FFS: Hocine Aït-Ahmed s’adressera au Conseil national samedi

ffs11.jpgLe Front des Forces Socialistes (FFS) réunira son Conseil national en session extraordinaire le samedi 5 juin 2010. La réunion qui se tiendra à partir de 10h00 au siège national du Parti sera consacrée à  la préparation de la Conférence nationale d’évaluation. C’est dans son message adressé au Conseil national du FFS réuni en session ordinaire les 5 et 6 mars 2010, que le président du parti, Hocine Aït-Ahmed a proposé la tenue d’une « Conférence Nationale d’Evaluation Démocratique et Transparente, telle que prévue par les statuts », qui est, selon lui, « l’occasion idoine pour faire le point ».

« L’opportunité de trouver les moyens de travailler plus intelligemment, plus lucidement et plus efficacement. Je me propose de vous transmettre un projet d’évaluation à la prochaine session du Conseil national », a affirmé M. Aït-Ahmed sans son message. El Mouhtarem

Commentaires

  1. L.SMAIL dit :

    Le message de Hocine Ait Ahmed est structuré autour de quatre préoccupations qui suggére de les développer par les instances du Parti.

    1/ La situation socio-politique du pays qui ne semble pas etre encourageante tant le pouvoir pratique une politique sociale injuste et un ostracisme politique à l’égars de partis d’opposition.

    2/ Les pratiques du pouvoir ne permettent pas l’exercice normal des missions partisanes, particuliérement des partis d’opposition.
    Doit-on au FFS , contourner les contraintes et rechercher les voies et moyensà mettre en oeuvre pour parvenir à cet exercice?
    Le Président le suggére, bien évidemment.Il pose pour celà, la question des capacités réelles et objectives du Parti.D’ où cette évaluation rigoureuse à faire de ces capacités à court terme.

    3/ Les questionnements du Président sont d’ordre national et international.
    - au plan national, les problémes sont principalement, le baillonnement des libertés notamment le droit de s’exprimer publiquement ainsi le recours massif du Pouvoir à la corruption et la repression.
    - au plan international, la complaisance à l’égard des régimes autoritaires est la régle quasi-générale pour les pays développés, beaucoup préoccupés par leurs intérets économiques.
    - le recours à la force est de nouveau de recours malgré les interventions des ONG.

    4/ Le Président suggére de redéfinir la stratégie du Parti pour la rendre plus efficiente et efficace.
    Il vise pour celà, une autre façon de faire de la politique, l’innovation sans doute dans l’utilisation des potentialités du FFS et des méthodes d’approche de la problématique partisane, en faisant remarquer fort justement que l’international et le national interagissent entre eux.
    En conclusion, il appartient à la Direction Nationale du Parti, d’organiser la reflexion sur les suggestions du Président pour qu’à terme, l’évaluation attendue permette de mettre en oeuvre ce qui ressortira de l’étude approfondie du message de Hocine Ait Ahmed.
    Pour se faire, des tables rondes sont nécessaires aux niveaux central et local du Parti.
    Lamrous Smail

  2. NARMOTARD dit :

    « FFS: Hocine Aït Ahmed s’adressera au Conseil national, samedi », dites-vous.

    Le président joindra, comme promis, son projet de évaluation, et souhaitera bonne chance et bon travail aux membres du Conseil national réunis en session extraordinaire, ce samedi 5 juin 2010, pour débattre de cette initiative éminemment démocratique et éthique.

    La CNEDT (Conférence Nationale d’Evaluation Démocratique et Transparente) n’est pas une mince affaire tant dans sa préparation et son déroulement que dans l’application de ses résolutions sur le terrain.

    Elle requiert de ce fait les qualités humaines du cœur et de la raison, de la part des personnes qui s’engagent dans les rôles de responsabilité pour donner l’exemple dans le fonctionnement normal et digne du FFS.

    Bonne chance et bon courage donc!

  3. l.Smail dit :

    Le camarade modérateur el mouhtarem censure trop souvement mes commentaires!Est-ce par inadvertance ou autre ?
    PARDON POUR LA REMARQUE

  4. ab dit :

    il y a deux dictons kabyles qui sont d’actualité comme tous les autres!
    akim alaziwe ad youp lakrif! rouh a ya arab ar tafsout!
    le boycot dans les democraties oui! un peuple cultivé politisé oui!
    la chaise vide pour affirmer son desaccord oui! en Algérie il faut autres schoses ou les memes moyens! le combat rapproché et non lointain ou du goulou goulou qui ne sert a rien! vous avez trois formations et une mafia elles sont pretent a tout tant que l’algérie est une vache a lait grasse!!!
    essayer plutot une autre approche avec l’ensemble des formations sans rechercher le leadership pour sortir notre pays « le peuple » de la merde dans laquelle il patoge!
    a Alger il y aurait de surcroit un quartier dont les poubelles portent le nom de Krim Belkacem!! un hero de la révolution, le seul signataire des accords d’evian; des accords que nous ne connaissons pas comme la vérité sur notre histoire et révolution! que l’etat se doit d’inclure dans les manuels scolaires.
    de grace pour le nom de Krim Belkacem prenez le nom d’un traitre et meme pour celui-ci je dirais NON.

  5. lwahch dit :

    bonjour! dans le texte le president du parti a dit:
    « je voudrais vous alerter, vous inviter à la vigilance et dénoncer l’exploitation faite de certains événements de l’actualité politique nationale. »
    cette phrase est destinée beaucoups plus les militants du FFS.
    1/ alerter; c’est qu’il y a un vrai danger pour le pays. pour cela il nous invitent a etres vigilants, si je comprend bien,il faut etre present dans la societé, car il s’est bien que parmi nous malheureusement(militants du FFS) il y a des elements qui sont tout a fait déconnectés de la realité du terrain ils sont en défasage totale de la societé. Car en algerie il y a deux couches de societés, les RICHES et les PAUVRES, entre ces deux(2) catégories il y a ceux qui font le traix d’union en tre les deux, et c’est les plus dangeureux. cette frange de la societé qui attirée par le materiel et les petites affaires manipules les pauvres pour que les riches bradent et squattent les richesses du pays en toute quietude, bien sur en profitant de la loi de sur l’etat d’urgence. le pouvoir algerien a reussi a appovrir la population pauvre pour pouvoir la manipulée, et c’est de cette maniere qui l’a crée ces petits manipulateurs en tout genre, pour servir intermediaire entre les hommes forts (les industriels et les generaux) pour manipuler en tout sens, et recruter parmi ces pauvres pour le compte du terrorisme(sous toutes ses formes), des extremistes, du banditisme, etcccc
    biensur c’est cette periode que les relais du pouvoir choisissent pour recuperer du monde pour batir leur fantasmes.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER