• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 3 juin 2010

Archive pour le 3 juin, 2010

Algérie: Bouteflika viole encore une fois la constitution

bouetf.jpgMaamar Boudersa pour « Algérie Politique »

Abdelaziz Bouteflika, que feu Saad Dahleb, ancien ministre des affaires étrangères dans le gouvernement de Ben Youcef Benkhedda, le GPRA de l’Algérie en guerre, a qualifié, dans son livre «Mission accomplie» «de maître en intrigues et au double jeu» a décidé de former un nouveau gouvernement que la presse du samedi 29 mai 2010 a donné la composition, telle qu’elle ressort d’un communiqué de la présidence de la République.

Relisons ce communiqué pour vérifier la constitutionnalité de cet acte de Bouteflika: «Conformément aux articles 77-7 et 79 de la constitution, son excellence, monsieur Abdelaziz Bouteflika, a procédé ce jour à un remaniement du gouvernement.»

Que dit l’article 77-7 de la constitution ? Il énonce ceci : «Il peut nommer un ou plusieurs vice-premiers ministres afin d’assister le premier ministre dans l’exercice de ses fonctions et met fin à leurs fonctions».

Que dit l’article 79 de la constitution ? Il énonce que «le président de la République nomme les membres du gouvernement après consultation du Premier ministre…..»

Ces deux articles sont clairs comme l’eau de roche. Ils n’accordent pas le pouvoir au président de la République de remanier le gouvernement en place. De ce fait, le remaniement du gouvernement est un autre viol de la constitution. Le respect de la constitution exige une autre méthode, définie par la constitution elle-même, qui commence par la présentation de la démission du gouvernement et la formation d’un nouveau qui présentera son programme au Parlement conformément aux articles 86 et 80 à 82.

(Lire la suite)

La Monarchie marocaine est plus disposée à adopter les nécessaires réformes fondamentales…

mohamed6desk.jpgNarmotard pour « Algérie Politique »

“L’élite politique véritable est celle qui résiste au souci de soi” dixit Hocine Aït-Ahmed, dernièrement.

Ce penseur et acteur de la Révolution algérienne, révèle aujourd’hui, judicieusement et non sans inquiétude, que cette résistance n’est pas consentie par « une partie importante de nos élites qui a déserté la bataille collective pour un Maghreb fort, démocratique et uni dans la conquête de ses intérêts. »

Le Maghrébin de toujours et président du parti du Front des forces socialistes (FFS), tire, une fois de plus, la sonnette d’alarme quant aux graves conséquences découlant de ce fâcheux constat. Celles-ci menacent en effet les intérêts des peuples en lutte dans le Maghreb démocratique et social. C’est pourquoi, il propose, de nouveau, le nécessaire changement comportemental et mental salutaire, individuel et collectif, dans le noble but de « réussir à repousser nos atavismes meurtriers, nos égoïsmes plus tribaux que nationaux et cette sorte de fatalisme qui nous pousse à accepter le pire, quand le mieux nous semble trop lourd à supporter. »

(Lire la suite)

La Kabylie a un sous sol aussi pauvre que l’esprit de Ferhat Mehenni

ferhatmehenniun2.jpgJallal pour « Algérie Politique »

Cet événement (création du GPK) est la conséquence directe de la dégénérescence de la cohésion nationale procréée elle-même par la mauvaise gouvernance dont souffre le pays depuis 1962.

En falsifiant notre histoire ancienne et moderne et en voulant couler le pays dans le moule de l’unicité à travers le fameux article 120: une seule religion l’islam, un seul rite: le malikisme et point de place pour l’ibadisme pourtant ancien de 12 siècles, une seule langue, un seul parti, un seul sexe dominateurs et une seule classe sociale, et ignorer la diversité, source de richesse, qui caractérise l’Algérie dans les différents domaines (écologique, climatique, religieux, linguistique, sociologique,)..le pouvoir politique a plongé le pays dans une crise pluridimensionnelle; (sociale, écologique donc agricole, linguistique sociale, religieuse , identitaire et politique) qui ne fait que s’aggraver avec le temps .

(Lire la suite)

FFS: Hocine Aït-Ahmed s’adressera au Conseil national samedi

ffs11.jpgLe Front des Forces Socialistes (FFS) réunira son Conseil national en session extraordinaire le samedi 5 juin 2010. La réunion qui se tiendra à partir de 10h00 au siège national du Parti sera consacrée à  la préparation de la Conférence nationale d’évaluation. C’est dans son message adressé au Conseil national du FFS réuni en session ordinaire les 5 et 6 mars 2010, que le président du parti, Hocine Aït-Ahmed a proposé la tenue d’une « Conférence Nationale d’Evaluation Démocratique et Transparente, telle que prévue par les statuts », qui est, selon lui, « l’occasion idoine pour faire le point ».

« L’opportunité de trouver les moyens de travailler plus intelligemment, plus lucidement et plus efficacement. Je me propose de vous transmettre un projet d’évaluation à la prochaine session du Conseil national », a affirmé M. Aït-Ahmed sans son message. El Mouhtarem

Algérie: Nouvelle crise du lait

c6elaitalgerie.jpgLa crise de la filière lait en Algérie est loin d’être résolue. Les opérateurs laitiers affiliés à la Confédération des industriels et producteurs algériens (CIPA) menacent de ne pas produire de lait en sachet vu «le désintéressement affiché par les producteurs et les transformateurs de cette matière des régions Ouest et Est du pays».

Selon un communiqué rendu public mercredi, la CIPA indique qu’«une crise du lait se profile à l’horizon» en raison de la tension persistante que subissent les professionnels du lait. Cette confédération estime qu’il est impératif de lancer une véritable réflexion en vue de réglementer l’activité laitière, pour apaiser, selon la CIPA, quelque peu les inquiétudes légitimes des producteurs et transformateurs de lait, qui ne trouvent toujours pas leurs repaires depuis la réorganisation de la filière lait.

(Lire la suite)

Algérie: Vers la hausse des prix de l’accès Internet ?

internetalgerie030808.jpgLe ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la Communication, Moussa Benhamadi, a affirmé mercredi à la Radio nationale, a rappelé que la décision de la baisse des prix d’accès à Internet d’une manière administrative est la cause du retrait de plusieurs opérateurs du marché, rapporte Le Jour.

A ce propos, le nouveau ministre a déclaré qu’«il n’est pas raisonnable de fixer les prix administrativement. Il faut réactiver la relation économique et ouvrir la concurrence entre les opérateurs». A l’avenir, propose-t-il, «les subventions de l’Etat ne devraient être apportées que pour certains services du réseau informatique d’Algérie Télécom, afin d’influer sur les prix», ajoute Le Jour. El Mouhtarem

Ouyahia à propos du GPK: « C’est un tintamarre »

ferh.jpg« C’est un tintamarre. » C’est ainsi que le Premier ministre Ahmed Ouyahia a qualifié, mercredi, en marge de l’inauguration de la Foire, la formation d’un « gouvernement provisoire de Kabylie » initiée par le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie Pour sa part, le Front de libération nationale (FLN) a qualifié l’annonce de Ferhat Mehenni d’un «non-événement». « Ce que vient de faire Mehenni « n’a aucun impact sur le terrain, ni en Kabylie ni ailleurs, a commenté Kassi Aïssi, dans une déclaration à El Watan.

Le Mouvement de la société pour la paix (MSP), par le biais de son porte-parole, a estimé qu’en prônant cette initiative, Ferhat Mehenni «s’isole et il le sait pertinemment. Il cherche juste un effet médiatique sans plus». De son côté, le Front des forces socialistes (FFS) n’a pas souhaité commenter l’annonce du chef du MAK, a écrit El Watan. internationale d’Alger (FIA) (MAK) et annoncée par Ferhat Mehenni. El Mouhtarem

Algérie Poste: Omari Bouteldja nommé directeur général

logopr.gifOmari Bouteldja, désigné nouveau directeur général d’Algérie Poste, a pris mercredi ses nouvelles fonctions, a annoncé l’entreprise. M. Omari succède à Mohamed Hammadi, décédé le 9 janvier dernier. Avant d’être nommé à ce poste, M. Omari a occupé particulièrement le poste de directeur du projet de la division monétique et services financiers postaux. Durant sa carrière au sein de l’entreprise, il avait également eu en charge plusieurs projets structurants de l’entreprise, notamment la participation d’Algérie Poste à la mise en place du système national de télécompensation, ainsi que le lancement du système monétique d’Algérie Poste.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER