Saïda: La famille du défunt Nadri Nordine saisit la justice

torture.jpgSuite à la mort dans les locaux du commissariat de police de son fils Nadri Nordine, âgé de 31 ans, marié, laissant derrière lui une femme enceinte, la famille du défunt a porté plainte devant le procureur de la République, hier matin. Elle était munie d’un certificat médical attestant que le défunt était un peu malade et qu’il était exposé à des crises permanentes. Cette décision a été prise après que l’autopsie a révélé que la victime a été battue soit à l’extérieur soit à l’intérieur dudit commissariat, rapporte La Voix de l’Oranie.

Selon son frère Kadirou, «Nordine a été conduit directement au commissariat après son arrestation alors qu’il aurait dû être évacué vers l’hôpital, et ce, vu son état maladif.» Il ajouta que ce n’est «qu’après deux longues heures dans les geôles -où le défunt n’a pas arrêté de crier- qu’il a été conduit aux urgences médicales de l’hôpital Ahmed Medeghri pour recevoir des injections avant d’être reconduit au commissariat. Il aurait dû être gardé sous surveillance médicale.»

Cette mort a secoué toute la ville de Saïda, tout particulièrement les habitants du quartier El Mejdoub. Tout le monde témoigne de la bonne conduite de la victime, y compris son employeur, un entrepreneur originaire de Sétif. A ce sujet, les  parents demandent à ce que toute la lumière soit faite sur le sujet, voulant «toute la vérité et rien que la vérité». L’affaire, maintenant, est donc entre les mains de la justice, l’unique institution judicaire capable et habilitée à étudier ce sensible dossier.

Commentaires

  1. AMAROUCHE dit :

    Bonjour !

    Ainsi vont main dans la main les extrêmes de fashismes gauchistes et les capitalo-fasho-matérialistes de ces temps d’anarchies modéles et modernes….

    Le mal que subit un frére de la part d’un autre, reste plus douloureux que celui subi de la part d’un (e) étranger(e) même colonialiste dans une séance de tortures faisant préssion sur un prisonnier en temps de guérre.

  2. samir dit :

    oh mal range nos entrailles ,
    torent nos intestins affamés,
    ou veulent ils qu’on aillent?,
    ne suffit pas d’etre des damnés?,
    de cette terre maudite qui nous caille,
    au dela de nos deserpoir, faisant jaillir nos volcans ,vivrent comme des hommes ceux que nous etions autre fois,ce que nous redeviendrons, si l’on decident d’essuiyer la suie qui enncombre notre vue,laver notre deshonneur ,liberons nous de notre servitude, soyons tous simplement des hommes libres qui prennent en mains leur destins pas des nains au service des despotes rapaces sans honneur ni foie.

  3. kame dit :

    Je trouve meme trop que ce pouvoir dure encore dans ces actions terroristes apres avoir essayer de faire comprendre aux algeriennes et algeriens meme au monde entier que c’est les islamistes qui tuent mais en realité c’est le seul sauvage coupable

  4. Nadri dit :

    Toutes les familles Nadri ont ete profondément émus par le décès de Nour-eddine dans les geoles du commissariat.
    À cette pénible circonstance, nous exprimons nos condoléances les plus attristées à la famille du défunt.
    Qu’Allah Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis Inchallah.
    A Allah nous appartenons ET à Lui nous retournons.
    Que la justice soit juste

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER