Saâdane, l’heureux qaâdane

sadane1.jpgAbbes Said pour « Algérie Politique »
 
Il faut une grande dose de courage pour affirmer que cette équipe n’a rien d’une équipe de rêve. A l’inverse de sa devancière de 1982, cette équipe manque d’âme et de leaders sur le terrain. Ne croyez-vous pas que c’est déjà une consécration de battre en match amical les Emirats arabes unis par un but d’écart et de réaliser une semaine après, un match ponctué par une courte défaite contre les Slovènes.

N’eût été le problème du terrain trop mouillé, du changement climatique, du public très bruyant (vuvuzela) et l’Algérie aurait même pu faire match nul lors de cette rencontre… Mais la palme d’or du match  revient à Ghezzal. Le joueur a peine entré sur le terrain qu’il obtient un premier carton jaune à plus de… 90 mètres des bois gardés par Chaouchi.

Comment se fait-il qu’un joueur professionnel de surcroît commet une telle faute (tirage de maillot) et récidive dix minutes plus tard en plongeant sur le ballon qu’il venait de rater ? Rageant ! Un simple amateur aurait gardé son self contrôle. Enfin, au delà des choix du sélectionneur, c’est la manière de jouer de cette équipe qui laisse sans voix. Aucune envie et aucune volonté de vaincre ! Aucun respect pour le maillot national ! Aucun respect pour le peuple algérien! Aucun respect pour l’Etat qui a beaucoup cru en cette sélection et mis le paquet pour sa préparation digne des plus grandes équipes mondiales.

Arrêtons de dire que cette équipe s’est donnée à fond. Ce résultat est surprenant mais donne une bonne indication sur la valeur de l’E.N. Elle est simplement hors champ mondial. Et ça il faut l’accepter sans mettre en avant le sentiment national qui n’a rien à voir là-dedans. Nous sommes tout bonnement en apprentissage.

Commentaires

  1. Ghilas dit :

    je m’adresse aux responsables de cet espace: Essayez d’etre plus utile et d’apporter un plus aux lecteurs, je trouve que cet article est vide et n’apporte aucune information, ni aucune analyse argumentée. faites un effort svp!

  2. Khouider dit :

    Je vis a Paris. J’y travaille. Pour me rendre en Algerie, chaque annee, cela me coute une fortune, car le Billet d’avion est tres cher, et en plus, les bagages sont limites. Le ticket coute plus ou moins entre 400 et 600 Euros (aller et retour). Plus, la qualite du service est mediocre. Que ce soit Air Algerie ou Air FRance, ce sont des compagnies qui ne font pas de cadeaux. Certains pays ont resolu ce probleme pour les citoyens, en faisant appel a RYANAIR. Deja, il y a des vols vers le Maroc. Pour 40 Euros, (aller et retour), vous pouvez aller de Paris a Casablanca. Pourquoi l’Algerie ne le fait-elle pour ses citoyens pour leur faciliter la tache, et reduire les couts, car la vie est tres chere partout.
    Le Maroc n’a pas de petrole, et pourtant, ces dirigenats investissent et fon appel a la concurrence: RYANAIR, bientot EasyJet. Comme cela, les citoyens peuvent aller voir leur pays et leur famille….Ce gouvernement algerien n’est-il pas capable de faire quelque chose pour son peuple, alors que des voisins le font (Maroc, Tunisie, etc..)
    C’est malheureux, non, comme attitude et mentalite.

  3. yacine dit :

    Mon cher Kouider, vous croyez trop au père Noël. Ces scènes vaudevillesques durent depuis des décennies. En 1965, le dinar algérien valait deux francs. Maintenant, notre économie est tellement délabrée que l’euro vaut plus de 12 dinars. Un simple calcul montre que le coût de la vie a été multiplié par 100, depuis l’indépendance. Seuls les députés, les sénateurs, les ministres, les soit-disant cadres de la Nation (qui ne produisent aucune richesse durable) arrivent à s’en sortir, avec leurs salaires faramineux indexés sur l’euro. Comme s’ils faisaient le même travail et réalisaient les mêmes prouesses que leurs homologues européens. Croyez-moi, seuls le pétrole et le gaz sauvent la mise. Sinon, il y a longtemps que l’Algérie aurait coulé.

  4. justice&verite dit :

    un « torchon » RACISTE qui se cache derriere le coq sportif francais se moque de EN …

    ou veut-il demoraliser/DESTABILISER EN?

    Une plainte contre ce journal dans des instances internationales est necessaire.

    Franchement c’est GRAVE surtout quand la physionomie du sportif est decrite d’une facon sauvage et animale.

    Les « adjectifs » que ce iste a usé sont vraiment batards RACISTES et cons.
    Que cherche-t-il au juste cet iste par ses conneries?

    Veut-il se faire « offrir des fleurs speciales » et meme chez lui en france par les millions d’algeriens ?

    Franchement il y’a des pauvres sur terre qui creent leur propre probleme

    Il merite une fleure speciale sur place en afrique du sud pour son humour raciste… n’est-ce pas que l’apartheid etait justement en afrique du sud?

    L’ARTICLE INCRIMINÉ
    Les «sales notes de l’Algérie»

    L’Algérie, qui retrouvait la Coupe du monde après vingt-quatre ans d’absence, a démarré sa compétition par un match un peu mou, un peu chiant, un peu con, qui s’est conclu par une défaite face à la Slovénie (0-1). Un par un, la note des gars, sur 10.

    Chaouchi : 4. Le gardien de l’ES Sétif est surnommé Higuita en référence à son côté spectaculaire et à ses prises de risque débiles dans le jeu au pied. C’est sans doute aussi le fantôme de la légende colombienne qui l’a sommé de faire n’importe quoi avec ses cheveux. On se demande en revanche qui a bien pu lui conseiller de tartiner ses gants de margarine (0-1, 79e).
    Bougherra : 7. Il a des seins, du ventre et un sacré coup d’œil, soit le parfait attirail du videur de night-club. Voilà sans doute pourquoi Novakovic, habitué à foutre le bordel sur le dancefloor des défenses adverses, a fait les frais du physionomiste défenseur des Glasgow Rangers. Le Slovène s’est fait recaler à l’entrée des dix-huit mètres algériens à chaque fois qu’il s’y est présenté.
    Halliche : 5. Un coup de boule qui aurait pu libérer les siens (36e), puis rien de bien excitant. Un honnête joueur de pétanque, pas plus.
    Yahia : 4. Flippant, rassurant, flippant, rassurant, flippant… Yahia, yo-yo.
    Yebda : 7. Blond platine, DJ ! Le régulateur du jeu algérien, c’est lui. Il ambiance, donne le ton, balance le beat, oriente le jeu. Meilleur joueur de son équipe, facile.
    Lacen : 5. A côté du fluorescent Yebda, il n’y avait que de la place à l’ombre dans l’entrejeu algérien. Lacen en a fait les frais.
    Kadir : 5. Il a des joues beaucoup trop grosses, c’est une certitude. Et une technique assez bonne qui invite à se demander ce qu’il fout à Valenciennes. Remplacé par Guedioura (82e).
    Belhadj : 6. Né dans le Jura, formé à Lens, déformé à Gueugnon, le gaucher a échappé à ce que la prédestination voulait lui offrir : une vie de raté. Suffisamment brillant dans son couloir gauche pour éclipser son coéquipier Ziani et s’imposer comme l’un des meilleurs Fennecs.
    Ziani : 3. Si un leader doit montrer l’exemple, alors Ziani devrait commencer par éviter cette coupe de cheveux vomitive (rasé autour, brun à la racine, jaune dessus). Puis troquer son pantacourt pour un vrai short. Après, seulement, l’ancien Marseillais pourra penser à jouer.
    Djebbour : 4. Peu à son avantage dans un rôle ingrat de pivot, il a été remplacé par Ghezzal (58e), lequel a fait l’éjaculateur précoce : un carton jaune quatorze secondes après son entrée en jeu pour tirage de maillot (59e), puis un deuxième pour une main volontaire complètement conne (73e).
    Matmour : 3. Ceux qui n’ont pas fait arabe LV2 ont de bonnes raisons de croire que «homme invisible» se dit «Karim Matmour». Remplacé par Saïfi (80e).
    Rabah Saâdane : 10. Survêtement, casquette, moustache pour le sélectionneur. La trilogie du blédard. Noiera son chagrin dans un verre de Selecto.
    Matthieu Pecot (envoyé spécial à Polokwane)

    http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2010/06/16/article.php?sid=101672&cid=47

    un extrait de :
    http://live.liberation.fr/sports/football/coupe-du-monde-2010/match/127603/
    hervé

    je suis totalement indigné de ce live et par l’article de monsieur matthieu pecot intitulé « notes salées pour l’Algérie »..mon étonnement est grand face à ce déferlement de haine et de bassesse de la part de quelqu’un qui se dit être journaliste (car apparemment il n’a que le nom de la fonction et au vue de son article, l’intelligence doit lui manquer aussi). De plus ce dernier se cache derrière un soit disant humour (plus que douteux) pour ne pas faire apparaitre son racisme évident et ses préjugés nauséeux. C’est bien là, la première fois dans ma vie que je vois un journaliste sportif s’attaquer au physique des sportifs pour dissimuler une attaque envers une communauté. Honte à vous libération, honte à vous sofoot d’admettre et de cautionner de telles paroles..mais dans le climat actuel de notre pays ou des ministres d’État se font condamner pour des paroles discriminatoires dans la plus grande discrétion, vous ne faites que suivre une tendance bien douteuse. A cause de vous, les raccourcis les plus faciles et souvent de la part de personnes( d’extrême droite et islamophobes) souvent mal intentionnées font légion. J’invite donc tout ceux qui ont été choqué par cet article à s’indigner envers les responsables du journal, à faire suivre ce dérapage pour que des choses pareil ne se passe plus et même, à boycotter dorénavant ce journal qui admet de tels dérapages..HONTE A VOUS LIBERATION d’admettre dans vos rang Matthieu Pecot, un raciste refoulé.

  5. Malika dit :

    Je ne vois aucun racisme dans l’article de libération. Rien que de l’humour, un tantinet corrosif, mais ça fait du bien de temps en temps même si c’est un « non algérien » qui en use à nos dépens. Car il faut voir ce que la rue algérienne raconte comme blagues au sujet de l’équipe et de son entraineur.Tout de suite les grands mots et l’indignation pour un « brûlot » que certains exaltés s’empressent de taxer de haineux etc… Ne manque que la demande d’une repentance à Pecot que notre démocratique APN va s’empresser de au nom d’un peuple bafoué dans sa dignité à cause de quelques notes distribuées à nos dieux du stade.

  6. 1 2 3 viva lalgiri dit :

    Ya cheikh Saadane.
    On n’est plus en 1986.
    Ta tactique est toujours la même après 24 années.
    On ne joue pas avec JSEB ou Blida.
    Il s’agit de la coupe du monde.
    Bref, tu ferais mieux de prendre une retraite dorée avec ce que tu as pu gagner comme argent.
    A 2014….

  7. Larbi Amazigh dit :

    Bravo Malika,
    je suis tout à fait d’accord avec vous. Ce délire verbal sur un commentaire humoristique est totalement déplacé et hors de proportion. Je ne suis pas lecteur de Libération, journal néoconservateur de « gauche » mais ce papier est vraiment véniel sur un sujet tellement secondaire…Il est vrai qu’il vaut mieux s’exalter contre des ennemis virtuels que contre la réalité de nos conditions socio-politiques. Le football est bien une formidable diversion.

  8. espoir dit :

    saadane. fransa khasrat.
    kechma fhamt ya cheikh.
    khoud lantrite kharlek.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER