Article de Libération: Rien que de l’humour

lglibe.gifMalika pour « Algérie Politique »

Je ne vois aucun racisme dans l’article de libération www.liberation.fr/sports/0101641252-notes-salees-pour-l-algerie Rien que de l’humour, un tantinet corrosif, mais ça fait du bien de temps en temps même si c’est un “non algérien” qui en use à nos dépens. Car il faut voir ce que la rue algérienne raconte comme blagues au sujet de l’équipe et de son entraineur.

Tout de suite les grands mots et l’indignation pour un “brûlot” que certains exaltés s’empressent de taxer de haineux etc… Ne manque que la demande d’une repentance à Pecot que notre démocratique APN va s’empresser de au nom d’un peuple bafoué dans sa dignité à cause de quelques notes distribuées à nos dieux du stade.

Commentaires

  1. amghar dit :

    Informations:
    France « A » est presque éliminée du mondial
    France »B » le sera certainement ce soir
    C’est vrai, l’équipe algérienne ne comporte presque pas de joueuyrs locaux!Que des Bi nationaux!

  2. Anonyme dit :

    please de grace on ne defend/justifie pas les conneries sinon …

    De l’humour dites-vous – drole d’humour!

    Matthieu Pecot, un raciste refoulé.

    le fameux « iste » est vraiment bete sauvage, impoli, stupide et meme batard ou bien se cherche-t-il des ennemies quand il s’exhibe royalement avec son venin anti joueurs et entraineur de l’EN…

    Il a l’air d’etre PD, c’est son probleme, puisqu’il s’interesse á la morphologie/physionomie du sportif…

    Du RACISME pure et simple,…
    est-ce le but recherché de destabiliser toute l’EN ou de se moquer indirectement de tout une nation?

    Franchement
    un “torchon” RACISTE qui se cache derriere le coq sportif francais se moque de EN …

    ou veut-il demoraliser/DESTABILISER EN?

    Une plainte contre ce journal dans des instances internationales est necessaire.

    Franchement c’est GRAVE surtout quand la physionomie du sportif est decrite d’une facon sauvage et animale.

    Les “adjectifs” que ce iste a usé sont vraiment batards RACISTES et cons.

    Que cherche-t-il au juste cet iste par ses conneries?

    Veut-il se faire “offrir des fleurs speciales” et meme chez lui en france par les millions d’algeriens ?

    Franchement il y’a des pauvres sur terre qui creent leur propre probleme

    Il merite une fleure speciale sur place en afrique du sud pour son humour raciste… n’est-ce pas que l’apartheid etait justement en afrique du sud?

    L’ARTICLE INCRIMINÉ
    Les «sales notes de l’Algérie»

    L’Algérie, qui retrouvait la Coupe du monde après vingt-quatre ans d’absence, a démarré sa compétition par un match un peu mou, un peu chiant, un peu con, qui s’est conclu par une défaite face à la Slovénie (0-1). Un par un, la note des gars, sur 10.

    Chaouchi : 4. Le gardien de l’ES Sétif est surnommé Higuita en référence à son côté spectaculaire et à ses prises de risque débiles dans le jeu au pied. C’est sans doute aussi le fantôme de la légende colombienne qui l’a sommé de faire n’importe quoi avec ses cheveux. On se demande en revanche qui a bien pu lui conseiller de tartiner ses gants de margarine (0-1, 79e).

    Bougherra : 7. Il a des seins, du ventre et un sacré coup d’œil, soit le parfait attirail du videur de night-club. Voilà sans doute pourquoi Novakovic, habitué à foutre le bordel sur le dancefloor des défenses adverses, a fait les frais du physionomiste défenseur des Glasgow Rangers. Le Slovène s’est fait recaler à l’entrée des dix-huit mètres algériens à chaque fois qu’il s’y est présenté.

    Halliche : 5. Un coup de boule qui aurait pu libérer les siens (36e), puis rien de bien excitant. Un honnête joueur de pétanque, pas plus.

    Yahia : 4. Flippant, rassurant, flippant, rassurant, flippant… Yahia, yo-yo.

    Yebda : 7. Blond platine, DJ ! Le régulateur du jeu algérien, c’est lui. Il ambiance, donne le ton, balance le beat, oriente le jeu. Meilleur joueur de son équipe, facile.

    Lacen : 5. A côté du fluorescent Yebda, il n’y avait que de la place à l’ombre dans l’entrejeu algérien. Lacen en a fait les frais.

    Kadir : 5. Il a des joues beaucoup trop grosses, c’est une certitude. Et une technique assez bonne qui invite à se demander ce qu’il fout à Valenciennes. Remplacé par Guedioura (82e).

    Belhadj : 6. Né dans le Jura, formé à Lens, déformé à Gueugnon, le gaucher a échappé à ce que la prédestination voulait lui offrir : une vie de raté. Suffisamment brillant dans son couloir gauche pour éclipser son coéquipier Ziani et s’imposer comme l’un des meilleurs Fennecs.

    Ziani : 3. Si un leader doit montrer l’exemple, alors Ziani devrait commencer par éviter cette coupe de cheveux vomitive (rasé autour, brun à la racine, jaune dessus). Puis troquer son pantacourt pour un vrai short. Après, seulement, l’ancien Marseillais pourra penser à jouer.

    Djebbour : 4. Peu à son avantage dans un rôle ingrat de pivot, il a été remplacé par Ghezzal (58e), lequel a fait l’éjaculateur précoce : un carton jaune quatorze secondes après son entrée en jeu pour tirage de maillot (59e), puis un deuxième pour une main volontaire complètement conne (73e).

    Matmour : 3. Ceux qui n’ont pas fait arabe LV2 ont de bonnes raisons de croire que «homme invisible» se dit «Karim Matmour». Remplacé par Saïfi (80e).

    Rabah Saâdane : 10. Survêtement, casquette, moustache pour le sélectionneur. La trilogie du blédard. Noiera son chagrin dans un verre de Selecto.

    Matthieu Pecot (envoyé spécial à Polokwane)

    http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2010/06/16/article.php?sid=101672&cid=47

    un extrait de :
    http://live.liberation.fr/sports/football/coupe-du-monde-2010/match/127603/
    hervé

    je suis totalement indigné de ce live et par l’article de monsieur matthieu pecot intitulé “notes salées pour l’Algérie”..mon étonnement est grand face à ce déferlement de haine et de bassesse de la part de quelqu’un qui se dit être journaliste (car apparemment il n’a que le nom de la fonction et au vue de son article, l’intelligence doit lui manquer aussi).

    De plus ce dernier se cache derrière un soit disant humour (plus que douteux) pour ne pas faire apparaitre son racisme évident et ses préjugés nauséeux.

    C’est bien là, la première fois dans ma vie que je vois un journaliste sportif s’attaquer au physique des sportifs pour dissimuler une attaque envers une communauté.

    Honte à vous libération, honte à vous sofoot d’admettre et de cautionner de telles paroles..mais dans le climat actuel de notre pays ou des ministres d’État se font condamner pour des paroles discriminatoires dans la plus grande discrétion, vous ne faites que suivre une tendance bien douteuse.

    A cause de vous, les raccourcis les plus faciles et souvent de la part de personnes( d’extrême droite et islamophobes) souvent mal intentionnées font légion.

    J’invite donc tout ceux qui ont été choqué par cet article à s’indigner envers les responsables du journal, à faire suivre ce dérapage pour que des choses pareil ne se passe plus et même, à boycotter dorénavant ce journal qui admet de tels dérapages..

    HONTE A VOUS LIBERATION d’admettre dans vos rang Matthieu Pecot, un raciste refoulé.

    Le mal est deja fait, pauvre « iste » il a deja commandé son bouquet de fleur chez lui tot ou tard…

    Au bon entendeur.

  3. ano uno dit :

    Pour remettre les pendules á l’heure.
    Humour dites-vous?
    … wao, quel humour!

    CM : Dérapage de Libération : Joffrin s’excuse

    Partager
    L’article «Notes Salées pour l’Algérie» publié par Libération lundi au sujet de la défaite de l’Algérie en Coupe du Monde continue de faire des vagues.

    Il s’agissait de noter les joueurs de 0 à 10, sur un ton très moqueur.

    L’un, Bougherra, «a des seins, du ventre et un sacré coup d’œil, soit le parfait attirail du videur de night-club»,

    un autre, Halliche n’est qu’un «honnête joueur de pétanque, pas plus»,

    Kadir «a des joues beaucoup trop grosses»,

    Ziani une «coupe de cheveux vomitive»

    et Matmour est «l’homme invisible».

    Quant à Rabah Saâdane, le sélectionneur, il a droit à une description qui frôle le cliché raciste, puisque avec son survêtement, sa moustache et sa casquette, il possède la «trilogie du blédard».

    Le quotidien avait déjà publié une première justification, sous forme de semi excuses, ce mardi.

    Hier, c’est son directeur Laurent Joffrin qui a admis que ce papier était un «ratage», «qui a  »blessé » les Algériens à qui il a souhaité présenter des  »excuses »».

    L’auteur de l’article est un journaliste de SoFoot, partenaire de Libé pendant l’événement.

    Ce magazine spécialisé dans le football est connu pour son «ton décalé et sa mauvaise foi», rappelle le site Slate.fr, qui estime que «ces commentaires n’avaient rien d’inhabituel».

    C’est ce que Joffrin a tenté de faire comprendre, sur France-Info, «Vous savez comment c’est, les gens qui s’occupent de foot emploient parfois un langage un peu familier, un peu… et là c’était sur l’équipe d’Algérie, il y avait un redoublement de moqueries et de choses qui étaient moyennement drôles, entre nous. Et donc c’était un ratage, on s’est trompé».

    Et il continue en parlant de «maladresse». «Etre drôle, c’est très bien, mais il ne faut pas blesser les gens. Quand on blesse les gens, c’est une mauvaise chose».

    L’article a été retiré du site, mais est visible ici. Parmi les protestations, notamment celle du blog Al Kanz, dans un article intitulé «Libération défèque sur les Fennecs».

    Il accuse le texte d’être «ordurier» et «s’étonne de voir un quotidien réputé transformer ses colonnes en latrines».

    Un autre blogueur a «d’abord cru à une blague de mauvais goût» avant de supposer que pour écrire cet article, cet «étron journalistique» s’est «senti pousser des ailes le pauvre bougre et qu’après avoir plongé à bras ouverts dans l’alcool, la drogue et les putes il a fini par trouver trois minutes pour enfin rédiger et expédier son papier à Paris».

    L’auteur de SoFoot a également eu droit à un groupe contre lui sur Facebook,

    «L’Algérien t’emmerde, Mattieu Pécot, journaliste de Libé».

    Le quotidien algérien Liberté évoque une critique «ignoble», un ton «nauséabond», et annonce que, malgré les excuses, «les joueurs n’écartent pas la possibilité d’engager des poursuites judiciaires contre le journal et son auteur pour propos diffamatoires et racistes».

    D’autres ont tempéré cette violence, mais ils sont moins nombreux.

    Les reportages de Libération sur le Mondial sont souvent ironiques, décalés, mordants envers les joueurs.

    Mais cet article est le seul, à notre connaissance, recelant des sarcasmes personnels à la chaîne, joueur par joueur.

    Sandrine Magne
    arretsurimages.net

    18/06/2010

    http://www.dzfoot.com/news-6779/cm-derapage-de-liberation-joffrin-s-excuse/

  4. vivadz dit :

    Libération a déconné.
    Libération c’est rendu compte de la connerie.
    Libération a présenté ses excuses et retiré l’article.

    De l’humour dites vous ? Personnellement j’ai toujours détesté l’humour vulgaire qui doit recourir a un langage détestable pour essayer de faire rire. Si c’est une blague, elle est de très très mauvais goût.
    De plus, pour un journaliste « sportif » please don’t quit your day job, car si vous appeler ca de l’humour… c’est que vous n’y connaissez rien !

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER