Le colonel Abdelkrim: « Des journalistes algériens à Bruxelles, tu peux les acheter au prix du bière »

 

biere.jpgLe colonel Abdelkrim était, de son côté, heureux d’avoir dupé tout ce beau monde. « Le scénario a bien marché. Ils ne se sont aperçus de rien, ces pauvres cons (Aziouaz Mokhtari). Tu vois, tu peux les acheter au prix d’une bière. Depuis qu’ils sont en Belgique, ils vivent en parasites au crochet du contribuable belge. Ils n’ont jamais travaillé. Ils passent leur temps à dépenser, dans les bars, l’aide sociale que leur octroie l’Etat belge.

Dès qu’ils sont à sec, ils se tournent vers moi en essayant de me vendre du n’importe quoi. Ils se vendent entre eux. Ils rivalisent en délation pour arracher une bière. Que veux-tu que je leur fasse ? Ils me font de la peine. Après tout, ils servent de temps à autre à quelque chose. Ils me permettent d’avoir une idée sur ce qui se passe au sein de la communauté algérienne, sans me donner la moindre peine. Qu’est-ce que cela me coûte ? A peine une centaine d’Euros par mois. » Source: http://redahassaine.unblog.fr/

Commentaires

  1. ZdegRdeg dit :

     » Colonel Abdelkrim », que faisiez-vous à Bruxelles? En mission? Au service de qui?
    Pauvre algérie!!!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER