Algérie: Peine capitale pour l’«Emir» Droukdel

abdelmalekdroukdelcondanme.jpgLe tribunal criminel près la cour de Tizi-Ouzou a prononcé, lundi, la peine capitale par contumace à l’encontre de Abdelmalek Droukdel, alias Abou Moussaab Abdelouadoud, «émir national» d’Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), pour appartenance à groupe terroriste armé et diffusion de documents subversifs faisant l’apologie du terrorisme.  Cette affaire remonte au 12 décembre 2009.

A. Droudkel a été jugé pour plusieurs chefs d’accusation: adhésion à un groupe terroriste armé ayant pour objectif de semer la terreur parmi la population, création d’un climat d’insécurité et diffusion de documents et d’enregistrements ayant pour contenu des appels à perpétrer des actions terroristes et des meurtres ainsi que la destruction des biens publics et privés.

Commentaires

  1. NETIZEN dit :

    « EMIR »Droudkel a été jugé c’est un pas en avant, mais laisser plusieurs Emirs dans le pouvoir est un pas en arrière.
    Je pense qu’on va pas sortir de cet équation qui est le terrorisme et l’état de siège qui est un atout lucratif pour le système mafieux.
    Bouteflika a voulu faire et instaurer la paix en algerie depuis la concorde civile du 99 jusqu’à la conciliation du 2005
    Il a décrété des loi abusives.
    Avant tout la charte pour la paix et conciliation n’est pas un texte juridique c’est plutôt une simple déclaration de principe pour apaiser un peu la tragédie qui a broyé l’algerie.
    cette charte est vidée totalement de la notion de justice car la justice est un reflet de l’application de la règle de droit.
    Punir l’innocent et laisser le crime impuni sont des violations équivalentes du système de justice.
    les innocents qui ont été tues, kidnappés, torturés ou emprisonnés n’ont pas eu leur droit car les criminels n’ont pas été jugé ou puni.
    cette impunité de violations de la loi est ainsi contraire à l’idée de justice. Par conséquent cette charte est incorrecte.
    Je pense que la vrai conciliation commence par la vérité, la justice, la condamnation et par la suite la compensation.
    La charte de M. le président a zappé les trois premiers éléments indispensables mais il n’a pas effacé la condamnation ou la peine
    puisqu’il n’y a pas eu de condamnation, ainsi il laissa la porte ouverte à la poursuite judiciaire contre les criminels.
    ‘wait and see’

  2. Dai El Kheir dit :

    اءتق الله يا هذا و عد اءلى رشدك أو اذهب اءلى البوسنة أو فلسطين أو العراق اءن أردت الشهادةالحقة لا حجة لك الأن للقتال في الجزائر اءلا لخدمة أعداء الدين والوطن.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER