• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 28 juin 2010

Archive pour le 28 juin, 2010

Affaire Matoub: Le FFS exige un procès juste et équitable

matoub.jpgLe Front des forces socialistes (FFS) exige un procès juste et équitable dans l’affaire de l’assassinat du chanteur et militant de la cause amazighe, Lounès Matoub.

Dans une déclaration rendue publique hier par la fédération de Tizi Ouzou, le FFS dit appréhender un “simulacre de procès”. Tout en dénonçant “le laxisme et les tergiversations judiciaires ainsi que les multiples pressions exercées autant sur la famille du défunt que sur les médias”, le secrétariat fédéral du FFS exige “vérité et justice” sur l’horrible assassinat de Matoub.

 “Après les simulacres de procès destinés à détourner l’attention de sa famille et de la population, le crime est resté à ce jour impuni”, constate le plus vieux parti d’opposition. Aux yeux de ce dernier, l’affaire est loin d’être close tant que “les commanditaires et auteurs du lâche assassinat n’ont pas été confondus, arrêtés et punis”. Le procès sera rouvert le 10 juillet au tribunal criminel de Tizi Ouzou. L’annonce a été faite par un porte-parole de la Fondation Matoub-Lounès à Taourirt Moussa, à l’occasion du 12e anniversaire de la disparition du Rebelle.

(Lire la suite)

Algérie: Foot et successions dans les déserts de la médiocratie

saadane452585.jpgKora pour « Algérie Politique »

Saâdane devrait vraiment se rendre à l’évidence, admettre qu’il ne peut aller au-delà de ce qu’il a pu fournir jusqu’à aujourd’hui et qu’il doit maintenant céder définitivement la place à d’autres. À l’ère de la révolution du binaire et en bon «scientifique» du football, il doit faire preuve de rationalisme, d’esprit sportif, de réalisme et établir son bilan sur la base des résultats quantifiables obtenus sur le terrain.

Les chiffres sont là, avec leur implacable vérité. Ils sont publics, mondialement connus et ne peuvent être travestis ou démentis. Ils sont sans complaisance et sans état d’âme. Ils n’ont besoin ni de traducteurs ni d’interprètes. Ils parlent d’eux-mêmes et ne peuvent dire autre chose que ce qu’ils disent. Tout le monde les comprend. C’est zéro ou un, négatif ou positif, blanc ou noir, défaite ou victoire, succès ou échec…. Dès lors, il suffit juste d’en tirer les conclusions qui s’imposent. Tout le reste ne serait que du bla bla, du verbiage inutile, de la mauvaise… tactique, et relèverait de la démagogie destinée à entretenir l’illusion médiatique.

(Lire la suite)

3 millions d’Algériens souffrent de shizophrénie

schizophrnie.jpg

Yazid Zerhouni au centre de divergences ?

zerhouni.jpgAbbes Said pour « Algérie Politique »

Selon des sources autorisées, des «divergences» sont apparues en haut lieu concernant les prérogatives qui seront attribuées au tout nouveau vice Premier ministre Yazid Zerhouni ce qui explique le retard pris dans l’élaboration du décret présidentiel.

 

Plus d’un mois après sa fin de fonction ministérielle, l’ex ministre d’Etat et de l’Intérieur, Yazid Zerhouni, en poste depuis plus de dix ans continue d’alimenter les rumeurs. En effet, son départ du Palais du gouvernement paraît surprenant et étonnant à la fois pour celui qui fut presque le bras droit du président Bouteflika. Avec la manière peu cavalière avec laquelle il est parti, celle-ci ne sonne-t-elle pas comme un aveu d’échec ?

 

(Lire la suite)

Nacer Boudiaf: Cher père

 boudiaf1.jpgCher père

Il y a dix huit ans, le peuple algérien, qui a renoué avec l’espoir après ton retour, apprend par la Télévision Nationale ton assassinat, qualifié par la Justice algérienne « d’acte isolé ».

En principe, après dix huit ans,  on devient majeur et à ce titre, on peut supposer qu’un tel « acte isolé » n’aurait été possible qu’à la suite de négligences graves des services de protection du Chef de l’Etat ou de leur complicité. Les négligences auraient provoqué des démissions et des sanctions ; les complicités auraient appelé la justice. Mais il n’en fut rien. Tout simplement « l’acte isolé » est resté isolé sans suite. Cependant, certains hommes qui étaient au Sommet des services de sécurité, ne sont plus de ce monde et doivent très certainement répondre maintenant, devant le Tout Puissant, de leurs responsabilités  de l’acte dit isolé.

Je me souviens que tu tirais du Coran et précisément de l’histoire de Noé une moralité que tu étais le seul à en apprécier la profondeur. En effet, pendant le déluge, c’est-à-dire le danger, l’arche abritait le prophète et les animaux tous ensemble mais après le déluge, le prophète a repris son statut afin de mener à bien la mission dont Dieu l’a investi. Quant au plus vil des animaux, il a vaqué à ses basses besognes. En 1962, après le déluge qui avait duré 132 ans de colonialisme, tu voulais qu’on fasse la même chose, c’est-à-dire que les hommes dignes de responsabilité dirigent le pays et que les animaux rejoignent leur tanière.

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER