Archive pour juin, 2010

Air Algérie épinglée par l’aviation civile française

airalgerie.jpgLa direction de l’aviation civile française (DACF) a interpellé Air Algérie sur les conséquences engendrées dans les enceintes des aéroports français par les retards récurrents des vols de la compagnie nationale. La direction de l’aviation civile algérienne a été destinataire d’une copie de la «mise en demeure» des autorités françaises qui n’hésitent pas à parler d’«incidence sur l’ordre public», l’agitation qui s’empare des passagers d’Air Algérie à chaque retard, qui parfois dépasse les dix heures de temps, a fini par agacer. «Les autorités françaises ont clairement précisé qu’elles n’avaient pas à assumer les conséquences de la désorganisation d’Air Algérie à cause de ses vols».

Affaire Matoub: Le FFS exige un procès juste et équitable

matoub.jpgLe Front des forces socialistes (FFS) exige un procès juste et équitable dans l’affaire de l’assassinat du chanteur et militant de la cause amazighe, Lounès Matoub.

Dans une déclaration rendue publique hier par la fédération de Tizi Ouzou, le FFS dit appréhender un “simulacre de procès”. Tout en dénonçant “le laxisme et les tergiversations judiciaires ainsi que les multiples pressions exercées autant sur la famille du défunt que sur les médias”, le secrétariat fédéral du FFS exige “vérité et justice” sur l’horrible assassinat de Matoub.

 “Après les simulacres de procès destinés à détourner l’attention de sa famille et de la population, le crime est resté à ce jour impuni”, constate le plus vieux parti d’opposition. Aux yeux de ce dernier, l’affaire est loin d’être close tant que “les commanditaires et auteurs du lâche assassinat n’ont pas été confondus, arrêtés et punis”. Le procès sera rouvert le 10 juillet au tribunal criminel de Tizi Ouzou. L’annonce a été faite par un porte-parole de la Fondation Matoub-Lounès à Taourirt Moussa, à l’occasion du 12e anniversaire de la disparition du Rebelle.

(Lire la suite)

Algérie: Foot et successions dans les déserts de la médiocratie

saadane452585.jpgKora pour « Algérie Politique »

Saâdane devrait vraiment se rendre à l’évidence, admettre qu’il ne peut aller au-delà de ce qu’il a pu fournir jusqu’à aujourd’hui et qu’il doit maintenant céder définitivement la place à d’autres. À l’ère de la révolution du binaire et en bon «scientifique» du football, il doit faire preuve de rationalisme, d’esprit sportif, de réalisme et établir son bilan sur la base des résultats quantifiables obtenus sur le terrain.

Les chiffres sont là, avec leur implacable vérité. Ils sont publics, mondialement connus et ne peuvent être travestis ou démentis. Ils sont sans complaisance et sans état d’âme. Ils n’ont besoin ni de traducteurs ni d’interprètes. Ils parlent d’eux-mêmes et ne peuvent dire autre chose que ce qu’ils disent. Tout le monde les comprend. C’est zéro ou un, négatif ou positif, blanc ou noir, défaite ou victoire, succès ou échec…. Dès lors, il suffit juste d’en tirer les conclusions qui s’imposent. Tout le reste ne serait que du bla bla, du verbiage inutile, de la mauvaise… tactique, et relèverait de la démagogie destinée à entretenir l’illusion médiatique.

(Lire la suite)

3 millions d’Algériens souffrent de shizophrénie

schizophrnie.jpg

Yazid Zerhouni au centre de divergences ?

zerhouni.jpgAbbes Said pour « Algérie Politique »

Selon des sources autorisées, des «divergences» sont apparues en haut lieu concernant les prérogatives qui seront attribuées au tout nouveau vice Premier ministre Yazid Zerhouni ce qui explique le retard pris dans l’élaboration du décret présidentiel.

 

Plus d’un mois après sa fin de fonction ministérielle, l’ex ministre d’Etat et de l’Intérieur, Yazid Zerhouni, en poste depuis plus de dix ans continue d’alimenter les rumeurs. En effet, son départ du Palais du gouvernement paraît surprenant et étonnant à la fois pour celui qui fut presque le bras droit du président Bouteflika. Avec la manière peu cavalière avec laquelle il est parti, celle-ci ne sonne-t-elle pas comme un aveu d’échec ?

 

(Lire la suite)

Nacer Boudiaf: Cher père

 boudiaf1.jpgCher père

Il y a dix huit ans, le peuple algérien, qui a renoué avec l’espoir après ton retour, apprend par la Télévision Nationale ton assassinat, qualifié par la Justice algérienne « d’acte isolé ».

En principe, après dix huit ans,  on devient majeur et à ce titre, on peut supposer qu’un tel « acte isolé » n’aurait été possible qu’à la suite de négligences graves des services de protection du Chef de l’Etat ou de leur complicité. Les négligences auraient provoqué des démissions et des sanctions ; les complicités auraient appelé la justice. Mais il n’en fut rien. Tout simplement « l’acte isolé » est resté isolé sans suite. Cependant, certains hommes qui étaient au Sommet des services de sécurité, ne sont plus de ce monde et doivent très certainement répondre maintenant, devant le Tout Puissant, de leurs responsabilités  de l’acte dit isolé.

Je me souviens que tu tirais du Coran et précisément de l’histoire de Noé une moralité que tu étais le seul à en apprécier la profondeur. En effet, pendant le déluge, c’est-à-dire le danger, l’arche abritait le prophète et les animaux tous ensemble mais après le déluge, le prophète a repris son statut afin de mener à bien la mission dont Dieu l’a investi. Quant au plus vil des animaux, il a vaqué à ses basses besognes. En 1962, après le déluge qui avait duré 132 ans de colonialisme, tu voulais qu’on fasse la même chose, c’est-à-dire que les hommes dignes de responsabilité dirigent le pays et que les animaux rejoignent leur tanière.

(Lire la suite)

Affaire Matoub: qui sont les assassins ?

matoub.jpgArticle paru dans le bulletin « Kilkzanfu… » n° 12-13 (novembre-décembre 2000) qui reste toujours d’actualité.

C’est en juin 1998 que Matoub Lounès fut assassiné pas loin de son village au cœur de la Kabylie. Cet assassinat a bouleversé le monde entier et la Kabylie en particulier. La population kabyle a aussitôt déferlé sur Tizi-Ouzou. Des manifestations publiques ont gagné le pays kabyle entier.

Quelques heures après cet assassinat, Noureddine Aït-Hamouda intervient dans les médias internationaux (comme France-Infos) pour affirmer que les assassins sont les islamistes du GIA, idée fixe également développée par Khalida Messaoudi, députée-RCD au parlement algérien.

C’est ainsi une véritable « pression » médiatique qui s’exerce pour faire admettre la thèse du GIA dans l’assassinat de Lounès. Même Malika Matoub déclare que les assassins sont les islamistes du GIA. Plusieurs observateurs se posaient déjà la question de l’intérêt du RCD à vouloir imposer à l’opinion la thèse du GIA dans cet assassinat.

(Lire la suite)

Internet haut débit: L’Algérie dernière au monde !

images.jpegCompilant les données, à partir de millions de visiteurs qui ont testé leur connexion sur le Speedtest.net, la société américaine Ookla a conclu que les utilisateurs algériens d’Internet haut débit sont moins bien servis que ceux des 127 autres pays du monde. 

Ookla classe l’Algérie au 128e rang mondial avec un débit moyen de 1,32 mégabit par seconde (Mb/s). Au niveau arabe, l’Arabie Saoudite arrive en tête du classement (66e) avec 3,66 Mb/s, suivie du Kuwait (2,92 Mb/s) et du Qatar (2,86 Mb/s). Le Maroc arrive à la 96e place de ce classement. Sur l’échelle mondiale, la Tunisie arrive à la 92e position avec un débit moyen de 2,27 Mb/s. La Libye, le premier pays à avoir lancé la 3G, la fibre optique jusqu’à l’abonné et la LTE dans le Maghreb, arrive quant à elle à la 106e place du classement avec 1,87 Mb/s de débit.

(Lire la suite)

Le problème n’est pas Saadane mais le régime dictatorial en place

saadane452585.jpgPar Ano Uno

Tant que le régime dictatorial, sanguinaire, corrompu et corrupteur est au pouvoir, l’Algérie n’aura jamais une bonne équipe nationale qui ira au 8ème de final au championnat du monde.

Où sont partis plus de 500 milliards de dollars us depuis 1999 à nos jours ? Allez voir les infrastructures sportives… l’état des stades, vestiaires, toilettes, gazon,…etc. C’est une grande catastrophe pour la jeunesse et les sportifs qui sont souvent et toujours blessés.

C’est vrai que le régime s’occupe uniquement de voler et violer la nation algérienne et s’en fiche de la jeunesse du pays. Le problème n’est pas Saadane mais le regime dictatorial en place à Alger.

Ces VOYOUS… nommés FOOTBALLEURS !

rafiksaifi.jpgImprovisateur pour « Algérie Politique »

Je me marre lorsque j’entends les commentateurs sportifs dénoncer les agissements inqualifiables des supporters des équipes de football, les traitant de tous les noms et trouvant leurs agissements inexcusables.

Mais ces derniers sont à l’image de leurs idoles sportives qui meublent leurs longues vies de “parias”, rejetés par tout le monde.

Le footballeur chez nous est une petite frappe sans éducation ni savoir vivre. Un truand a qui on a mis un short et un maillot et auquel on demande d’user de tous les moyens pour faire rentrer l’argent dans les caisses de clubs gérés par des mafieux que certains continuent d’appeler éducateurs.

Ailleurs le hooligan est uniquement dans les gradins. Chez nous c’est sur les pelouses des stades qu’on les retrouve. Des terreurs faisant de l’obscénité et de l’insulte leurs crédos. Sans aucun niveau d’instruction aucun ils ont la chance d’échapper aux affres du chômage pour se retrouver avec des rémunérations mirobolantes et des avantages en tous genres.

(Lire la suite)

12345...14

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER