• Accueil
  • > Libre débat
  • > Le RCD s’est toujours prêté à ces jeux antinationaux du régime de la RADP

Le RCD s’est toujours prêté à ces jeux antinationaux du régime de la RADP

saidsadi.jpgNarmotard pour « Algérie Politique »

Il me semble plus utile, plus bénéfique et plus pédagogique d’analyser objectivement et de critiquer, positivement ou négativement, des faits ainsi que leurs effets, plutôt que d’émettre un jugement de valeur comme incrément de la personnalité de l’individu qui les réalise. Car, nul ne peut tirer avantage ou se prévaloir de ses propres turpitudes.

Ainsi, je développe ma modeste contribution au débat sur le thème d’El Mouhtarem, intitulé: « Saïd Sadi: L’antikabylisme primaire et l’anti Boughzoulisme …secondaire. »

Les deux faits en question:

1°- La « séquestration » par leurs collègues officiers supérieurs, des dépouilles des colonels Si El Haoues et Amirouche, des wilaya VI et III respectivement, a été dénoncée légitimement et judicieusement. Mais, cette dénonciation a été rapportée dans un livre qui vise, hélas, beaucoup plus la polémique, le sensationnel et l’émotionnel, qu’il ne vise le débat politique apaisé, serein et rationnel. Un débat dont on a soif et qui serait utile à la sortie de la longue crise de légitimité de la RADP, par l’indispensable alternative politique démocratique, sur la base de la Constituante indépendante et souveraine.

En effet, on peut s’en rendre compte facilement à partir de la couverture du livre qui est illustrée par la photographie du seul colonel Amirouche, sans celle du colonel Si El Haoues, et qui porte, en outre, le titre, autant provocateur qu’énigmatique: « AMIROUCHE,  Une vie, deux morts, un testament ».

Ce qui pose évidemment le problème de l’équité, lorsque le colonel Amirouche est ainsi mis volontairement sous les feux de la rampe, alors que le colonel Si El Haoues est mis en veilleuse, ou même complètement absent de la couverture de ce livre consacré pourtant à la « séquestration » commune des deux dépouilles.

2°- Le deuxième fait rapporté, concerne le plaidoyer que l’auteur du livre et ses alliés avaient clamé publiquement et légitimement, mais hélas, exclusivement en faveur de la seule Kabylie, contre le blocage officiel de l’aide financière onusienne. Or, ce blocage touche également une deuxième région du pays, celle de Boughzoul Médéa que le PNUD avait sélectionnée en même temps et dans le même programme d’aide que la région de la Kabylie. D’où le même questionnement qui s’impose quant à l’iniquité dans la défense, à l’instar du cas qu’a posé le livre.

3°- Mon hypothèse d’explication de ces choix sélectifs et de leurs conséquences politiques et sociales:

Il me semble que ces choix sélectifs de l’auteur en question, ont un même mobile. Ce mobile se justifie par le désir de toucher l’affectivité et de gagner les faveurs de la population de la Kabylie grâce à une propagande ciblée, sentimentale et grégaire. Mais, revers de la médaille, ces choix sélectifs pêchent par l’exclusion fâcheuse, du devant de la scène, de Si El Haoues ainsi que de Boughzoul.

De tels choix, apparemment responsables, expriment, me semble-t-il, une pensée et une démarche politiciennes, régionalistes, ségrégationnistes et dangereuses pour l’unité nationale qui est le seul terrain commun que ne cesse de miner le régime de la RADP qui divise et corrompt pour régner indéfiniment.

Cette démarche politicienne ne déplaira certainement pas au secteur informel ou DRS ou police politique qui avait créé le parti RCD en 1989 dans l’intention de doubler et de neutraliser le FFS en Kabylie tout particulièrement.

En 1999, cette police politique avait coopté Bouteflika, puis l’avait reconduit en 2004 et en 2009 dans une farce électorale pseudo pluraliste assurée par des lièvres habituels qui se reconnaitrons. Elle l’avait chargé de mission dans le but qu’il lui procure par promulgations d’ordonnances et de lois organiques, donc réputées constitutionnelles, l’impunité et l’auto amnistie domestiques et internationales, au prix satanique de la déstructuration de la société algérienne, de l’intérieur, en offrant l’exemple par la corruption généralisée et la division clanique.

Le RCD s’est toujours prêté à ces jeux antinationaux du régime de la RADP. Cela ne m’étonne guère, dès lors que l’acronyme RCD du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie, donne la première place à la culture et la dernière place à la démocratie.

Ce qui démontre un déficit fondamental dans l’éducation et la formation politiques du RCD.  Déficit fondamental qu’exploite aisément la police politique pour protéger le régime en place contre l’opposition politique authentique que représente, preuves à l’appui, le FFS.

Commentaires

  1. moha dit :

    comme le blocage concerne uniquement la wilaya de tizi ouzou par le gouvrnement algerien, alors le PNUD a bloque toute l’aide en direction de l’algerie de ce faite bouguezoul aussi; Voila l’Histoire de cette aide.

  2. mohand dit :

    le probleme c k le pouvoi fait de la popgande a said said
    avec l interdiction du livre qui fait couler bcp d encre , fin de compte c pour donner envie aux lecteurs
    ainsi par cette histoir de PNUD
    said sadi et son parti reclament 500 000 dolars ki fait 2 millard de centimes pour une wilaya
    vous pensez k c ca c de l argent , le RCD et le pouvoi sont alliés ,et cette histoire c de la propagande seulement ,je jue k les juifs avec leur inteligence n arriveront jamais a penser comme notre pouvoir qui cree de l opposition selon ses desirs

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER