prise sur le terrain.

Il faut se rendre à l’évidence. La seule puissance qui puisse interpeller Israël et lui imposer l’arrêt de ses provocations, de ses crimes contre les Palestiniens et le respect du droit international reste les Etats-unis. A ce titre, la responsabilité de Barak Obama – prix Nobel de la paix – est  totalement engagée. Son silence et sa complaisance à l’égard d’un Etat pirate et que son pays a toujours soutenu « dhaliman am madhlouaman », le disqualifieraient et les idéaux d’un « monde nouveau » pour lesquels il a été élu, ne seraient que « tartufferies ».

Dans son discours d’investiture, le 20 janvier dernier, Obama déclarait: “Un pays ne peut prospérer longtemps en ne favorisant que les plus prospères.” Même si le message est destiné pour le peuple américain, il n’en demeure pas moins qu’il s’applique parfaitement à ce qui se passe dans cette région névralgique du  monde et où l’innommable vient d’être perpétré par un Etat arrogant, méprisant. Prospère à tout point de vue et plus que favorisé: protégé et jouissant, non seulement de l’impunité, mais surtout d’une « immunité »  internationale. L’autre “Etat”, la Palestine, subit les pires atrocités.

Il serait immoral, pour un homme d’Etat de la première puissance mondiale, prix Nobel de la paix de surcroît – de se taire – comme son  ses prédécesseur -  face à des crimes commis contre un peuple sans défense. Les consciences sont plus que jamais interpellées. Celle d’Obama en premier…

Commentaires

  1. NARMOTARD dit :

     » TSAHAL AFFAIRE  » titrait hier, le Canard enchaîné.
    J’entends, Sale affaire ou encore sale guerre lorsque ce grand journal écrit:

    « Plaider la « légitime défense » pour s’être livré à une opération qui revient à écraser des moustiques au canon, c’est non seulement se moquer du monde, mais aussi avouer, au delà de la disproportion meurtrière et absurde, une déplorable impéritie. »

    Il fait remarquer que: « On n’envoie pas des commandos surentrainés à la guerre, calmer un mouvement de protestation d’une ONG propalestinienne, sur un vieux rafiot turc, escorté de barcasses dont les occupants se sont rendus sans difficulté. »…et « leur revendication relevait de la protestation, pas d’un acte de guerre. »

    Il ajoute: « C’est dire que, avant d’invoquer « la légitime défense », les commandos envoyés par Natanyahou se sont, jusqu’à preuve du contraire, livrés, au regard du droit international, à une illégitime attaque. C’est celle-ci, et bien sûr, et la façon lamentable dont elle a été menée, qui, exepté la remarquée modération américaine, lui valent l’indignation et la condamnation unanimes du reste de la communauté internationale. »
    Il tappelle que: « Avec sa flotille humanitaire et le soutien des Turcs, l’ONG incriminée, ne luttait que contre le blocus imposé depuis 3 ans par le gouvernement israélien à Gaza. Un tel blocus qui, dans cette bande de terre déjà vouée, par sa situation géographique, au confinement, a condamné sa population à une forme de détention qui ne dit pas son nom. Rien n’obligeait donc à une telle démonstration de force pour arraisonner, sans dommage, ces bateaux. Quant à dire, comme l’ont encore fait Nétanyahou et ses défenseurs, que l’opération humanitaire était un piège qui consiste à pousser Israël à la faute, l’hypothèse n’est pas à écarter, mai, dans ce cas, on voit mal pourquoi, s’ils le savaient, ils se sont empressés avec les militaires, de tomber dans ce traquenard de la plus révoltante et imbécile des manières. »

    J’ajouterai, personnellement que les gouvernements Occidentaux et à leur tête l’hypocrite Administration américaine, qui ont pollué la planète Terre avec leurs déchets industriels, ils empoisonnent l’existence des peuples pacifiques avec leur politiques pro sioniste et de domination du monde qui n’a rien à envier au nazisme.
    Mais la Terre tourne, à qui le prochain tour dans le mauvais sort ?

  2. Degla dit :

    L’Occident ne cherche pas a comprendre les palestiniens. Le Pouvoir est toujours aveugle, ne fait aucun effort pour comprendre la condition ou la souffrance de l’opprime. La seule unique maniere est de creer un Etat chinois au sein de l’espace europeen. Et l’Occident comprendra, a ce moment-la, les palestiniens.

  3. l.Smail dit :

    C’est tout à fait juste ce que nous dit notre camarade NARMOTARD! Les américains, dans cette affaire de torpillage de la flotille de la paix en plines eaux internationales, ne fait que verser des larmes de crocodiles sur le sort affreux reservé aux embarqués pour casser le blocus de la honte imposé par les sionistes sur Ghaza et ses enfants!L’Amérique de l’oncle Tom, ne se foule pas la rate lorsqu’il s’agit du massacre perpétré contre des innocents désarmés pourvuqu’il s’agisse de palestiniens et en gros d’arabes musulmans en particulier. Pourquoi Barak OBAMA s’émeuvra-t-il de ces tueries barbares sachant que les auteurs de ses crimes sont le juifs qui l’ont soutenu pour son élection à la présidence de l’Union! Le deal passé entre lui et le lobbie juif est en pleine action et il nous offre la vue de situations dramatiques en Palestine occupée. Des morts, du sang, de la famine entouré d’un blocus incontournable avec une aide appréciable d’un pays arabe de service!
    Une honte, un déchirement total de ce que l’on pouvait appeler il y a quelques années, la Oumma Islamiya unie! De cela, rien ne subsite malheureusement; nous ne sommes plus à l’époque de Salah Eddine El Ayoubi, hélas !
    La corruption ,l’amour du pouvoir personnel entaché du culte de la personnalité,font que l’esprit de solidarité musulman n’est plus de mise de nos jours!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER