• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 3 juillet 2010

Archive pour le 3 juillet, 2010

Ali Haroune et le cachir halal

haroune.jpgNous approns d’une source informée que l’ancien membre du Haut Comité d’Etat (HCE), Ali Haroune, s’est lancé dans la commercialisation du cachir Hallal en France. Notre source ajoute que l’affaire est montée en association avec un général de l’ANP aujourd’hui à la retraite. El Mouhtarem

Octobre s’invite en juillet…Peut-il y avoir une mémoire sans pensée ?

oct.jpgImprovisateur pour « Algérie Politique » 

Octobre, mois de toutes les supercheries. Ton nom en lui-même en est une. En latin tu signifie huit, mais tu as réussi à te faufiler sournoisement à la dixième place de ce calendrier arbitraire.

Tu es en plus associé à l’une des plus grandes révolutions qui en bout de piste a mené des millions de personnes à la mort et au bannissement. Chez nous, en 1988 et au début de tes premiers jours, on a tiré à l’arme lourde sur des jeunes qui ont été envoyés à la mort par les stratèges de la combine bien tapis dans l’ombre.

(Lire la suite)

Quand va-t-on finir avec cette « mascarade » de harki et de moudjahidine

harki.jpgLouassi pour « Algérie Politique »

Quand va-t-on finir avec cette mascarade de harki et de moudjahidine. L’Algérie a 48 ans d’indépendance. Pour sauver ou se venger, on accuse tout le monde de Harki ou de faux moudjahid. Il faut demander au Ministre des Moudjahiddine, le nombre exact de moudjahiddine. Le Ministre sera incapable de vous le dire, car on n’est pas dans un pays sérieux, avec une transparence.

Juste avant l’indépendance, il y a eu de compagnies de déserteurs de l’armée française, ils n’ont jamais tiré une cartouche, et ils sont tous devenus des moudjahiddine.

(Lire la suite)

Algérie: Le soutien des défenseurs des droits de l’homme est un devoir humain

terr.jpgNarmotard pour « Algérie Politique » 

« ALGERIE: Le droit des victimes à la justice et à réparation, doit devenir une réalité », dites-vous.

Je salue vivement les efforts constants et courageux des personnes et organismes autonomes, qui résistent sereinement aux pressions, répressions et tentations officielles malhonnêtes. Je salue également les organisations nationales et internationales qui les aident dans leur résistance légitime humanitaire ou politique

Il relève du bon sens commun que toute victime ait droit à la fois, à un procès diligent, à une justice équitable et à une juste réparation.

(Lire la suite)

AIR ALGERIE est otage d’un système de gestion obscur

airalgerie.jpgEl Hadi pour « Algérie Politique »

L’Algérie ne manque pas de compétences et d’honnêtes gestionnaires potentiels pour pouvoir diriger une entreprise comme “AIR ALGERIE”. Cces compétences sont marginalisées car non manipulables et peu corruptibles. En Algérie l’échelle des valeurs est tellement perturbée par plusieurs décennies d’opportunisme, d’obscurantisme et d’exploitation d’un passé glorieux par des opportunistes manipulables et de faux dévots dont le comportement est diamétralement opposé aux principes qu’ils prétendent défendre.

AIR ALGERIE est l’exemple type de l’entreprise otage d’un système de gestion obscur à la tête de laquelle se sont succédé des directeurs dont la majorité n’a rien à voir avec la gestion; otages de pseudo syndicalistes, et le résultats sont connus par tout le monde:

(Lire la suite)

Annaba: 32 harraga arrêtés

205harraga.jpgIls étaient 32 jeunes candidats à l’immigration clandestine, dont une femme, à tenter de prendre le large, avant-hier, à bord de deux embarcations de fortune, à destination de l’île de la Sardaigne, rapporte El Watan. Agés de 18 à 35 ans, ces jeunes harraga sont en majorité originaires de Annaba. Ils ont été interceptés et arrêtés par les éléments du groupement de la gendarmerie et des gardes-côtes.

La tragédie algérienne ne va pas être scellée dans un coffre à l’éternité

alger.jpgNetizen pour « Algérie Politique »

Durant la période 1994/1997 les décideurs algériens ont découvert une méthode typique pour pratiquer les crimes contre les citoyens algériens. En premier temps, ils ont expulsé les journalistes étrangers et assassinés les journalistes algériens- même par le biais du GIA- qui ne soutiennent pas leur sale boulot. N’oublions pas qu’ils y a eu une vingtaine de journalistes qui ont été recrutés par la D.R.S. Leur tâche c’était la propagande. 

Et voilà les Algériens sont en face d’un ancien et nouveau délit qui est le crime d’Etat. Nous citons parmi ces crimes: les exécutions extrajudiciaires, les disparitions forcées suivies par des tortures inédites et étranges. Et tout cela après la création des escadrons de la mort un peu partout à travers le pays.

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER