• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 13 juillet 2010

Archive pour le 13 juillet, 2010

Juillet, le mois du “MATUVU” dans notre presse-aux-ordres !

forum1430321.jpgImprovisateur pour « Algérie Politique »

Juillet le mois de toutes les annonces, celles des félicitations surtout. Dans nos journaux déjà gâtés par les nombreux placards publicitaires, s’ajoutent les bravos et autres congratulations accompagnées des bobines des lauréats qui cohabitent sans complexe ni superstition avec des faire-parts nécrologiques souvent accompagnées des photos de ces chers disparus.

Et souvent, nos cerveaux se mêlent les pinceaux pour attribuer un passage en sixième à un nonagénaire déjà refroidi loin dans son septième ciel.

Mais le plus cocasse c’est ce paquet d’informations très détaillé qui est joint au libellé des diverses notifications en tous genres.

Pour le passage de la petite dernière en sixième, il est fait référence à toute sa famille en donnant les noms et prénoms et leur distribution géographique à travers la planète. Et on aime bien montrer les destinations enviées des expatriés de la récipiendaire. Canada, Etats unis, Suède et Dubaï ont vraiment la côte. Le France est depuis peu démodée et je ne vous parle pas des pays africains que personne n’ose mentionner dans ces moments de joie planétaire.

Idem pour les diplômes supérieurs. Avec en plus des énumérations fastidieuses sur la mention, le sujet et la grande compétence d’un jury mondialement reconnu.

Mêmes aux morts, on aime bien -pendant ces moments douloureux- leur fabriquer des vies palpitantes faites de sacrifices et d’abnégation pour leur patrie et les gens, de vrais morceaux d’anthologie “post mortem”. Sans oublier bien sûr de citer la présence des autorités civiles, militaires et religieuses et si possible placer le nom d’un ministre qui a eu l’amabilité d’envoyer ses condoléances les plus sincères à défaut d’être présent aux obsèques, car trop surbooké.

Juillet dans nos canards pleins aux as et vides de sens est incontestablement le mois du “matuvu” et du paraître.

Pour ma part je ne vise plus aucun diplôme ni aucune distinction pour le futur, mais lors de ma crémation (plus hygiénique à mon sens) qui j’espère saura encore patienter à mes folies, je voudrais éviter le mois de juillet, et surtout qu’on ne dévoile en aucun cas ni le moment de mon passage sur le “bûcher” ni la destination de mes cendres enfin dispensées de leur salutaire irrévérence terrestre.

Amara Benyounes: « Je ne suis pas diplomate »

beny.jpgDans un entretien accordé au quotidien Wakt El Djazair, le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et la République (UDR), Amar Benyounes, a démenti l’information faisant état de sa nomination au poste d’ambassadeur d’Algérie en Argentine. « Je ne suis pas un diplomate, mais un militant politique. Si on me propose un jour un poste diplomatique, je ne vais pas l’accepter », a affirmé Benyounes.   

El Khabar et les frégates

bateuxelkhabar.jpgEn septembre 2009, El Khabar annonçait une information selon laquelle l’Algérie a acheté des frégates à l’Italie pour 4 milliards d’euros et 100 hélicoptères.(http://www.elkhabar.com/quotidien/?idc=67&ida=173655&date_insert=20090915). Aujourd’hui (http://www.elkhabar.com/quotidien/index.php?idc=30&ida=215393), ce même journal annonce en Une que l’Algérie continue de négocier avec 4 pays pour acheter des frégates. Cherchez l’erreur et surtout qui avait intérêt à manipuler l’info en septembre 2009 ?

France/Afrique: alignement des pensions des anciens combattants des ex-colonies

sarkozycropped.jpgAFP:  Nicolas Sarkozy a annoncé mardi l’alignement des pensions de tous les anciens combattants résidant à l’étranger, quelle que soit leur nationalité, lors d’un déjeuner avec les dirigeants de treize anciennes colonies françaises en Afrique, une mesure attendue depuis des décennies. « C’est pour témoigner de notre reconnaissance indéfectible envers les anciens combattants originaires de vos pays que nous souhaitons les voir bénéficier désormais des mêmes prestations de retraite que leurs frères d’armes français », a déclaré le président français. « Il est des dettes qui ne s’éteignent jamais, jamais. C’est le cas de celle que la France a contracté envers vos pays, où commença à briller voici soixante-dix ans la flamme de la France libre et dont les fils ont versé leur sang pour libérer la France. Il était temps de reconnaître avec toute la solennité qui convient », a poursuivi le président français. Selon l’Elysée, un projet de loi devrait être déposé à cette fin devant le Parlement « dès la rentrée prochaine ».

(Lire la suite)

Algérie: 26 harraga interceptés à Ténès

205harraga.jpgVingt-six émigrés clandestins ont été interceptés dans la matinée de lundi vers 3 heures au large du littoral de Chlef, à la plage d’El Marsa situé à 40 km environ à l’ouest de Ténès. Les gardes-côtes de Ténès se sont aussitôt rendus sur les lieux. Là, ils ont arrêté 26 personnes âgées entre 21 et 40 ans à bord de deux zodiacs motorisés. Ils étaient exténués et ont avoué se trouver là pour tenter de rejoindre clandestinement l’autre rive de la Méditerranée en direction des côtes espagnoles, rapporte l’Expression. A noter que dans la journée du dimanche, huit harraga ont déjà réussi à quitter les côtes de la région à partir de la plage d’El Gueltta en direction des côtes espagnoles.

Papa n’était ni harki ni Maquisard et pourtant…..

harki.jpgLouisa pour « Algérie Politique »

Mon papa était un très grand propriétaire terrien et immobilier, très aisé grâce à l’héritage légué par ses parents et grands parents. Il a payé beaucoup d’argent au FLN. Il n’a choisi aucun camp. C’était un pacifiste, pénard et généreux. Les 2/3 de sa fortune sont passés au FLN. A l’indépendance, même pas merci, mieux encore, ses terres, ses maisons et ses commerces nationalisés. Aucune indemnisation, aucun geste. Papa s’est laissé mourir suite à une très longue grève de la faim. Maman, mes frères et sœurs et moi avons grandi dans une très modeste maison de mon grand père maternel, on est passé d’un confort de vie enviable à la pauvreté absolue. Nous étions presque tenté d’aller chercher dans les poubelles. Nous étions petits, certains d’entre nous, grâce à la charité de certaines familles reconnaissantes, avons réussi à faire des études.

Un jour, une de mes camarades m’a invité chez elle, une très belle villa, rénovée et bien rafraîchie, de très beaux meubles et tout le confort que je ne voyais plus que dans les films, à la télévision de mes voisins car nous n’avions pas les moyens d’en acheter une. En rentrant à la maison, petit taudis délabré et insalubre, j’ai décrit à maman le quartier et la splendeur de la villa, les belles voitures garées dans deux garages, le beau jardin, etc.…et lui ai dit que j’aurai honte de l’inviter dans notre bidonville. Maman, tout en écrasant une larme et en ravalant sa salive, me confie : «c’était la villa de ton papa ». Je n’aimais voir maman pleurer, car elle pleurait presque tous les jours, je ne la voyais sourire que quand un de ses enfants décrochait sa sixième ou son bac ou sa licence….et qu’est ce qu’elle devenait belle !

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER